Forum sur la phénoménale série de PC et Kristin Cast !
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Il nous à fallut juste un regard.." ~ | [Loshad] |

Aller en bas 
AuteurMessage
Démona Wite
Elément Feu
Elément Feu
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 23

Identité:
Rang: 3° Année.
Don:
Aura: Parsemé de couleurs chaudes. Parfum de l'Aura : Odeur du foin fraichement coupé, mêlé à l'odeur d'un feu de cheminée.

MessageSujet: "Il nous à fallut juste un regard.." ~ | [Loshad] |   Mer 9 Jan - 17:53



~ Cela faisait déjà quelques semaines que je cherchais un petit boulot pour dire de gagner un peu d'argent de poche, rien ne m'avait grandement intéressé dans ce que l'on m'avait proposé. Ce matin encore, et cette fois c'est le vrai matin, pas celui des vampires mais celui des humains, six heures du matin précisément, quelle plaie, ne pas dormir pour bosser tout de même.. Je m'égare, donc ce matin encore, à six heures tapantes, je suis dehors dans les rues de Blois, un jean slim clair, mes baskets Le coq sportif, une chemise à carreaux en dessous d'un pull, les lunettes de soleil, RayBan, sur le nez, les cheveux ramené en une haute queue de cheval, je marche. Oui, je marche. J'aimerais bien courir, mais nous sommes en plein jour, enfin pleine matinée, les humains sont déjà présents partout, j'ai donc du masqué mes marques, et je suis censée me comporter comme une simple humaine.. Qu'elle plaie, encore une fois. Je me rend à la mairie, des petites annonces sont affichés, et je vais voir également si on a répondu à la mienne.
Je pousse la porte de la mairie de Blois, je met mes lunettes de soleil sur ma tête, la lumière n'est pas trop forte et ne me blesse donc pas les yeux. Je vais voir le panneau d'affichage, un post-it et collé sous mon annonce.
J'attrape mon iphone rangé dans la poche avant droite de mon jean. Je l'ouvre.. C'est devenu si rare. Oui il est rare que je consulte mon téléphone désormais, je ne consacre mon temps qu'a mes amis et mes cours d'aujourd'hui, ma vie passée est derrière moi désormais, j'ai tout laissé derrière moi. Mon téléphone, une fois allumé, je regarde mes messages. Un message de Thomas, que je ne lis pas, je le supprime automatiquement, depuis la Nuit des Parents j'ai réussi a faire un trait une bonne fois pour toute sur lui. Un message d'un numéro inconnu que je reconnais. Le refuge de la SPA. Je consulte aussitôt le message. L'adresse du lieu, où se trouve le refuge. Je sais où se trouve ce petit village, c’est à la campagne, c'est pas très loin.. Le village proche n'est pas très grand, et je ne savais pas du tout que le refuge de la SPA s'y trouvait. J'étais plutôt heureuse de me rendre là bas, j'allais pouvoir gagner un peu d'argent de poche et être en compagnie d'animaux. Trop bien. Je sortais de la mairie de Blois d'un pas rapide et pressé, je devais prendre le bus et vite. Je regardais à droite et à gauche, le bus arrivait déjà devant l’arrêt, je mis mes lunettes de soleil sur mon nez, je vérifias que personne ne me voyait et en un clin d’œil j'étais à l’arrêt de bus. Le bus s’arrêta à ma hauteur, je montais et demandais un solo pour aller jusque au prochain arrêt, qui était là ou je devais me rendre.
En bus, je n'en eu que pour un bon quart d'heures, à pieds, avec la vitesse que je possède j'en aurait eu que pour quelques secondes ou quelques minutes seulement. Je saluais le conducteur et descendais du car, qui redémarra aussitôt. Une fois qu'il fut partit, j'étudiais les lieux. Et respirais à fond l'air frais et matinal de cette petite campagne accueillante. Des champs, des près de fleurs. De petites maisons, une église.. Une église. Les religieux n'aiment pas les vampires, ils pensent que nous sommes des démons, ou je ne sais quoi d'autres de maléfiques. Serte certains vampires malfaisants existent sur terre mais pas les habitant de notre Maison de la Nuit de Blois. Je marche, je laisse mes pas me guider. Je croise quelques habitants, ils sont charmants, ils sourient tous et salut les autres gens., moi y compris. Ça fait plaisir de voir un peu de bonheur sur leur visage. Un marché à lieu sur la place de l'église. Je souris, ça fait du bien de voir des humains en mouvement, les seuls humains que je vois ne sont plus vraiment des humains, ils sont dotés d’affinités, de dons, de tatouages, typiques des vampires, des canines pointues et une grande soif de sang. Je vois une flèche qui indique la direction du refuge SPA, je me remet à marcher, d'un bon pas. Le chemin n'est pas long, à la vitesse des humains j'y arrive en cinq minutes.
Je suis devant la porte d'entrée du refuge, je pousse la porte après avoir appuyé sur la sonnette qui prévient d'une visite. J'ôte mes lunettes de soleil. Une petite femme qui doit avoir la cinquantaine, vient m'accueillir.

- Bonjour mademoiselle ! Venez vous pour visiter les lieux, pour adopter un animal, ou pour autre chose peut être ?

Je lui rend son sourire.

- Bonjour madame, je suis Démona Wite, je viens pour une journée, un des membres de votre équipe à accepté de m'embaucher et de me faire gagner un peu d'argent de poche..

La petite femme souris et acquiesce, elle me montre une porte au bout d'un couloir.

- Oui, c'est moi même qui vous embauche mademoiselle Wite, veuillez me suivre par là, vous allez m'aider à nourrir les animaux qu'accueil notre refuge.

Je lui souris et lui emboite le bas, en remontant mes manches, elle pousse la porte et nous arrivons dans une grande salle, une petite barrière se trouve devant nous, un muret de pierre nous sépare également de cet enclos pour les chiens, la barrière qui leur permet d'aller dehors est ouverte. La petite dame me montre les silos à nourriture et me montre les gamelles, je suis censée toute les remplir et les alignées derrière le muret, les chiens savent laquelle est la leur. Alors je m'y met, je remplis les gamelles certaines petites, ne doivent contenir qu'une dose de croquettes, d'autres énormes, d'autres moyennes, chacune leur dose. Ensuite je les pose toute sur le muret et j'ouvre la barrière. Les chiens viennent m’accueillir en me léchant les doigts, je rigole et les caresses tous, je dispose ensuite les gamelles de croquettes le long du muret, chaque chiens se met à manger. Une fois cela terminé, je dois faire de même avec l'enclos des chats, puis je dois nettoyer leur litière. Après tout cela effectuer, la pause déjeuner. La petite dame m'explique alors qu'il faudra que j'administre un traitement à un lapin malade, ensuite je devrais nettoyer les cages des rongeurs en sa compagnie et on finirait la journée par l'écurie.

***


La journée sera terminée dans quelques heures seulement, je suis déjà épuisée mais le fait d'aller dans l'écurie me remotive. J'adore particulièrement les cheveux, alors l'idée d'aller m'en occupé me redonne plein d'énergie.

- Commençons pars les sortir des box, je vous aiderais à les penser, et les curer, ensuite on fera leur box et on les rentrera. Il faudra aussi faire sortir une jument, elle attend un poulain, je dois l'isoler des autres pour qu'elle puisse attendre son poulain en paix. Allez au boulot miss !

Alors je m'y met, je sors les chevaux de droite, la bonne femme, de gauche, j'attrape l'étrille et la brosse douce, j'enchaine les brossages, je cure les sabots des chevaux. Certains sont capricieux et d'autres se laissent faire. Je vais ensuite me munir d'une brouette et d'une pelle pour changer la paille des box. Il me faut environ trente minutes pour terminer tout les box de droite. Puisque la bonne femme s'occupe des box de gauche. Une fois tout ça terminé, j'aide la petite dame a sortir la jument, elle va l'isoler dans un box éloigné des autres, pendant ce temps je fais rentrer mes chevaux dans leur box, j'arrive au bout de l'écurie quand j'entends des sabots cogné contre la porte d'un box, plus loin, je remarque alors qu'il y a un box isolé tout au fond de l'écurie, que je n'avais pas remarqué. Je m'approche, prudente, le box est dans le noir, puisque des bâches noires empêchent la lumière de pénétrer, je soulève la bâche doucement, le cheval s'énerve et redonne un coup de sabot, je recule en sursautant.

- Que faites vous là, mademoiselle ? Ce cheval ne doit plus recevoir de soin..
- Comment ça ?!, je regarde la petite femme avec de grands yeux, ne comprenant pas pourquoi. Je soulève de nouveau la bâche, un magnifique étalon Appaloosa est brillant de sueur, son flanc est abimé, sa robe sale.
- Ne vous approchez pas, cet étalon est le plus dangereux. Nous ne pouvons plus rein pour lui, il est pour l'abattoir on vient nous le chercher demain.

La petite femme baisse les yeux sur ses pieds, surement honteuse de ne pas pouvoir le sauver. Je la regarde. Impossible ! Ce cheval ne peut pas être tué ! Non ! Non ! NON ! J'attrape mon téléphone. Et compose un numéro.

- Oui, Loshad pardon de vous déranger. Venez au refuge de la SPA, aux écuries. S'il vous plait.

Je ne lui laisse pas le temps de répondre. Que j'ai déjà raccroché. J'attrape le filet se trouvant sur la porte du box et j'arrache la bâche pour que la lumière entre. Le cheval se cabre et hennit. Je croise son regard. Ses yeux sont pleins de peur. Il demande de l'aide, je le vois, il a peur plus qu'autre chose. Les vampires et leur cheval ont toujours un lien particulier entre eux, et Loshad le sait, elle ne tardera pas à arriver. Ce cheval ne peut pas partir pour abattoir, il doit rentrer à la Maison de la Nuit avec nous, car je viens de comprendre, que ce cheval serait le mien, et je serais son vampire. Il nous à fallut juste un regard pour le comprendre. Comprendre que nous étions fait l'un pour l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
http://safety-creek.forumotion.com/
Loshad
Professeur d'Equitation
Professeur d'Equitation
avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 22/09/2010
Age : 33

Identité:
Rang: Mentor de Nayel
Don: Affinité avec la Terre, Empathie avec les chevaux.
Aura: Marron/Vert - Foin séché

MessageSujet: Re: "Il nous à fallut juste un regard.." ~ | [Loshad] |   Dim 17 Mar - 14:58

Repos. Sommeil et confort. Pour une fois que j'avais fini mon travail, que ce soit m'occuper de l'écurie ou remplir la paperasse pour le campus, régler les factures puisque, oui, il y avait même des factures à payer pour les vampires. J'avais fini tout cela assez tôt et je profitais de cette journée pour prendre un repos qui se faisait absolument sentir.
J'avais laissé mes paupières lourde se fermer il y avait presque de trois heures. J'avais alors, à ce moment là, le sourire aux lèvres. D'abord pour cette journée bien accomplie et ensuite parce que je pouvais enfin dormir tout la journée. Le jour était fait pour les humains, ce que je n'étais plus depuis longtemps.
Hélas, le destin semblait s'acharner sur moi ces derniers temps, ne me laissant que très peu d'heures de sommeil. Si je continuais à ce train là, je finirais par rendre cent ans d'un coup...

Il était encorebeaucoup trop tôt quand mon téléphone sonna. Saleté de technologie, pourquoi je t'ai pas éteint. Pensais-je, furieuse contre moi même et contre le portable dernier cri. Néanmoins, celui-ci continua à sonner ou plus précisément à libérer les notes de la musique Paradise de Coldplay... J'avais presque deux cent ans, j'étais née avant ce groupe et c'était pourtant ma musique préféré. Incroyable, Impossible aurais-je même dit le siècle précédant. Je finis par décrochée avec une mauvaise fois non cachée. Qui est-ce qui pouvais appeler à cette heure ? Encore mieux. Celui qui avait appelé aurait intérêt à avoir une sacrée bonne raison !

- Oui, Loshad pardon de vous déranger. Venez au refuge de la SPA, aux écuries. S'il vous plait.

Demona Wite. C'est fou comme je poouvais connaître mes élèves par coeur. Même les élèves qui ne s'aventuraient que rarement dans l'écurie. Je me dégageais de ma couette, me levais, enfilais une culotte de cheval noire, des bottines marron, une veste style costume rouge, indémodable et la seule couleur qui m'allais... Merci maman !
Sue un t-shirt noir. Un petit foulard, un coup de peigne et j'étais sortie. Vu le ton employé par la novice, c'était urgent. Elle était neanmoins restée polie.
Je traversais le domaine rapidement. Personne dehors, ils dormaient encore... Veinards !

Quinze minutes plus tard, je garais mon Duster noir, faisant crisser les pneus sur les caillou du parking de la SPA. Je passais une paire de lunette de soleil, il faisait déjà très clair et ce reveil expresse m'avait donné la migraine. A l'odeur, je trouvis rapidement les écuries et c'est le visage fermé que j'arrivais devant Démona à l'entrée de l'écurie.
Devant sa mine effaré, je ne pus demandé que:

-Raconte moi !

Une femme nous rejoins rapidement et Demona me présenta après m'avoir tout raconté.

_________________
Loshad

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
"Il nous à fallut juste un regard.." ~ | [Loshad] |
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Connie • Nous sommes tous des héros au fond de nous il faut juste savoir creuser assez profond
» Nous rêvions juste de liberté ➶ Phoenix
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]
» Nous sommes tous des enfants, il n'y a que le prix des jouets qui change
» Nous ne sommes pas des amies. Nous sommes des étrangers avec des souvenirs.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Maison de la Nuit :: Aux Alentours... :: Les Villages proches-
Sauter vers: