Forum sur la phénoménale série de PC et Kristin Cast !
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cohabitation difficile...ou pas? [PV Elva]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nydessa Corvus-Tenebris
3em année
3em année
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 21
Localisation : Sous mon ombrelle...

Identité:
Rang: 3ème année
Don: Affinité avec les corbeaux
Aura: Violet foncé moucheté de noir/ odeur de chèvrefeuille en plus sombre et mystérieux

MessageSujet: Cohabitation difficile...ou pas? [PV Elva]   Lun 18 Fév - 21:35

[encore désolée du retard...]
J'étais lessivée! J'essayais de ne pas trop me faire bordélique quand même. J'avais fini de ranger mes affaires, n'en pouvant plus, je me laissais tomber sur le lit avec la grâce d'une enclume. Sentant la fatigue poindre, je me relevais péniblement, non sans un grognement mécontent.

Ne tenant plus, j'enlevais mes lourdes chaussures à pointes que je ramassais péniblement pour les mettre avec le reste de mes affaires.

Et dire que je n'aurais, une fois encore, pas le luxe d'avoir une chambre pour moi seule...je ne suis vraiment pas faite pour développer une vie sociale, moi!

Avec un peu de chance je tomberais sur une muette qui sait se faire toute petite...ce n'est pas interdit de rêver après tout. Je m'assis sur le rebords du lit, en soupirant. Histoire de me remonter quelques peu le moral, je choisissais de mettre en route Monster de Skillet sur mon portable. Je ne prenais pas la peine de mettre mes écouteurs et, vu le volume, on pouvait certainement entendre la mélodie Rock depuis la porte.

En fait, je m'en fichais pas mal. De toute façon, si quelqu'un était assez suicidaire pour venir se plaindre, il aurait sacrément à faire à moi. S'il y a bien un truc auquel on ne touche pas avec moi, c'est la musique, sous peine de me voir sortir les griffes...

Imaginant déjà de sadiques techniques pour arriver à mes fins, j'avisais de défaire le laçage de mon corset...seulement, problème! Soit j'avais vraiment une force de mouche, soit mon dos s'était un peu trop raidi...dans tout les cas, impossible de délacer cet étouffant attirail...j'étais pour le moins harnachée.

Je me retrouvais à faire de petits sauts peu élégants
en plein milieu de la chambre, agitant mes bras dans toutes les positions possibles et inimaginable qui auraient pus me délivrer...sans oublier les petits grognements mécontents n'ayant toujours pas cessés.

Mission impossible, j'espérais juste que mon équilibre ne soit pas aussi fourbe que ce fichus laçage!



-Rahh!! Mais tu va venir saleté, oui! Plus jamais de corset pour une telle durée!



[Désolée si ce n'est pas très long...décidément, je suis un véritable boulet moi ^^']
Revenir en haut Aller en bas
http://amour-sucre-fic-nydessa.skyrock.com/
Elva Di Renzo
3em année
3em année
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 20
Localisation : A la bibliothèque ou dans un endroit calme

Identité:
Rang: Novice de 3ème année
Don: Affinité avec les chats
Aura: Blanche avec des petites touche grises et noires

MessageSujet: Re: Cohabitation difficile...ou pas? [PV Elva]   Mer 20 Fév - 23:31

La journée, ou plutôt la nuit. Avait été longue pour Elva, en effet, les cours n'avait pas été particulièrement originaux, donc la jeune fille était partie se réfugié dans la bibliothèque. De toutes façons elle avait des livres à rendre et du travail à faire. Bon d'accord c'était aussi un prétexte pour passé plus de temps dans un endroit calme où elle se sentait parfaitement à l'aise. De nos jours de toutes façons les jeunes passaient plus de temps dans la salle communes à regarder la télé qu'à lire à la bibliothèque alors au moins Elva savait qu'elle ne ferait pas de mauvaises rencontre en restant ici.

Les heures commencèrent à défiler, bien évidemment le soleil n'était pas encore près de ce lever, mais l'Italienne n'allait pas non plus passer toute sa vie ici. En elle devait bien dormir de temps à autre et le vampire qui s'occupait de la bibliothèque aussi. Se frottant les yeux d'un air fatigué, Elva s'étira longuement avant de refermer le livre sur lequel elle commençait à piqué du nez. Elle retourna ainsi vers les grandes étagères regorgeant d'oeuvres en tout genre et en sélectionna une bonne pile avant de passer devant le bibliothécaire, caser tout les livres dans son sac et de partir.

Sur le chemin vers sa chambre, Elva sentit une présence familière s'approcher : Nobu. Le chat arrivait joyeusement en trottinant et se frotta contre les chevilles de son humain en arrivant à la hauteur de celle-ci. Un sourire apparu sur le visage de l'Italienne qui par un flot d'émotion demanda à l'animal comment c'était passé sa journée. Nobu, lui répondit de la même manière, soit en lui envoyant un flot de sentiment, c'était devenu une habitude pour eux de communiquer ainsi et des fois c'était beaucoup plus efficaces que des mots. Quand on parlait avec ses émotions, on ne pouvait être que honnête, pas moyen de dire les choses à moitié. Cette sincérité rassurait Elva, au moins si elle avait besoin de quelqu'un elle savait à qui se confier.

Montant les escalier qui menaient au dortoir des filles, l'Italienne poursuivait sa discutions silencieuse avec son chat, ils passèrent ainsi la salle communes où, comme d'habitude, de nombreuses filles regardaient la télé. C'est seulement en arrivant au niveau des chambres qu'Elva commença à l'entendre. De quoi ? Monster. Oui, la chanson Monster de Skillet. Ouais je vous voit déjà venir avec vos " Quoi ? Mais Elva est un Rat de bibliothèque ! Depuis quand elle s'y connait en musique ?!" et bien figurez vous qu'il y a aussi des ordinateur à la bibliothèque et que Elva n'était pas contre le fait d'écouté de la musique en travaillant. Certes, elle préférait le calme quand elle travaillait. Mais ce dernier verbe était surtout un prétexte pour dire dormir. Parce que si Elva semblait être une élève parfaite, elle s'endormait souvent à la bibliothèque.

Au fur et à mesure qu'elle se rapprochait de sa chambre, la novice constatait que le son de la musique s'amplifiait. Chambre 10. Oui c'était bien de là que venait le bruit. Un petite sourire amusé pris place sur le visage de Elva. Sa colocataire était donc arrivée et pour le moment ce n'était pas ces goûts musicaux qui déplaisaient à l'Italienne. De toutes façons cette dernière écoutait de tout question musique et si elle pouvait avoir des préférence en classique, elle aimait beaucoup Skillet, elle trouvait que la voix de John Cooper était absolument magnifique. D'ailleurs cet homme était beau en général.

Sans grande hésitations, Elva ouvrit la porte de sa chambre. Elle savait que frapper avant d'entré n'aurait servit à rien vu le volume de la musique et de toutes façons elle était chez elle et on ne frappait pas quand on rentrait chez soi. C'est donc ses livres sous les bras (tout ne rentrant pas dans le sac d'Elva) qu'elle fit face à sa colocataire. Cette dernière semblait avoir un style de vêtement bien particulier et sombre. Les couleurs dominantes en était le noir et le violet.

La jeune fille semblait cependant avoir beaucoup de mal avec son corset. Elva alla donc poser ses livres auprès de son lit pour ensuite se rediriger vers sa colocataire. L'Italienne n’aimait pas forcément prendre de tel initiatives mais bon elle n'allait pas rester à regarder la nouvelle sautiller pendant un quart d'heure ! Elva défit donc le lacet du corset, elle avait l'habitude de ce genre de vêtement et savait au combien s'était difficile de les enlever soi-même, certes, on y arrivait avec un peu d'entraînement, mais bon... L'italienne se fit d'ailleurs la réflexion qu'elle ne portait plus beaucoup de tenues qui lui correspondait depuis qu'elle avait l'uniforme de la Maison de la Nuit. Elle attendait juste le bon moment pour les remettre sans aucuns doute, Elva savait que ses jolies robes aux couleurs pâles d'automne, l'attendaient sagement dans son armoire.

Une fois donc le lacet dénouer, l'Italienne sourire amicalement à sa colocataire, autant partir sur de bonne base, elle entama donc sur un ton calme et posé pendant que Nobu allait se couché sur le lit de l'Italienne :

- Bonsoir... J'imagine que tu es la colocataire dont Lyna m'a parlé. Je suis Elva Di Renzo, j'espère que l'on arrivera à s'entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Nydessa Corvus-Tenebris
3em année
3em année
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 21
Localisation : Sous mon ombrelle...

Identité:
Rang: 3ème année
Don: Affinité avec les corbeaux
Aura: Violet foncé moucheté de noir/ odeur de chèvrefeuille en plus sombre et mystérieux

MessageSujet: Re: Cohabitation difficile...ou pas? [PV Elva]   Dim 24 Fév - 21:15

Je crus entendre du bruit dans mon dos...seulement j'étais bien trop absorbée par mon corset pour m'en préoccuper.

Merveilleuse idée que de passer un sacré temps de marche avec. J'avais l'habitude des corsets et des New Rock, mais marcher avec pendant des heures rien que pour arriver à une Maison de la Nuit était une toute autre histoire. Un coup à finir bloquée dans un lit plusieurs jours, même.

Toujours occupée à sautiller sur place ridiculement pour trouver un moyen d'atteindre le laçage, je ne remarquais même a le mouvement à ma droite. Je manquais de peu de pousser un petit cri aigu de surprise quand je me sentie délivrée. Le laçage ayant cédé d'un coup, pas tout seul en y réfléchissant.

Je maintenais mon haut entre le thorax et le creux de mes hanches pour éviter qu'il ne glisse, ce dont je doutais en vue du système d'attache. Je me retournais en haussant les sourcils, preuve de mon désarroi.

Mon regard se posa sur ma libératrice. Une novice, qui devait avoir mon âge...enfin, d'après le premier regard. Car oui, encore une fois, quelqu'un me dépassait, d'au moins dix bons centimètres, si ce n'est plus, vue que j'avais déjà retiré mes chaussures.

Ses longs cheveux châtains donnait l'impression que son teint était plus pâle que la moyenne. La moyenne...à quoi bon, étant humaine, j'étais nulle en maths, et ce n'était pas prêt de changer. Et quelle idée de comparer les gens aussi! Ses yeux d'un étonnant vert attiraient mon regard, seulement, je n'étais pas le genre de personne à dévisager les autres pendant une heure.

Pendant une seconde je me demandais ce qu'elle faisait là, mais j'eus la réponse à ma question des plus idiotes aussi rapidement qu'elle m'était venue.


- Bonsoir... J'imagine que tu es la colocataire dont Lyna m'a parlé. Je suis Elva Di Renzo, j'espère que l'on arrivera à s'entendre.


La novice me souriait. Je n'avais absolument pas l'intention de la remercier, comme je ne remercie jamais personne ou que je ne m'excuse jamais. Que répondre dans ce cas? Ladite Elva me souriait. Piège! J'ai appris à me méfier des sourires des gens que je ne connais pas, même si ils ne sont pas hypocrites.

En réponse, je ne souriais pas, on aurais même pu dire que je tirais la gueule, aussi expressive qu'un iceberg...
Ce "chaleureux" accueil était réservé à tous le monde, personne n'y faisait exception.


-Perspicace...Hé bien, pour que nous puissions nous entendre, il faudrait déjà oublier les "dont machin m'a parlé". Mais bon, vue que je suis très généreuse aujourd'hui, autant que je te fasse grâce de mon pardon.Au fait, je me prénomme Nydessa Corvus-Tenebris, Grande Impératrice de l'amertume et du désordre, spécialement venue pour gâcher tes journées ainsi que celles de toutes personnes essayant de créer le dialogue.


J'avais ponctué ma phrase dans un rictus mauvais. Nous allons voir ce qu'elle à dans le ventre la colloc' ! Juste pour jouer un peu plus avec les nerfs de mon interlocutrice, pour mon plus grand plaisir, je faisais mine de reporter mon attention sur autre chose.

Et juste pour faire un peu plus sans gène, je n'hésitais pas une seule seconde à m'assoir sur son lit, prête à caresser le petit félin qui y siégeait. Un chat dont la couleur me rappelait vaguement celui de mes parents quand j'étais plus jeune. J'attendais patiemment une réaction, qui déterminerait probablement beaucoup de choses.


Revenir en haut Aller en bas
http://amour-sucre-fic-nydessa.skyrock.com/
Elva Di Renzo
3em année
3em année
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 20
Localisation : A la bibliothèque ou dans un endroit calme

Identité:
Rang: Novice de 3ème année
Don: Affinité avec les chats
Aura: Blanche avec des petites touche grises et noires

MessageSujet: Re: Cohabitation difficile...ou pas? [PV Elva]   Sam 2 Mar - 14:11

[HRP : Désolé du retard ><]

Après que l'Italienne se soit présenté, il y eu un petit moment de silence. Si Elva gardait un sourire aux lèvres pour tenter d'être le plus accueillante possible, sa nouvelle colocataire semblait plus méfiante, elle affichait un air indifférent et ne semblait pas réellement heureuse de cet accueil ou alors elle s'en fichait totalement de qui pourrais bien loger avec elle.

- Perspicace...Hé bien, pour que nous puissions nous entendre, il faudrait déjà oublier les "dont machin m'a parlé". Mais bon, vue que je suis très généreuse aujourd'hui, autant que je te fasse grâce de mon pardon. Au fait, je me prénomme Nydessa Corvus-Tenebris, Grande Impératrice de l'amertume et du désordre, spécialement venue pour gâcher tes journées ainsi que celles de toutes personnes essayant de créer le dialogue.

Effectivement, cette fille ne semblait pas très sociable, ni très aimable d'ailleurs. Elle se désignait même comme la Grande Impératrice de l'amertume. Ce n'était pas forcément motivant pour une colocation, mais d'un sens si Nydessa n'aimait pas parler, les deux jeunes filles pourraient au moins trouver un terrains d'entente dans leur calme.

Dès ces premières phrases, certaines personnes auraient déjà abandonné tout dialogue, mais Elva trouvait cela encore plus intéressant. Cette nouvelle novice qui allait partager sa chambre pendant une durée de temps indéterminé, semblait être quelqu'un de très froid et donc de renfermée sur elle-même. L'Italienne se demandait si elle réussirait à faire tombé cette façade derrière laquelle Nydessa se cachait. Un défi intéressant n'est-ce pas ?

La nouvelle novice alla d'ailleurs s'asseoir, sur le lit d'Elva pour aller y caresser Nobu qui s'était tranquillement endormit là. Sentant une présence près de lui, il avait relevé la tête et observait Nydessa d'un regard perplexe. Nobu n'était pas le genre de chat à s'enfuir devant des étranger, au contraire, quand il s'agissait de caresse il pouvait se montrer très affectueux et pourtant là... Il semblait réticent. Il chercha son humaine du regard et une fois qu'il trouva celle-ci assise sur le lit d'en face, Il la questionna mentalement par le biais d'émotions différentes, sur l'identité de cette fille qui voulait le caresser. La méfiance de l'animal fit rire intérieurement Elva, s'était rare que Nobu se comporte ainsi et s'était même amusant de le voir protester contre cette inconnue qui venait de s'asseoir dans SON lit (oui, Nobu estimait que cette chambre était la sienne et que le lit d'Elva était le sien).

C'était compliqué de parler avec pour seuls mots ses sentiments, mais cela faisait quelques années maintenant que l'Italienne et son chat pratiquaient cela donc ils s'y étaient habituer et Elva n'eut pas beaucoup de mal à expliquer que Nydessa était à présent leur nouvelle colocataire et qu'elle dormirait ici elle aussi. L'Italienne demanda même à Nobu pourquoi il s'agitait autant alors que d'habitude il n'était pas du genre à rejeté les étrangers. Le chat lui expliqua donc qu'il n'aimait pas particulièrement qu'on s'installe sur son lit sans prévenir, surtout quand on avait une odeur d'oiseau charognard aussi forte sur soi. Une odeur d'oiseau ? Intéressant. Nydessa aurait donc des fréquentation avec les volatiles de la nuit tel que les corneilles ou les corbeaux ?

Assise en face de la nouvelle sur le lit de cette dernière, Elva gardait un visage serein et calme qui ne reflétait aucunes émotions particulières. Elle réfléchissait juste au comportement de sa colocataire pendant que son chat se rendormait tranquillement ayant finalement accepter la présence à côté de lui et dans le fond, John Cooper chantait les dernières notes de son refrain.

- Si tu n'aimes pas les dialogues ça ira alors. Je ne suis pas quelqu'un de très bavarde. Par contre méfies-toi de Nobu, il à souvent tendance à estimer que tout ce qui es ici lui appartient.

Ayant entendu ce qu'elle venait de dire, le chat grogna ce qui fit sourire Elva qui lui envoya quelques pensées amicale comme quoi elle blaguait, mais que d'un sens il devrait faire attention dorénavant car ils ne serait plus seuls dans la chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Nydessa Corvus-Tenebris
3em année
3em année
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 21
Localisation : Sous mon ombrelle...

Identité:
Rang: 3ème année
Don: Affinité avec les corbeaux
Aura: Violet foncé moucheté de noir/ odeur de chèvrefeuille en plus sombre et mystérieux

MessageSujet: Re: Cohabitation difficile...ou pas? [PV Elva]   Sam 2 Mar - 22:17

[T'inquiète, le sujet n'était plus vraiment visible avec toutes les réponses sur les autres ^^' et puis je n'ai pas vraiment été rapide à répondre la dernière fois non plus ^^']

Le petit félin releva la tête, avec méfiance.Je n'observais pas de réaction majeure chez ma nouvelle colocataire, j'eus juste la légère impression qu'elle se concentrait sur le chat tigré, qui avait relevé la tête.

Je n'y prêtais pas vraiment attention au début, mais je m'interrogeais au bout d'un certain temps, quand je remarquais qu'ils semblaient interagir. Qu'importe, de toute façon, je n'avais pas l'intention de questionner qui que ce soit ce soir, ni demain, ni jamais si possible...les dialogues étaient souvent source de problème.

Le chat se rendormit, semblant me considérer comme un objet ou une présence quelconque de la pièce. Pendant ce temps, Elva était allé s'asseoir en face de moi, sur mon lit. J'aurais bien protesté, mais, même en étant parfois agaçante, j'étais un minimum logique; j'étais mal placé pour mettre ça sur la table.

L'air de la novice était neutre. Ni agacé, ni énervé, non, il était même plutôt posé, aucune tension décelable...dure à décrypter, cette attitude. Beaucoup se seraient braqués pour moins que ça.
Néanmoins, il faut se méfier de l'eau qui dort. De plus, la novice au regard vert anis était songeuse.

Je caressais machinalement le chat, tandis que les dernières paroles de la chanson retentissaient. Le léger blanc ne dura pas, car Elva rompit le petit silence.


- Si tu n'aimes pas les dialogues ça ira alors. Je ne suis pas quelqu'un de très bavarde. Par contre méfies-toi de Nobu, il à souvent tendance à estimer que tout ce qui es ici lui appartient.

Le matou releva la tête en émettant un petit bruit, ce qui fit sourire mon interlocutrice. On avait vraiment l'impression qu'ils communiquaient, comme par télépathie...un peu comme moi avec Hawkaï. Je haussais un sourcil. Bizarre cette histoire. J'avais au moins appris le nom du chat, Nobu, c'est noté.

Me reconcentrant sur le dialogue, je répondis avec un sourire en coin, ce qui n'était ni un bon, ni un mauvais signe de ma part.


-Ce n'est pas que je n'aime pas les dialogues...seulement j'évite de parler avec es abrutis. Si j'estime qu'il t'arrive de sortir des sujets intéressants, peut-être que tu aura le privilège, si je puis dire, de parler avec moi. Pour ce qui est de Nobu, qui, je présume, t'a choisie, je te préviens, j'ai déjà du mal à supporter l'autre grincheux d'Hawkaï alors...


Je me stoppais dans ma phrase, en me giflant mentalement. Avantage à se taire, on apprend rien aux autres. Je soupirais bruyamment. Avant que mon interlocutrice ne puisse me questionner, je levais les yeux au ciel et répondais.

-Hawkaï, c'est-à-dire le corbeau m'ayant choisie. Je préfère t'épargner la description de son caractère...rien que d'y penser, j'en ai la migraine.


Je me levais en même temps que je parlais, pour me diriger vers la fenêtre la plus proche, que j'ouvris.


-Autant faire les présentations tout de suite.


Je me penchais légèrement en appelant mentalement l'oiseau au plumage sombre et aux yeux bleus, qui vint en me bougonnant quelque chose d'incompréhensible. Mais quel caractère! Hawkaï se posa sur le rebord de la fenêtre.




Revenir en haut Aller en bas
http://amour-sucre-fic-nydessa.skyrock.com/
Elva Di Renzo
3em année
3em année
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 20
Localisation : A la bibliothèque ou dans un endroit calme

Identité:
Rang: Novice de 3ème année
Don: Affinité avec les chats
Aura: Blanche avec des petites touche grises et noires

MessageSujet: Re: Cohabitation difficile...ou pas? [PV Elva]   Jeu 7 Mar - 20:59

[HRP : Tsss.. Désolé mais je crois que je vais pas être très rapide pour répondre en ce moment ^^'']

Pour première expression de visage depuis le début de leur rencontre, Nydessa afficha un petit sourire en coin. Il ne semblait pas particulièrement heureux et Elva préféra s'en méfier, même si tenter de percer la coquille de sa colocataire l'amusait, elle n'était pas suicidaire à ce point. Si Nydessa ne voulait pas s'ouvrir, ce n'était pas l'Italienne qui allait la forcer.

-Ce n'est pas que je n'aime pas les dialogues...seulement j'évite de parler avec les abrutis. Si j'estime qu'il t'arrive de sortir des sujets intéressants, peut-être que tu aura le privilège, si je puis dire, de parler avec moi. Pour ce qui est de Nobu, qui, je présume, t'a choisie, je te préviens, j'ai déjà du mal à supporter l'autre grincheux d'Hawkaï alors...

Les abrutis. Ça on les évitait tous, mais certains abrutis en faisaient exprès de se comporter ainsi. A chacun ça manière pour cacher ses blessures. Elva se fit cependant plus intriguée par la fin de la phrase de Nydessa. Hawkaï ? Qui était-il ? Un chat ? Ou un autre animal ? Mais cela amusa l'Italienne que sa colocataire lui décrive ainsi celui qui l'avait choisie. Peut-être arriveraient-elle à trouver un terrain d'entente sur ses animaux grincheux ? Elva ne tarda pas d'ailleurs à avoir la réponse à sa question sur l'identité de ce Hawkaï.

-Hawkaï, c'est-à-dire le corbeau m'ayant choisie. Je préfère t'épargner la description de son caractère...rien que d'y penser, j'en ai la migraine.

Un corbeau ? Cela expliquait donc l'odeur de volatile dont se plaignait Nobu. Elva de nouveau un petit sourire, même si ces oiseaux noirs ne connotaient rien de très bon, c'était la première fois que l'Italienne rencontrait une novice choisie par un corbeau. Ce présent de Nyx était intéressant.

-Autant faire les présentations tout de suite.

A ses mots, Nydessa ouvrit la fenêtre de la chambre. Un petit vent froid pénétra dans la pièce jusqu'à ce qu'un corbeau aux yeux bleu n'arrive se poser sur le rebord de celle-ci. Dès l'arrivée de l'animal, Elva fut submergée par une vague d'émotions à la fois de haine mélanger à la peur et la surprise. Non, ce n'était pas elle qui réagissait ainsi mais Nobu qui était peu heureux que notre colocataire aie été choisie par un corbeau. Le félin fixait le volatile avec un regard méfiant, mais ne bougeait pas comme pour montrer qu'il était chez lui et qu'il ne lui céderait pas une parcelle de "son territoire" ! Ha les mâles...

- Bonsoir Hawkaï et bienvenue à la Maison de la Nuit de Blois.

Il n'y avait aucune émotions particulière dans la voix d'Elva, la jeune fille aurait bien aimée être plus accueillante mais ce n'était pas évident d'être gentille alors que votre cher animal derrière vous lance toutes les pensées les plus négatives au monde. Elva soupira donc longuement et réprima mentalement Nobu qui ne lui répondit pas et se rendormit.

- Je sens que cette colocation va être difficile... Désolé Nydessa, mais je crois que tu vas devoir supporter mon grincheux et capricieux de chat.

Certaines personnes prennent pour des aliénés tous les gens s'adressant à leur animaux comme s'il étaient des humains. Seulement quand on à une affinité avec les félins comme Elva, on ne pouvait pas manquer de respect aux autres animaux juste sous prétexte qu'ils ne sont pas comme ceux qu'elle comprend. L'Italienne s'adressa donc à Hawkaï :

- D'ailleurs Hawkaï, beaucoup de gens on été choisit par des chats ici, alors si tu as des problèmes avec eux, préviens-moi, je pense que je pourrais arranger ça de manière pacifique.

Ce n'était pas vraiment pour se montrer gentille qu'Elva disait cela, c'était surtout pour éviter les confrontations. L'Italienne savait parfaitement que le corbeau risquait de prendre cette phrase pour de la provocation, surtout si son caractère était aussi détestable que l'avait décrit Nydessa. Mais les corbeaux sont des animaux dangereux et Elva n'avait pas envie que cela crée des conflits avec les félins de la Maison et elle avait encore moins envie qu'il y ai des blesser. Parce qu'avoir une affinité avec une certaines catégorie d'animaux signifiait qu'il fallait l'assumer et Elva avait déjà bien assez de mal à faire la différence entre ses émotions et celles des chats au alentour alors si ses derniers ressentent des émotions plus forte, l'Italienne finirait pas devenir folle.
Revenir en haut Aller en bas
Nydessa Corvus-Tenebris
3em année
3em année
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 21
Localisation : Sous mon ombrelle...

Identité:
Rang: 3ème année
Don: Affinité avec les corbeaux
Aura: Violet foncé moucheté de noir/ odeur de chèvrefeuille en plus sombre et mystérieux

MessageSujet: Re: Cohabitation difficile...ou pas? [PV Elva]   Dim 10 Mar - 18:14

[Je ne suis pas très ponctuelle non plus ^^'...prends ton temps, ça ne presse pas]

Quand j'avais parlé, j'avais noté l'air songeur d'Elva. Je remarquais aussi du coin de l’œil, ledit Nobu qui scrutait avec méfiance Hawkaï, se demandant probablement la suite des choses.


- Bonsoir Hawkaï et bienvenue à la Maison de la Nuit de Blois.


La voix de ma colocataire était neutre. Très neutre. Tellement neutre que je me posais quelques questions en fait. Le félin se remit à somnoler tranquillement.

- Je sens que cette colocation va être difficile... Désolé Nydessa, mais je crois que tu vas devoir supporter mon grincheux et capricieux de chat.


Je haussais un sourcil. A mon avis, ce n'est pas moi qui vais le plus en pâtir...

Je lançais un regard mi-amusé, mi-compatissant à Hawkaï. J'aurais presque pu voir son regard à la fois dépité et méprisant, chose que certainement peu de personnes pouvaient percevoir.

Honnêtement, qui à déjà essayer de décrypter les émotions d'un oiseau, surtout d'un corbeau, à la mauvaise réputation. C'est vrai, quel intérêt pour les gens, humains ou vampires? Je vis aussi le regard de mon compagnon ailé se poser d'un air dégoûté sur Nobu. De mauvais souvenirs il faut croire. Quoique, dans le passé, il était comique de voir Hawkaï pourchasser les chats.

Je souriais imperceptiblement, m'amusant de ce souvenir commun. Je savourais le moment, pour une fois qu'Hawkaï gardait le silence! Cet instant ne dura pas, et le regard du corbeau passa de mon visage à celui d'Elva. Cette fois, je remarquais cette espèce de moue étonnée, inexistante pour les personne n'ayant pas côtoyer ces chers opportunistes.

Celle-ci se caractérisait par le redressement, la petite lueur dans le regard et le léger mouvement du bec. Je pus ressentir son interrogation sur l'identité d'Elva. Je lui indiquais en silence que ce n'était pas nécessaire de s'énerver.

Mon interlocutrice s'adressa d'ailleurs à mon grincheux de service.


- D'ailleurs Hawkaï, beaucoup de gens on été choisit par des chats ici, alors si tu as des problèmes avec eux, préviens-moi, je pense que je pourrais arranger ça de manière pacifique.


Oups...la phrase qu'il ne fallait pas dire. Ni une, ni deux, mon esprit devint une cacophonie insupportable. Je portais machinalement la main à ma tête. Ayant vécue en compagnie d'Hawkaï depuis que je portais cette marque, depuis que Nyx m'avait choisie, j'avais développé un lien très fort avec lui.

Je ne négligeais pas sa puissance car je pouvais communiquer par le billet de flash imagés, d'émotions à n'importe quel moment, sans oublier la parole, quand j'étais à proximité de lui ou bien dans un état de concentration intense. Ou encore quand j'utilisais un sort. Le truc, c'était que ce lien qui me reliait à lui était réciproque. En gros, lui aussi pouvait communiquer avec moi.

Plus passait le temps, plus ce lien devenait fort, et plus je me sentais submergée. Cela était à la fois un avantage et un désavantage. Car cette communication, certainement cadeau de la Déesse, me donnait des migraines depuis quelques mois.

Encaissant tant bien que mal le flux d'informations que m'envoyait Hawkaï, je sentais poindre la douleur. J'essayais de répondre au maximum, mais je fus bien vite rattrapée par ma condition de simple novice. Je ne pus m'empêcher de m'énerver un grand coup, en silence toujours, ce qui fit tressaillir mon interlocuteur à plumes, mécontent et ne cessant de se plaindre et de me questionner d'une façon pas vraiment aimable.

Je me laissais glisser au sol, en maintenant ma tête, en espérant que la ruche en ayant pris possession me laisserais en paix rapidement. Je reprenais la conversation:


-Il a reçut le message...un peu trop si tu veux mon avis...


Je retirais mes mains de mon visage. J'avais bien vu les interactions entre Elva et Nobu.


-Tu as une affinité?


C'était une question rhétorique. Bien sur, je n'étais pas voyante, je ne pouvais pas être certaine...quoique, sa précédente phrase me laissait croire que j'avais raison, mais je continuais ma phrase sans attendre sa réponse.


-Je compatis.


Je me relevais en évitant de chanceler ou d'avoir la tremblotte. Me rapprochant de la fenêtre, je m'apprêtais à congédier le superbe Corvus Corax, mais j'attendais une réaction de la part de ma colocataire, au cas ou elle aurait une question.

Je n'étais plus à ça prêt. J'avais à chaque fois le même interrogatoire au sujet du grincheux de service.
Revenir en haut Aller en bas
http://amour-sucre-fic-nydessa.skyrock.com/
Elva Di Renzo
3em année
3em année
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 20
Localisation : A la bibliothèque ou dans un endroit calme

Identité:
Rang: Novice de 3ème année
Don: Affinité avec les chats
Aura: Blanche avec des petites touche grises et noires

MessageSujet: Re: Cohabitation difficile...ou pas? [PV Elva]   Mar 12 Mar - 11:19

Elva ne pensait pas que ces mots produirait un tel effet car suite à ceux-ci, il se passa un moment de silence avant que Nydessa, qui n'affichait toujours aucunes expressions particulière, ne commence à glisser au sol tout en se tenant la tête. L'Italienne fit donc un pas vers elle, mais sans plus, elle avait compris que sa colocataire avait une certaine fierté et n'accepterait pas une fois de plus son aide. Au bout de quelques instant Nydessa sembla tout de même aller mieux et enleva les mains de son visage pour dire :

-Il a reçut le message...un peu trop si tu veux mon avis...

Un petit sourire amusé passa sur le visage d'Elva, sa colocataire n'avait donc pas seulement été choisie par un Corbeau, elle avait même une affinité avec lui. L'Italienne comprenait donc mieux l'action de Nydessa, ayant également un don mais avec les chats, Elva comprenait parfaitement que des fois, les sentiments ressentit par l'animal était si fort qu'on était totalement submergé par celui-ci ce qui pouvait aller jusqu'à donné des migraines affreuses. Mais avec le temps, une certaine habitude s'installait et ce genre d'accident n'arrivait quasiment plus à Elva. Enfin il fallait dire que les chat était pour la plupart des animal plus calme que les corbeaux.

-Tu as une affinité ?

Nydessa avait donc comprit elle aussi pour le don de sa colocataire. Cette dernière n'avait pas essayer de le cacher non plus. Nyx lui avait accordé une affinité avec les chats et Elva n'avait jamais voulu le divulguer à quiconque. Enfin, si bien sûr au début de la découverte de son don, elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait, elle croyait devenir folle. Mais avec l'aide de Nobu et de son mentor de la Maison de la Nuit de Venise elle avait réussit à surmonter l'épreuve pour petit-à-petit apprendre à contrôler son don et à vivre avec.

-Je compatis.

Un sourire presque désolé s'afficha sur le visage d'Elva pour montrer sa compassion. Avoir une affinité c'était aussi l'assumer et donc par extension subir toutes les émotions des chats environnent. Pour faire le tri entre ces propres émotions et celle des animaux environnant était un exercice assez compliqué et qui augmentait en difficulté lorsque le nombre de félin est plus grand. Enfin c'était ce que ressentait Elva, elle avait fait des progrès dans le domaine, mais il lui était difficile encore de ne pas se laisser submergé par les émotions des autres chats. Pour y remédier, elle avait trouvé une solution qui lui avait d'ailleurs conseiller son Mentor. Quand on à une affinité il faut aussi bien connaitre le genre d'animal à qui on à faire. Donc durant son temps libre, au lieu d'aller à la bibliothèque lire de al fantasy, Elva, s'occupait des chats de la Maison, réglant leur problème, parlant avec leur propriétaire ou jouant avec eux. Et ainsi le soir pour assouvir sa soif de lecture, elle lisait des ouvrage traitant des différentes réaction des félins.

Sans qu'elle l'ai remarqué, Nydessa s'était relevée, Elva ramena donc ses pensées vers la réalité, elle songerait à son passé plus tard. Sa colcocataire s'était d'ailleurs rediriger vers la fenêtre sans doute pour congédier Hawkaï.

- Désolé pour ce que je viens de dire, mais au moins je sais que maintenant on peux prévoir un budget doliprane pour nous deux.

Un sourire amusé passa de nouveau sur le visage d'Elva pendant que son chat lui grommelait que l'idée était débile. Il n'aimait pas que sa novice prenne des médicaments à cause de son affinité, pour lui tout ce qui ne tuait pas rendait plus fort alors à quoi pouvait bien servir ces petites pilules blanches ?!
Revenir en haut Aller en bas
Nydessa Corvus-Tenebris
3em année
3em année
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 21
Localisation : Sous mon ombrelle...

Identité:
Rang: 3ème année
Don: Affinité avec les corbeaux
Aura: Violet foncé moucheté de noir/ odeur de chèvrefeuille en plus sombre et mystérieux

MessageSujet: Re: Cohabitation difficile...ou pas? [PV Elva]   Dim 17 Mar - 13:12

[cette fois, c'est moi qui ai un sacré retard, désolée, je cours après le temps en ce moment ]

Je ne pouvais m'empêcher de me dire que, si Nobu était vraiment
si caractériel qu'Elva ne l'avait décrit, les Vampires Adultes avaient vraiment des idées étranges en tête quant à la répartition des chambres. Ou peut-être étais-ce fait exprès? De toute façon, je n'étais pas vraiment d'humeur à me poser des questions aussi "existentielles". Je le repoussaient donc à plus tard, peut-être pour un jour où je m’ennuierais.


- Désolé pour ce que je viens de dire, mais au moins je sais que maintenant on peux prévoir un budget doliprane pour nous deux.


Je chassais machinalement ses excuses d'un geste de la main, essayant tant bien que mal de masquer le petit sourire qui venait de s'afficher sur mon visage.


-Laisse, tu ne pouvais pas savoir, ça m'arrive plutôt souvent ces derniers temps et Hawkaï a des réactions parfois...imprévisibles, donc en effet, un budget Doliprane ne serait pas de refus.

Je m'étais retournée sans vraiment m'en rendre compte en disant cela, toujours avec le sourire. Je me réprimais à coup de gifles mentales et me retournais de nouveau en l'effaçant de mon visage, sentant une certaines présence à plumes se moquer ouvertement de ma réaction imprévue.

M'apprêtant à renvoyer le Corvidé, celui-ci poussa un croassement, correspondant plus à un grognement mécontent qu'à une quelconque parole ou une émotion. Soupirant bruyamment, je sortais de mon sac à main en dentelle noire, posé sur mon lit, une petite poignée de baies ramassées avant d'arriver ici, quelques heures plus tôt.

Je l'entendais déjà crier victoire. M'approchant de nouveau de la fenêtre, je tendis ma main, qu'il s'empressa de vider, comme s'il n'avait rien eu depuis des mois. Puis après avoir festoyer et en avoir pris quelques unes, il repartit en silence. Je refermais la fenêtre, me demandant ce que j'avais bien pus faire à Nyx pour mériter un pareille bougre.


-Il ne s'est jamais tout à fait habitué aux Maisons de la Nuit. Il dort dehors et se débrouille seul la plupart du temps, préférant voler et nicher avec sa famille, heureusement pour moi et les autres animaux présents ici. Ouais...ça a beau être aussi des corbeaux sa famille, je ne sais toujours pas comment ils le supportent, surtout que quand deux sont en couple, c'est à vie...j'hésite encore à souhaiter mes condoléances à leurs tranquillité.


Je baillais un moment, sentant la fatigue poindre en même temps que l'arrivée du jour. Il faut dire que marcher ne m'avais pas vraiment arranger.

-Bon, je vais me changer. Me sentis-je obligée d'ajouter en saisissant mes affaires.

Mon ton était neutre, quoique légèrement enthousiaste, à l'idée de pouvoir bientôt m'avachir sur mon lit et peut-être dormir correctement.

[désolée, c'est court, je suis à sec d'inspiration en ce moment Embarassed ]
Revenir en haut Aller en bas
http://amour-sucre-fic-nydessa.skyrock.com/
Elva Di Renzo
3em année
3em année
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 20
Localisation : A la bibliothèque ou dans un endroit calme

Identité:
Rang: Novice de 3ème année
Don: Affinité avec les chats
Aura: Blanche avec des petites touche grises et noires

MessageSujet: Re: Cohabitation difficile...ou pas? [PV Elva]   Dim 24 Mar - 19:11

Pendant un instant, Elva cru voir un sourire sur le visage de sa colocataire. Cette dernière sembla d'ailleurs le réprimer et fit un geste de la main comme pour balayer les excuses de l'Italienne avant de répondre :

-Laisse, tu ne pouvais pas savoir, ça m'arrive plutôt souvent ces derniers temps et Hawkaï a des réactions parfois...imprévisibles, donc en effet, un budget Doliprane ne serait pas de refus.

La novice sourit, elle notait donc précieusement qu'elle devrait acheter une double dose de Doliprane la prochaine fois qu'elle irait en ville. Enfin si elle ne se perdait pas en route... Oui, Elva ne connaissait pas du tout le ville de Blois, elle avait toujours vécût qu'à Venise et n'avait jamais vraiment voyager autrement qu'à travers ses lectures. Enfin tout cela n'était qu'un prétexte parce que le jeune fille n'avait en réalité aucuns sens de l'orientation et si jusqu'à maintenant elle s'en était plutôt bien tiré s'était grâce à Nobu qui lui, ne possédait pas ce défaut.

Bizarrement, Nydessa continuait de tenter de réprimer ces sourires, au final la jeune novice ne devait pas être si froide que ça ! Elle alla d'ailleurs offrit quelques baies à Hawkaï avant de le congédier, comme quoi... Elle n'était pas aussi méchante qu'elle en avait l'air.

-Il ne s'est jamais tout à fait habitué aux Maisons de la Nuit. Il dort dehors et se débrouille seul la plupart du temps, préférant voler et nicher avec sa famille, heureusement pour moi et les autres animaux présents ici. Ouais...ça a beau être aussi des corbeaux sa famille, je ne sais toujours pas comment ils le supportent, surtout que quand deux sont en couple, c'est à vie...j'hésite encore à souhaiter mes condoléances à leurs tranquillité.

Hochant la tête aux dires de Nydessa, Elva, ne pouvait que confirmer les propos de sa colocataire, elle n'y connaissait absolument rien en Corbeau. Mais si les deux jeunes filles étaient menées à cohabiter pendant pas mal de temps, l'Italienne irait sûrement voir à la bibliothèque s'il avait des livres sur ces ténébreux oiseaux. La nouvelle arrivante, se mit à bâiller d'ailleurs, elle devait être fatiguée de son voyage, elle se dirigea ainsi vers sa valise et ajouta à l'intention de l'Italienne :

-Bon, je vais me changer.

Un sourire s'afficha sur le visage d'Elva au moins sa colocataire n'était pas le genre de personne qui passerait par trois chemin si elle avait un reproche à lui faire. Certaines personnes n'aimait pas du tout se trait de caractère qu'ils considéraient comme de l'insolence et de l'irrespect. Elva n'y voyait là que de l'honnêteté et même si le tout était dit sur un ton assez agressif, personne n'était parfait, mais personne n'était totalement mauvais, parce qu'il fallait de tout pour faire un monde.

L'Italienne retourna ainsi sur son lit, s'asseyant en tailleur, elle se mit à caresser son chat qui ronronna immédiatement reconnaissant la présence de sa novice. Nydessa avait sans doute très envie d'aller se changer, ce qui était toujours agréable après un long voyage, mais Elva ne pu s'empêcher de demander :

- Aux Maisons de la Nuits ? Vous venez d'où précisément. Enfin pas que je veuille t'embêter avec ça mais les novices changent rarement d'école...

[HRP : Désolé je suis à court d'inspi moi aussi ><]
Revenir en haut Aller en bas
Nydessa Corvus-Tenebris
3em année
3em année
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 21
Localisation : Sous mon ombrelle...

Identité:
Rang: 3ème année
Don: Affinité avec les corbeaux
Aura: Violet foncé moucheté de noir/ odeur de chèvrefeuille en plus sombre et mystérieux

MessageSujet: Re: Cohabitation difficile...ou pas? [PV Elva]   Mar 30 Juil - 13:18

[je m'excuse encore pour mon grand retard, mais maintenant je reprends officiellement mon activité ici]

Elva avait hoché la tête, acquiesçant. J'avais un doute quant au fait que ma camarade de chambre m'écoute ou ne connaisse la moindre chose aux corbeaux, mais je n'avais pas relevé.

En prenant mes affaires, j'avais rapidement balayé la pièce d'un regard en coin. Bon sang! Si en apparence beaucoup de Maisons de la Nuit se ressemblent, l'intérieur n'est pas du tout le même en fonction des chambres et de l'emplacement des classes.

Je changeais mentalement le plan de l'établissement, puis je me relevais, faisant volte-face vers la novice aux yeux vert, qui souriais. D'ailleurs, je ne comprenais pas d'où sortais ce sourire, et je n'aimais pas ça. Mais bon, je n'allais pas empêcher les gens d'exhiber fièrement leurs dentitions.


- Aux Maisons de la Nuits ? Vous venez d'où précisément. Enfin pas que je veuille t'embêter avec ça mais les novices changent rarement d'école...

Et voilà, question de-la-mort-qui-tue. Ça va être joyeux, si tout le monde s'y met...

Mon air froid revint en force, mais il n'y avait pas cette touche méprisante habituelle.


-Oui, AUX Maisons de la Nuit. Bien que ce ne soit pas ton intention d'après tes dires, tu m'embêtes en effet avec ça. De plus, même si tu vas peut-être me trouver gonflée de dire ça, "la curiosité est un bien vilain défaut". Appliques-toi cette règle et je tâcherais de ne pas être trop envahissante. Je demandes juste à ce qu'on me fiche la paix, que ce soit avec ma musique, mon caractère, mon style vestimentaire, mon affinité et surtout avec mon passé.

Mes yeux lançaient des éclairs, plus pour dissuader ma colocataire de fouiner que par réelle méchanceté. J'inspirais un grand coup pour me calmer avant de reprendre.

-N'essaye jamais de savoir quoi que ce soit sur moi ou ce qui touche à moi, cela ne te mènera à rien de toute façon. Une lueur de douleur passa, malgré moi, dans mon regard, avant de se masquer sous ma froideur et mon air supérieur.

-Dans le cas où tu essaierais, je te conseille de tout de suite demander à changer de "camarade" de chambre car ta vie deviendrait un enfer.


J'allais me faire tuer par Hawkaï, toutes ces émotions avaient probablement réveillées Môsieur, qui s'endormait généralement instantanément après que je ne le renvois.

Je partais sans rien ajouté, n'attendant pas de réponse. Ma main droite se portait machinalement à mon collier de dentelle noire représentant une rose. Renvoyant d'un air complètement méprisant ma cascade de cheveux en arrière, je me dirigeais vers ce que j'estimais être la salle de bain.

Cependant, j'ignorais si Elva avait remarqué le petit carnet aux décorations subtiles et le crayon qui était attaché à ce dernier, se trouvant sous la robe blanche cintrée qui me servait de tenue de nuit.



[je suis méchante hein? Pour me faire pardonner de mon absence et de mon sadisme -muhahahahahaha- tu auras une partie de la réponse à ta question dans un flash back au prochain post]
Revenir en haut Aller en bas
http://amour-sucre-fic-nydessa.skyrock.com/
Elva Di Renzo
3em année
3em année
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 20
Localisation : A la bibliothèque ou dans un endroit calme

Identité:
Rang: Novice de 3ème année
Don: Affinité avec les chats
Aura: Blanche avec des petites touche grises et noires

MessageSujet: Re: Cohabitation difficile...ou pas? [PV Elva]   Mar 30 Juil - 22:15

Vu le caractère de sa colocataire, Elva doutait d'avoir une réponse claire et précise. Elle doutait même avoir le droit à une réponse tout cours. Et pourtant, Nydessa ne partit pas se changer immédiatement et pris le temps de répondre à l'Italienne sur un ton toujours aussi peu aimable.

-Oui, AUX Maisons de la Nuit. Bien que ce ne soit pas ton intention d'après tes dires, tu m'embêtes en effet avec ça. De plus, même si tu vas peut-être me trouver gonflée de dire ça, "la curiosité est un bien vilain défaut". Appliques-toi cette règle et je tâcherais de ne pas être trop envahissante. Je demandes juste à ce qu'on me fiche la paix, que ce soit avec ma musique, mon caractère, mon style vestimentaire, mon affinité et surtout avec mon passé.

Suite à cette réaction enflammée, la novice aurait pu à son tour réagir avec autant d'ardeur pour défendre sa curiosité qui faisait une grande partie de ce qu'elle était aujourd'hui, mais au lieu de sa elle sourit. Elle eu même un petit rire montrant à quel point elle trouvait cela amusant d'avoir pour colocataire une jeune fille qui ne se laissait pas marcher sur les pieds. Seulement le fait qu'elle précise elle même qu'elle voulait qu'on la laisse tranquille avec sa musique, son style vestimentaire, son affinité et son passé montrait déjà qu'elle avait du subir de nombreuses remarques déplaisantes là dessus et qu'elle ne voulait pas s'en rappeler. Et cela cachait également un passé pas très plaisant. Il fallait dire aussi que tous les novices n'avaient pas la chance d'avoir des parents tolérant et ouvert d'esprit.

-N'essaye jamais de savoir quoi que ce soit sur moi ou ce qui touche à moi, cela ne te mènera à rien de toute façon. Dans le cas où tu essaierais, je te conseille de tout de suite demander à changer de "camarade" de chambre car ta vie deviendrait un enfer.

Le regard de Nydessa en disait bien long et les théories d'Elva sur un passé douloureux ce confirmèrent avec ces nouvelles paroles. Elle perdit donc son sourire et redevînt sérieuse. Elva était curieuse, certes, mais elle savait s'arrêter quand il le fallait ce n'était pas ses affaires après tout et elle ne voulait pas blesser sa colocataire par des propos déplacés. Et l'Italienne n'était pas non plus le genre de personne qui aimait s'attirer des problèmes, au contraire, si elle aimait bien aider ces amis dans des situations gênantes ou difficiles, elle n'aimait pas être confronté directement, même si cela lui arrivait quand même. Elle préféra donc se taire et laisser Nydessa aller se changer.

Pendant se temps là, l'Italienne s'étira longuement en soupirant. Cette colocation ne risquait pas d'être de tout repos et ce malgré les dires de Nydessa qui voulait visiblement qu'on la laisse tranquille. Ce n'était pas ce détail qui chiffonnait Elva. Non au contraire, elle qui aimait être au calme elle espérait bien que sa colocataire puisse respecter ça. Mais en ce qui concernait leurs animaux ce serait plus complexe. Hawkaï et Nobu avaient apparemment tous les deux un très sale caractère et leur relations à eux risqueraient d'être très tendues... Et vu que les deux novices avaient des affinité avec leurs animaux respectifs, les querelles qu'il pourrait y avoir entre le volatile et le félin pourrai très bien s'étendre sur elle. Enfin, seul l'avenir nous le dira.

Elva examina alors sa chambre dans laquelle y il avait maintenant ses affaires ainsi que celle de Nydessa. Apparemment la novice n'avait pas hésité à sortir ces affaires. Cependant Elva se retînt de ne pas fouillé dans celles-ci. Si Nydessa ne cachait aussi bien ces émotions qu'elle le voudrai, elle serait sans aucuns doutes réellement capable de rendre la vie bien difficile à Elva. Cette dernier s'allongea donc sur son lit. Nobu vînt alors se coucher sur son ventre en ronronnant pendant qu'elle attrapait un livre à côté d'elle et se mette à lire en attendant que ça colocataire revienne.

[pas grave pour le retard... Mais désolé mon rp n'est pas super ><]
Revenir en haut Aller en bas
Nydessa Corvus-Tenebris
3em année
3em année
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 21
Localisation : Sous mon ombrelle...

Identité:
Rang: 3ème année
Don: Affinité avec les corbeaux
Aura: Violet foncé moucheté de noir/ odeur de chèvrefeuille en plus sombre et mystérieux

MessageSujet: Re: Cohabitation difficile...ou pas? [PV Elva]   Mer 31 Juil - 16:01

Étrangement, lorsque j'avais répondu à ma colocataire, elle avait eu un grand sourire.
Je n'appréciais pas du tout. Cela avait de grands avantages de parvenir à prévoir plus ou moins les réactions des autres. Une carte en plus pour mieux manipuler les conversations et soutirer des informations sans en donner.

Rien de plus facile pour moi. Je parvenais à manier à ma manière les mots pour en faire des armes. Aussi, quand quelqu'un n'agissait pas comme prévu, cela m'irritait autant que ça m'intriguait.

Il aura fallut qu'Elva entende la dernière partie de mes mises en garde pour qu'elle ne cesse son petit manège que je commençais à trouver agaçant.

Alors que je m'apprêtais à entrer dans la salle de bain, un petit rictus à la fois satisfait et amer fit on apparition sur mon visage; elle devait déjà se triturer les neurones en émettant des hypothèses de tous genres.
J'allais sans doute devoir me méfier deux fois plus de cette novice des autres.

Si je paraissais associable et détachée -ce qui n'était pas toujours faux d'ailleurs- j'observais en réalité beaucoup plus les gens que ce qu'ils ne pensaient. Écouter, interpréter, enregistrer. Trois verbes, trois objectifs.
Une fois dans la salle de bain, je verrouillais la porte et enfilais ma robe blanche à laçages, avant de me passer de l'eau sur le visage. Comme d'habitude, je n'enlevais surtout pas mon collier de dentelle. Éprouvante cette journée.

Je me rendis compte que je ne m'étais pas démaquillée lorsque je relevais la tête vers le miroir au dessus du lavabo.

Des mèches noires aux reflets semblables à ceux des corvidés avec lesquels j'avais une affinité retombaient sur mes yeux plus sombres que d'habitude.Leur couleur gris-ardoise rappelait désormais une mer agitée ou un ciel orageux.
Cela se voyait d'autant plus que mon maquillage, qui avait coulé avec l'eau du lavabo, laissait de longues traînées noires.
Sur mont front, le croissant de lune vide aux fins traits bleu-nuit semblait presque luire.

Cela n'était pas sans me rappeler quelque chose...

~Flashback~:
 

Cette fois, mes yeux s'humidifièrent et ma gorge se crispa. Seul un sanglot s'en échappa, sans qu'aucune larme ne coule.

Je nettoyais avec empressement les traces de maquillage et me nouais les cheveux en une tresse on ne peut plus simple, maîtrisant tant bien que mal les tremblements de mes mains.
Ce que je croyais impossible était finalement arrivé: j'étais encore plus pâle qu'avant, pour ne pas dire complètement blanche.

Je pouvais sentir la fatigue m'étreindre et je remarquais mes cernes.
Mon seul désir était de me jeter sur mon lit.
J'ouvrais la porte à la volée, sans la refermer, puis me dirigeais précipitamment sur mon matelas. Je m'installais dessus comme un zombie.

Si j'avais pris un air totalement stoïque, mes mains se trouvaient plaquées sur mon corps afin de limiter les tremblements et les poches sombres sous mes yeux contrastaient sans l'ombre d'un doute avec mon teint.

Inspectant mes affaires du regard, je notais que rien ne semblait dérangé. Si je paraissais aussi attentive à Elva qu'à un cours de maths, matière pour laquelle j'avais une certaine aversion, en réalité, le fil de mes pensées était tourné vers elle.
A quoi pense-t-elle? Va-t-elle chercher à savoir quoi que ce soit ou au contraire rester passive? Comment va se passer cette cohabitation? Comment vont s'entendre Hawkaï et Nobu à l'avenir? ...et toutes questions semblables défilaient dans ma tête.

Lui jetant un regard en coin alors que j'étais allongée sur le dos, au dessus des couvertures, je remarquais qu'elle lisait, le petit félin calmement installé sur son ventre. Ne trouvant rien de spécial à ajouté, je préférais me taire et fixer pensivement le plafond tout en guettant une éventuelle réaction d'Elva. "Si la parole est d'argent, le silence est d'or". Cette fois, au lieu de déprimer, l'ombre d'un sourire étira vaguement mes lèvres.

Oubliant de me questionner plus longtemps au sujet de ma nouvelle colocataire, c'est le jour où un type louche apprenait le silence à une fille trop bavarde et probablement aussi bizarre que lui.

Revenir en haut Aller en bas
http://amour-sucre-fic-nydessa.skyrock.com/
Elva Di Renzo
3em année
3em année
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 20
Localisation : A la bibliothèque ou dans un endroit calme

Identité:
Rang: Novice de 3ème année
Don: Affinité avec les chats
Aura: Blanche avec des petites touche grises et noires

MessageSujet: Re: Cohabitation difficile...ou pas? [PV Elva]   Lun 12 Aoû - 23:21

Sans se soucier du temps qui passait, Elva lisait calmement tout en caressant son chat qui ronronnait paisiblement. Elle entendit l'eau couler dans la salle de bain, comme quoi sa colocataire n'avait pas de problème si elle savait comment marchait le robinet, elle saurait comment marche la douche et le reste des instruments qui peuplaient l'endroit où elle était. Cette pensée fit sourire l'Italienne. Une jeune fille qui ne savait pas se servir d'une salle de bain devait vraiment venir d'une autre planète ! Et l'idée de voir Nydessa galérer avec un simple robinet était, bien qu'irréelle, amusante.

Au bout d'un certain temps, la novice sortie de la salle de bain dans une longue robe blanche, les cheveux nouées en une grande tresse et le visage démaquillé. Elva ne la regarda qu'un instant avant de se replonger dans sa lecture. En un pof Nydessa s'étala dans son lit, l'Italienne préféra rester silencieuse. Seulement Nobu, lui, ne resta pas de marbre, il tourna la tête vers la nouvelle novice, la fixa un instant, puis il s'étira longuement avant de descendre du lit d'Elva pour se diriger vers celui de Nydessa. Sans se préoccuper de ce que pouvait bien pensée la novice, le félin se coucha contre le bras de Nydessa.

Un petit sourire amusé apparu sur le visage de Elva, elle n'avait pas besoins de tourner la tête pour savoir que son chat tentait de réconforter Nydessa. L'Italienne ne savait pas très bien de quoi Nobu pouvait réconforté leur nouvelle colocataire, mais les animaux étant beaucoup plus sensible au malaise des gens que les humains, que Elva ne dit rien en attendant la réaction de Nydessa. Cette dernière n'avait pas été forcément très aimable lorsqu'elle s'était adressée à l'Italienne, mais peut-être savait-elle se montrer gentille et ce par les geste et non par la parole. Cette colocation serait sûrement plus intéressante que prévue, seulement Elva brisa le silence pour dire calmement :

- La vie ne fait de cadeau à personne. Je ne sais pas ce que tu as vécût jusqu'ici et pour tout avouer je m'en fiche. Seulement, ne tente pas d'oublié ton passé, tu n'y arriveras pas. Je ne dis pas ça pour t'embêter, mais si les mots peuvent être une arme redoutable, ils ont un double tranchant alors fait attention à ce qu'ils ne se retournent pas contre toi.

A ses mots, Elva ferma son livre et le posa à côté de son lit pour en attraper un autre qu'elle commença immédiatement. Ainsi elle laissait le temps à sa colocataire pour réfléchir, elle n'attendait même pas de réponse en faites. L'Italienne voulait juste s'assurer que sa colocataire ne se comporterait pas n'importe comment alors que les temps ici sont difficiles. Quoique, ce n'était pas une dose d'honnêteté qui ferait du mal aux habitant de cette Maison. Peut-être au contraire avaient-ils tous besoins qu'on leur disent leur quatre vérités.
Revenir en haut Aller en bas
Nydessa Corvus-Tenebris
3em année
3em année
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 21
Localisation : Sous mon ombrelle...

Identité:
Rang: 3ème année
Don: Affinité avec les corbeaux
Aura: Violet foncé moucheté de noir/ odeur de chèvrefeuille en plus sombre et mystérieux

MessageSujet: Re: Cohabitation difficile...ou pas? [PV Elva]   Lun 26 Aoû - 21:10

[désolée de ce nouveau retard :/ vraiment. Je viens tout juste de récupérer internet. C'est fois, soit je suis prise, soit je n'ai pas internet soit les deux u_u]

Alors que des bribes imagées défilaient dans mon esprit légèrement embrumé par la fatigue, je sentis un poids à côté de mon bras. M'étais-je déjà endormie? Je tournais la tête vers l'affaissement du matelas pour me rendre compte qu'il s'agissait de Nobu, le chat d'Elva.

Ma première réaction fut de tirer une légère grimace. Si j'adorais les corbeaux, les chiens et les chevaux, les chats, ce n'était pas mon truc. D'autant que trois ans à côtoyer des corvidés laissaient des traces. Au final, je me retrouvais avec une drôle d'aversion pour les félins et les opportunistes au plumage sombre se retrouvaient avec une aversion pour ce qui touchait aux mathématiques.

Seulement, il y avait quelque chose d'inhabituel chez ce félin. Je fixais longuement ses yeux mordorés, impassible. Finalement, je levais une main hésitante vers lui puis commençais à le caresser, machinalement, certes, mais cela me tira quand même un petit sourire.

Plutôt ironique qu'un chat vienne réconforter la fille aux corbeaux.


- La vie ne fait de cadeau à personne. Je ne sais pas ce que tu as vécût jusqu'ici et pour tout avouer je m'en fiche. Seulement, ne tente pas d'oublié ton passé, tu n'y arriveras pas. Je ne dis pas ça pour t'embêter, mais si les mots peuvent être une arme redoutable, ils ont un double tranchant alors fait attention à ce qu'ils ne se retournent pas contre toi.

Je manquais de sursauter. Pour le coup, je n'attendais plus de réaction de la lectrice assidue. Je restais en silence un long moment, mon regard passant du félin à celle qu'il avait choisie pour enfin lancer un regard indéchiffrable à la demoiselle de l'autre lit.

-....J'espère bien que tu t'en fiche.

Je frissonnais légèrement en repensant à l'Allemagne hivernale et rabattais la couette sur moi, sans pour autant cesser la conversation. Nobu parût néanmoins offusqué que je le décale légèrement histoire de récupérer un peu de couverture. Je lâchais un soupire las.

- Et je ne cherche pas à oublier quoi que ce soit. J'ai tiré de mes expériences des leçons bien trop utiles pour ça.

Oui. N'accorder sa confiance à personne, éviter de ressentir quoi que ce soit, ne pas s'attacher, conchier allègrement toute forme de vie et surtout mépriser les gens.

-Je ne vois pas pourquoi tu me mets en garde contre ce que je maîtrise sans doute le mieux. Les armes. Blessantes. Tu t'inquiéterais pour moi?

Sans attendre de réponse à cette dernière phrase, je partais dans un rire mauvais. Une garce n'aurait pas fait mieux, niveau rire sardonique. Je levais les sourcils, l'air hautain, non sans renifler d'un air méprisant au passage. Bureau des lunatiques bonjour...
Revenir en haut Aller en bas
http://amour-sucre-fic-nydessa.skyrock.com/
Elva Di Renzo
3em année
3em année
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 20
Localisation : A la bibliothèque ou dans un endroit calme

Identité:
Rang: Novice de 3ème année
Don: Affinité avec les chats
Aura: Blanche avec des petites touche grises et noires

MessageSujet: Re: Cohabitation difficile...ou pas? [PV Elva]   Lun 2 Sep - 17:25

-....J'espère bien que tu t'en fiche.

L'indifférence de Nydessa n'effrayait nullement Elva, au contraire, elle aurait été étonné que sa colocataire devienne soudainement toute gentille et lui raconte son passé sans faire d'histoires. Lorsque Nydessa bougea, Nobu revînt immédiatement sur le lit de Elva et s'endormit directement en disant mentalement à sa novice que ça ne servait à rien de continuer cette conversation.

- Et je ne cherche pas à oublier quoi que ce soit. J'ai tiré de mes expériences des leçons bien trop utiles pour ça.

Elva eut un petit sourire en entendant cela, ses paroles venaient de confirmer ce que venait de lui dire le chat. Il serait donc plus prudent pour ce soir de laisser Nydessa tranquille. Pourtant la novice aux corbeau lui demanda quelque chose qui étonna assez Elva.

-Je ne vois pas pourquoi tu me mets en garde contre ce que je maîtrise sans doute le mieux. Les armes. Blessantes. Tu t'inquiéterais pour moi?

Regardant sa colocataire avec un regard avec une lueur de tristesse, Elva n'avait pas pitié pour sa colocataire, loin de là, mais elle n'aimait pas savoir quelqu'un aller mal. Pourtant, l'Italienne n'avait jamais été très attaché à quiconque lorsqu'elle était plus jeune et même encore aujourd'hui, elle n'avait pas d'amis ou de famille à défendre à tout prix. Non, elle se contentait de vivre sans se mettre les autres à dos, c'est tout. La réponse lui vînt alors tout seule.

- Ça se pourrait bien. Enfin je ne m'inquiète pour personne en général. Je veux juste pas que l'on me reproche de ne jamais rien faire. Si de mon aide tu as besoins, mon aide tu auras. Mais il ne faudra pas venir me dire que c'est de ma faute si tu fais ou à fais des erreurs.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cohabitation difficile...ou pas? [PV Elva]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cohabitation difficile...ou pas? [PV Elva]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La decentralisation, mise ne oeuvre difficile
» Cohabitation chat / ratoux
» [Photoshop][Difficile]The Power Sign'
» "Il est difficile de démeler le vrai du faux." P.Thicknesse
» Une vie difficile (fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Maison de la Nuit :: La Maison de la Nuit- RPG :: La Maison de la Nuit :: Batiment A :: Dortoirs :: Filles - 1er Etage :: Number 10-
Sauter vers: