Forum sur la phénoménale série de PC et Kristin Cast !
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand les ombres prennent vie... [PV Will]

Aller en bas 
AuteurMessage
Naomi Murasaki
Elément Esprit
Elément Esprit
avatar

Messages : 409
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 21

Identité:
Rang: 2ème année - Fille de la Nuit
Don: Affinité avec l'Esprit
Aura: Mauve et Bleu pastel / Lavande

MessageSujet: Quand les ombres prennent vie... [PV Will]   Mer 29 Aoû - 16:08

Non ! Je me réveillais en sursaut, le visage trempé de sueur. Ce n’était… qu’un… rêve…
Le cœur battant encore la chamade, je me tournai vers Birdy, ma camarade de chambre. Je ne l’avais apparemment pas réveillée… Comme d’habitude. Mon portable indiquait 16h18. Les cours ne commençant pas avant 20h, j’avais encore presque 3 heures de sommeil devant moi… 3 heures de sommeil bien mérités après les dures journées que je venais de passer… et vu les cernes qui descendaient jusqu’au milieu de mes joues, 3 heures de sommeil obligatoires. 3 heures d’enfer. Je n’arriverais pas à me rendormir, comme je n’arrivais pas à me rendormir depuis plusieurs semaines. Les cauchemars me hantaient sans cesse, démons rancuniers qui ne me lâchaient pas, fantômes de moi-même cherchant une paix qu’ils ne trouvaient pas…
Je soupirais, et sortit de mon lit sans bruits. A quoi bon rester ici, ça ne servirait à rien. Je pris une douche glacée pour achever de me réveiller, et me regardais dans le miroir. Ma marque luisait sur ma peau plus blanche de jour en jour, mettant en valeur mes grands yeux translucides encore affolés. J’haletais. Il faudrait que je parle à Lyna de tout cela… A Lyna, et surtout à l’infirmière !
Mais en attendant… J’enfilais distraitement un jean noir ainsi qu’un pull fin de la même couleur, avec l’insigne de mon année. J’attrapais un calepin et un crayon, et sortit de la chambre à pas de velours…

*****

Le Salon était calme, et malgré qu’il fasse encore jour, l’obscurité était complète. La Maison de la Nuit était bien équipée…
Assise à ma place habituelle, en tailleur sur un fauteuil, je n’avais pas osé allumer la lumière. N’étant pas encore une vampire adulte, ma vision dans le noir n’était pas encore très développée, ce qui me convenait à merveille ! Je laissais les ombres m’envelopper, se fondre en moi, me laver de mes peurs et de mes colères… Et cela valait toutes les nuits (ou plutôt devrais-je dire les jours) du monde ! Vidée, sereine, redevenue maître de moi-même, je laissais mon imagination vagabonder dans la pièce obscure.
J’avais pris mon calepin par instinct, certaine qu’il me servirait. Je souris. Je me connaissais bien… Cette envie, ou plutôt ce besoin d’écrire me venait inopinément la plupart du temps, ne se manifestant pas pendant plusieurs jours parfois, mais lorsqu’il était là, impossible de l’ignorer. J’avais donc appris à l’accueillir, à l’apprivoiser, et à le pressentir. Comme à l’instant. Mon crayon délicatement posé sur le papier, j’étais prête. Je fermais les yeux…

A l’heure où elles prennent vie
Et sortent de nos âmes,
Renaissant de nos larmes
Et de la lune qui luit,
Les Ombres, belles et méfiantes
Sur les murs se mouvent, lentes…


Ma main qui courrait se stoppa net, laissant malgré moi mon travail inachevé. Je fronçais les sourcils. Quelle raison mon corps imposait-il à mon esprit, qui valle cette brusque interruption ? La réponse vint à moi quand je vis la silhouette masculine qui se dessinait à quelques dizaines de mètres de moi…

[HRP: j'espère que tu trouves pas ça trop morbide, j'ai eu une soudaine illumination! xD]

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
William O'Malley
3em année
3em année
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 22

Identité:
Rang: 3° année - Fils de la nuit
Don: Affinité avec l'eau
Aura: Bleu nuit/Gris - Douceur nocturne

MessageSujet: Re: Quand les ombres prennent vie... [PV Will]   Jeu 30 Aoû - 9:22

Il fait noir. Completement noir. Pourtant il n'est pas plus de 16h30. Les volets roulants aux fenêtres du salon sont fermés au maximum, impossible qu'un rayon de soleil ne puisse nous atteindre. Nous, les vampires, avons une peau d'une pâleur hallucinante, ajoutée à une sensibilité qui nous interdit de nous confronter aux rayons ultra-violets. Plus nous avançons dans le processus de Transformation, et plus il est difficile de mettre le nez dehors dans la journée, et plus nous nous jouissons d'une vision nocturne des plus appréciables. Je ne suis qu'en troisième année, je ne suis pas encore capable d'exploiter a 100 % mes capacités de nyctalope. Non, autant être honnête, quand un vampire s'avance de moi dans la nuit, je distingue les contours et les couleurs les plus claires. Les détails du visage restent flous, les expressions m'apparaissant comme des taches fantomatiques de couleur, dans des teintes degradantes du noir, du blanc et de quelques touches d'ecarlate.

En cette soirée de fin d'été, je me suis rendu dans le salon. Je ne sais pas comment je suis arrivé là a vrai dire. J'hésite entre la crise de somnembulisme et la teleportation par le démon, bien qu'il me paraisse plus réaliste que je me sois endormi dans le canapé en lisant la bande dessiné qui traine, ouverte, sur mes genoux encore engourdis. La porte grince, des pas résonnent, une allumette craque, une bougie s'allume. Qui peut bien être debout alors que le soleil n'a pas encore donné de signe de mort ? Si la grande prêtresse, ou n'importe quel professeur me trouve ici alors que les 18h n'ont pas encore sonné, je vais me faire tirer les oreilles, et comme il faut.

Seulement un surveillant ne reste pas aussi longtemps dans une pièce vide lorsqu'il a encore le reste de l'école a inspecter. Les pas d'un surveillant ne claquent pas sur le plancher, une fois tous les trois temps. Personne ne me punira aujourd'hui.

La bougie de l'autre côté de la pièce s'est éteinte. L'inconnu et moi sommes plongés dans les abysses de la pénombre. Seule l'horloge, eclairée par deux LEDs nous donne une mediocre idee de l'emplacement des murs. Je me leve, et voilà ce que je vois.

Une fille. Une jeune fille. Sa silhouette fine me conforte dans l'idée que je ne m'attirerai pas d'ennuis pour le moment. Elle tourne et se détourne. Les ondulations que forment ses cheveux remuent dans l'air comme les vagues de mon océan. Les mouvements de ses mains semblent guider gracieusement le reste de son corps. Je reste là, interdit, devant ce cygne de la nuit, sans trop savoir où me ranger.

- Tu danses ?

De là ou j'étais, on aurait pu comparer ce ballet a un exercice de yoga, mais on ne complimente pas une fille en lui disant qu'elle est douée en gymastique pour grand-mere. Et en plus on passe pour un poète quand on compare le pas léger d'une jeune femme a un spectacle hors de prix de l'Opéra de Paris.



Revenir en haut Aller en bas
Naomi Murasaki
Elément Esprit
Elément Esprit
avatar

Messages : 409
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 21

Identité:
Rang: 2ème année - Fille de la Nuit
Don: Affinité avec l'Esprit
Aura: Mauve et Bleu pastel / Lavande

MessageSujet: Re: Quand les ombres prennent vie... [PV Will]   Jeu 30 Aoû - 10:02

[HRP: Euh... en fait j'étais en train d'écrire un poème assise, pas de danser debout... Mais j'aime bien tout de même ta réponse, je vais me débrouiller pour créer une suite logique ^^]

La silhouette devant moi se tenait droite, mais hésitante... Elle avançait peu à peu vers moi, pas assez près pour que je distingue de qui il s'agissait, pas assez loin pourtant pour qu'elle ne m'aie pas remarquée.
J'aurais dû avoir peur. Être terrifiée. Crier, ou partir en courant, un truc du genre... Un tueur se baladait non loin d'ici, j'étais donc censé être un peu affolée. Mais pas du tout! Contre toute attente, je restais là, assise, fascinée par la personne en face de moi, sans ressentir aucune crainte.
Ses gestes étaient souples, ses traits doux. Le temps semblait suspendu, le silence sembla durer une éternité... Ce fut lui qui prit la parole en premier. Quand il parla, je reconnus certaine intonations, il devait s'agir d'un élève...

- Tu danses?

Je... danse? J'eus un petit rire mi-amusé, mi-nerveux. Quand j'écrivais mes poèmes, je fermais la plupart du temps mes yeux, ne voyant donc pas ce que je faisais exactement. Dans ces moments là, j'étais tellement accaparée par mon esprit que je laissais mon corps faire comme bon lui semble! Et comme j'étais la plupart du temps seule, personne ne m'avait fait de remarques... J'avais certes comme l'impression de flotter, d'onduler... Mais je n'aurais jamais appelé ça "danse"! Cela dit, l'expression me toucha, et je fus contente de me trouver dans le noir pour que ce garçon ne me voit pas rougir! Encore troublée par ce que je considérais comme un compliment, je répondis néanmoins:

- Je... non... Je ne danse pas, enfin, je ne crois pas...

Il devait me prendre pour une folle! Pour le donner une contenance, je me levais avec légèreté et laissais mon cahier sur le siège, puis m'approchais un peu. L'obscurité dans la pièce ne me permettait pas encore de voir parfaitement son visage, mais je pus distinguer parfaitement les contours de sa silhouette et de ses mouvements. Il avait quelque chose dans la main droite, comme une BD... Je repris la parole assez vite:

- Je n'arrivais pas à dormir. J'étais venue ici pour... Qui es-tu?

Je n'avais pas fini mon explication, il devait surement s'en moquer. Mais l'identité de mon interlocuteur m'intriguais... Que faisait-il là en même temps que moi? Était-il lui aussi insomniaque? Je l'ignorais. Pour l'instant, seul comptait pour moi la magie du moment. Carpe Diem. Cette conversation dans le noir était pour le moins étrange: juste deux silhouettes, deux voix, deux respirations, un seul silence...

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
William O'Malley
3em année
3em année
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 22

Identité:
Rang: 3° année - Fils de la nuit
Don: Affinité avec l'eau
Aura: Bleu nuit/Gris - Douceur nocturne

MessageSujet: Re: Quand les ombres prennent vie... [PV Will]   Lun 3 Sep - 13:11

Je crois que je la dérange, vu comment elle se fige et ses yeux s'écartent quand elle entend ma voix. Ses bras retombent le long de son corps et son pied reprend contact avec le sol. Un court silence précède sa réponse.

- Je... non... Je ne danse pas, enfin, je ne crois pas...


Tout ce que je parviens à distinguer se résume à de longs cheveux, certainement clairs, qui tombent en cascade sur ses épaules fines. A moins qu'elle ne porte un voile ..

- Je n'arrivais pas à dormir. J'étais venue ici pour... Qui es-tu?


- Will. Je m'appelle Will. Et toi, tu es .. ?

La silhouette est à encore un mètre de moi, et la proximité de l'inconnue ne m'effraie pas. C'est peut-être l'occasion de sortir l'expression "Confiance aveugle". Après tout, c'est juste une novice, comme moi. Elle a une voix douce, malgré l'intonation intriguée de son timbre. Je reconnais cette organe chantante. Aucune de ses paroles ne m'a été directement adressée, mais je suis persuadé d'en avoir déjà entendu les notes. Je la rentends. Un poème, un écho, des senteurs exotiques. Bien sûr ..

Je cherche une boite d'allumettes et une bougie sur la table. J'en craque une et fais naître une faible lumière jaune. Je n'ai que le temps d'apercevoir la clarté des yeux qu'un courant d'air éteint subitement la flamme.

- La poète des Fils et Filles de la nuit, je me trompe ? C'est toi, Naomi ?

Je n'étais sûr qu'elle se nomme ainsi, ma certitude étant basée sur son titre dans le groupe. Tout le monde a déjà entendu, au moins un de ses poèmes. Ils sont magnifiques. Ses rimes sont riches et tout en subtilité. Ses mètres sont impeccables et réguliers. Une pure artiste. Cela m'étonne qu'elle n'aie pas encore publié de recueils, ou qu'il y aie au moins quelques-unes de ses compositions, disponibles à la bibliothèque ...

Les cloches de la ville sonnent les cinq coups de 17h, nous aurions bientôt le droit de nous montrer éveillés. En attendant, jeune poète, contes-moi tes mauvais rêves ..

Revenir en haut Aller en bas
Naomi Murasaki
Elément Esprit
Elément Esprit
avatar

Messages : 409
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 21

Identité:
Rang: 2ème année - Fille de la Nuit
Don: Affinité avec l'Esprit
Aura: Mauve et Bleu pastel / Lavande

MessageSujet: Re: Quand les ombres prennent vie... [PV Will]   Dim 9 Sep - 16:33

Le peu de crainte qui persistait encore en moi s'était comme évaporée. Je me sentais... bien. Du garçon en face de moi je distinguais maintenant la lueur des yeux, ainsi qu'une tache foncée au milieu du front: sa marque sans aucun doutes. Sa peau blanche en mouvement, associée au flou que m'impose une vision nocturne encore jeune, font de lui un fantôme énigmatique, accaparant mes yeux fascinés... Un fantôme, ou un ange.
Sa voix retentis de nouveau, pour répondre à ma question:

- Will. Je m'appelle Will. Et toi, tu es … ?

Will… Le nom me disait quelque chose. Une voix en moi me soufflait que je le connaissait, mais je n’arrivais pas à… Il m’avait posé une question. « Et toi, tu es ? ». Bien sur, lui non plus ne savait pas à qui il avait affaire. Cela semblait évident, et pourtant je n’y avait pas pensé ! Donc je suis… Qui suis-je ? La question pourrait paraitre toute bête, mais dans mon cas je ne savais que répondre, ni ce qu’il attendait que je réponde. Les choix étaient multiples…

Naomi Murasaki, novice de 2nde année.

La poète des Fils & Filles de la Nuit, élément esprit.

L’amie de Nayel, la fille décédée, et aussi celle de Lyna, la grande prêtresse en formation.

L’une des rares élèves pas trop détestée de la prof de Sorts, et qui a tendance à tutoyer son prof de poésie.

La fille qui baisse les yeux dans les couloirs, parce qu’on lui a offert un bout de gloire alors qu’elle n’avait rien demandé.

L’ombre que personne ne regardait avant, mais qui n’a pas cessé pour autant de trembler depuis qu’on a remarqué son existence.

Celle qui se tait, qui parle, qui pleure, qui rit, qui est discrète, extravagante, rêveuse, réaliste, naïve, maligne, proche, lointaine…

Celle qu’on n’a toujours pas réussi à cerner.

Perdue dans mes pensées, je n’avais pas lâché des yeux mon interlocuteur. Il attendait une réponse, que je tardais à lui offrir… Mes lèvres étaient comme pétrifiées, je réfléchissais toujours sur l’identité de ce « Will » si étrange, si fascinant, si… Tout cela n’était-il pas un songe, finalement ?
Il alluma une bougie. Ce n’était pas une mauvaise idée… A peine eus-je le temps d’imprimer son visage q’un courant d’air éteint la faible lueur. Le destin nous voulait donc aveugles… Mais le millième de seconde de lumière m’avait suffit pour distinguer ses cheveux noirs de jais, sa bouche fine, ses yeux sombres, son corp musclé… Je le savais, j’y étais presque, ce garçon était…

- La poète des Fils et Filles de la nuit, je me trompe ? C'est toi, Naomi ?

Un sourire qu’il ne pouvait voir barra mon visage. Oui, c’était moi. Et lui était William O’Malley, le nouveau venu dans les F&F, l’élément eau du cercle de Lyna. Elle m’en avait parlé, je l’avais vu, et la sagesse fraiche de son regard m’avait de suite frappée. Trop timide pour l’aborder, il fallait croire que nous étions destinés à nous connaître… Les coups de 17h retentirent dans la ville, et je me décidais à briser mon silence :

- Il est rare que les gens me reconnaissent… C’est moi, en effet.

J’avais chuchoté malgré moi. Je ne voulais en aucun cas perturber le calme, et la plénitude qui régnaient dans la pièce. Nous nous tournions autour, comme pour mieux nous jauger, cherchant un rayon de lumière pour apercevoir la face cachée de l’autre (dans les 2 sens du terme). Sans le vouloir, et sans le prévoir, nous nous rapprochions peu à peu l’un de l’autre. Comme il l’avait prédit, nous avions l’air de danser… Ou de nous préparer à un combat de western, supposition moins poétique. Je repris la parole :

- Je viens ici depuis plusieurs jours déjà. Quand le sommeil me fuit, ou quand c’est moi qui le chasse… L’obscurité et le silence m’apaisent. Comme si les ombres fantômatiques qui pourchassaient mes rêves devenaient ici des anges protecteurs…

Je parlais lentement, autant à Will qu’à moi-même et qu’à personne. Je ne contrôlait plus ce que je faisais exactement, j’étais hypnotisée par la situation. Ma voix continua sans me demander mon avis:

- J’avais cru également à une ombre, à un fantôme puis à un ange en te voyant . Depuis quand es-tu là ?

Je ne reconnaissais même plus mes intonations, plus douces et vaporeuses que d’habitude. Seules comptaient les siennes, que j’attendais patiemment…

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
William O'Malley
3em année
3em année
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 22

Identité:
Rang: 3° année - Fils de la nuit
Don: Affinité avec l'eau
Aura: Bleu nuit/Gris - Douceur nocturne

MessageSujet: Re: Quand les ombres prennent vie... [PV Will]   Mer 12 Sep - 19:50

- Il est rare que les gens me reconnaissent… C’est moi, en effet.

Elle avait parlé d'une petite voix, comme si elle avait voulu s'effacer dans la pénombre. Et les quelques secondes dont elle avait eu besoin avant de donner sa réponse à une question aussi simple que cela montrait clairement que Naomi était peut-être, un peu, désorientée en ce moment-là. Mettons cette hésitation sur le compte de la cocassité de la situation.

- Je viens ici depuis plusieurs jours déjà. Quand le sommeil me fuit, ou quand c’est moi qui le chasse… L’obscurité et le silence m’apaisent. Comme si les ombres fantômatiques qui pourchassaient mes rêves devenaient ici des anges protecteurs…

Je l'écoutais avec attention, peut-être un peu de fascination, mais en tous cas, je l'écoutais. Je sais à quel point c'est important pour quelqu'un de réservé de se sentir entendu.

- J’avais cru également à une ombre, à un fantôme puis à un ange en te voyant . Depuis quand es-tu là ?


- Tu veux dire ici ? Ou depuis combien de temps je hante tes rêves ?

Je fais un pas vers elle. J'ai presque pu sentir un frisson la traverser à mes mots, mais elle n'a rien à craindre. Nous ne sommes plus séparés que par un petit mètre, ce qui grandit encore plus l'intensité du moment. On se croirait dans un film, c'est vrai, il n'y a que dans les films qu'il se passe des trucs comme ça. Je crois presque distinguer les formes de son visages, grâce aux quelques rayons orangés qui peinent à traverser le volet.

- Plus sérieusement, viens par là.

J'avais parlé d'une voix si basse que je m'étonnais moi-même de l'intonation rassurante de mon timbre. Je lui saisis la main avant même qu'elle n'aie pu riposter, et l'entraînais à l'aveuglette vers la baie vitrée, sillonnée des fins filets de lumière. Avant qu'elle ne puisse reculer, je lui murmure ..

- Si tu acceptes, je devrais ouvrir un peu les volets. Le soleil ne tardera pas à se coucher, nous ne risquerons rien. Tu es prête ?

Revenir en haut Aller en bas
Naomi Murasaki
Elément Esprit
Elément Esprit
avatar

Messages : 409
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 21

Identité:
Rang: 2ème année - Fille de la Nuit
Don: Affinité avec l'Esprit
Aura: Mauve et Bleu pastel / Lavande

MessageSujet: Re: Quand les ombres prennent vie... [PV Will]   Mar 18 Sep - 9:02

Il m'avait écouté attentivement, sans m'interrompre, ni faire semblant. Il aurait pu s'excuser et partir, ou bien ne pas s'approcher dès le départ, ou même tout simplement se foutre de moi. Il pouvait se le permettre. Mais il ne l'avait pas fait, et rien que sa présence encore en face de moi prouvait qu'il ne le ferait pas.
Cette perspective me mit dans un drôle d'état... Il ne me dérangeait pas, je me sentais même vraiment à l'aise. Mais je ne savais plus que faire des mes mains, de mon visage, de mes jambes, ni même de ma voix. Je priais juste pour qu'il ne remarque pas les légers tremblements qui me secouaient... Sa réponse, qui ne tarda pas à venir, n'arrangea pas les choses:

- Tu veux dire ici ? Ou depuis combien de temps je hante tes rêves ?

Je n'osais esquisser un mouvement. Pétrifiée, ses paroles résonnaient dans ma tête comme un écho... depuis combien de temps je hante tes rêves... Comment désarçonner une fille le plus vite et le plus efficacement possible, leçon n°1. Pourquoi ces mots avaient-ils tant d'impact sur moi? Il ne faisait que plaisanter. Je pense. Surement. C'est cela, n'est ce pas? C'est dans ces moments là que l'on croit distinguer un ange et un diable sur chacune de nos épaules: "Tu ne devrais pas être là! Tu verrais dans quel état il te met, tu es méconnaissable! Pars d'ici tout de suite! Sois raisonnable!" hurlait dans mon oreille le petit être blanc. Son opposé diabolique lui ordonna de la fermer, ce qu'il fit. Pour une fois, les jolis chemins de la raison de m'intéressaient plus...

- Plus sérieusement, viens par là.

J'eus un hoquet de surprise, qui s'étouffa dans la pénombre. Il ne restait plus qu'à peu près cinquante centimètre entre nous deux, distance qu'il écourtait un peu plus à chaque seconde... Contre toute attente, il attrapa ma main, la serrant de peur que je ne la lui reprenne. Qu'il n'aie aucune crainte: je n'avais ni la force ni l'envie de le faire. Toujours silencieuse, j'abandonnais l'idée d'essayer de ralentir les battements de mon cœur: pour maintenant, Will avait dû le remarquer... Et j'étais trop perturbée par sa proximité pour contrôler quoi que ce soit.
En général, c'est à ce moment que débarque un surveillant, un professeur, un élève, ou que toutes les lumières s'allument en même temps que la sonnerie des cours. Je fermais donc les yeux pour profiter des derniers moment que je passais. Mais il n'y eut rien de spécial à part une voix, que je savais désormais reconnaître entre mille, qui résonna une fois de plus dans la pièce:

- Si tu acceptes, je devrais ouvrir un peu les volets. Le soleil ne tardera pas à se coucher, nous ne risquerons rien. Tu es prête ?

J'aurais dû m'y habituer depuis tout à l'heure, mais ces mots me firent une fois de plus l'effet d'une décharge électrique. Ouvrir les volet? Pourquoi donc? Que voulait-il ? Je ne ripostait pas pourtant, me contentant de répondre d'une voix blanche que je ne me connaissais pas:

- Oui, si tu veux...

Qu'aurais-je pu répondre d'autre? Pour maintenant, il aurait même pu me proposer de l'arsenic: je l'aurai accepté...
Je me laissais donc entraîner à l'aveuglette jusqu'à la baie vitrée par Will, le seul de nous deux ayant à peu près gardé la raison...

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
William O'Malley
3em année
3em année
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 22

Identité:
Rang: 3° année - Fils de la nuit
Don: Affinité avec l'eau
Aura: Bleu nuit/Gris - Douceur nocturne

MessageSujet: Re: Quand les ombres prennent vie... [PV Will]   Mer 19 Sep - 16:01

- Oui, si tu veux...

Décidément, cette conversation était digne d'Hollywood. Je doute encore quant au total contrôle de mes actions en ce moment. Un réalisateur de mauvais film aurait pu s'introduire dans mon corps pour faire de moi un jeune acteur, coqueluche des collégiennes, tels que beaucoup de comédiens mâles ces derniers temps. En plus, il parait que les vampires font un malheur dans ce domaine ..

La fenêtre est sur ma droite, et elle, en face de moi. Elle respire tellement vite que je peux entendre ses profondes expirations. Je lâche doucement sa main et laisse un moment de silence. Les six coups de 18h sonneront dans un peu plus de vingt minutes. Dans quelques instants, tous les novices seront au réfectoire, en train de prendre leur petit-déjeûner, comme chaque début de soirée. Avant que les vacarmes habituels ne démarrent, et que le nombre de décibels explose dans les couloirs, je chuchote à la poète :

- Le soleil se couche à l'Ouest, et cette fenêtre est orientée vers l'est. Normalement on ne risque plus rien à cette heure-ci, mais fais attention quand même.
Je pose les doigts sur la manivelle qui lève les volets roulants. Dans un grincement métallique, de minces fentes s'ouvrent à travers les bandes d'aluminium. Tout doucement, progressivement, nous nous découvrons l'un l'autre. Je commence par distinguer les contours, et les reliefs de son corps. Elle a un tout petit nez planté au milieu de la figure, et de longs cheveux que je devine clairs tombent en d'harmonieuses boucles indomptées sur sa silhouette mince et habile. Puis les couleurs s'intensifient, au fur et à mesure que je laisse les rayons entrer dans la pièce. Ses yeux ont le même bleu que e ciel par un jour brumeux. Sa peau, d'une blancheur polaire, fait encore plus ressortir le croissant de lune imprimé sur son front et l'expression qui se dessine sur son visage. Je recule de quelques pas et lui chuchote ..

- Combattre les ombres, ce n'est souvent détruire que des fantômes.
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Murasaki
Elément Esprit
Elément Esprit
avatar

Messages : 409
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 21

Identité:
Rang: 2ème année - Fille de la Nuit
Don: Affinité avec l'Esprit
Aura: Mauve et Bleu pastel / Lavande

MessageSujet: Re: Quand les ombres prennent vie... [PV Will]   Mer 26 Sep - 14:44

Parfois les regards, même si on ne les voit pas (surtout si on ne les voit pas !), deviennent aussi matériels qu’un visage ou qu’une main. En ce moment, alors que je distinguais à peine les yeux de Will, je pouvais pourtant presque ressentir la douceur de son regard posé sur moi, qui me scrutait et lisait en moi comme dans un livre ouvert. Ses mots, toujours chuchotés, ne tarissaient de prévenance :

- Le soleil se couche à l'Ouest, et cette fenêtre est orientée vers l'est. Normalement on ne risque plus rien à cette heure-ci, mais fais attention quand même.

Par un violent effort de volonté, je parvins à récupérer un instant mon instinct de survie qui me poussa à détourner mon attention du jeune homme en face de moi, pour la reporter sur la peut-être nocive fenêtre. Will lâcha doucement ma main, et les siennes se posèrent sur la manivelle des volets roulants. Ces derniers se levèrent sans silence, lentement… Habituellement, j’aurais été subjuguée par la beauté du coucher de soleil mêlé au lever de la lune presque pleine, le tout sur les doux tons orangés de l’automne et des feuilles mortes dansants dans le vent. Habituellement. Ce moment était tout sauf habituel, et tous les paysages du monde n’auraient pas suffis à faire dévier mes prunelles du spectacle qui s’offrait à moi : la lente progression des volets laissaient le temps à chaque rayon de soleil et de lune de capter un à un les traits de nos visages, de nos silhouettes, de nos êtres. Je peux désormais enfin mettre un visage sur la voix que j’entends depuis maintenant près d’une heure et demie. Des cheveux d’ébènes en bataille, une peau pâle mais lumineuse, des yeux profonds dont je n’arrive pas à identifier la couleur mais juste la lueur blanche, pétillante et résolue. Est-ce la fatigue, la lumière ou l’émotion qui brouille ainsi ma vue ?
Will recule de quelques pas et me dis :

- Combattre les ombres, ce n'est souvent détruire que des fantômes.

Ses mots, comme toujours, trouvent un écho en moi, mais cette fois-ci je ne me contente pas d’écouter. Je balaye la pièce désormais éclairée du regard : silencieuse comme avant, elle a pourtant perdu son étrangeté, sa mouvance. L’atmosphère est plus détendue, plus… Je mets un certain temps à comprendre que je ne tremble plus. Je ne m’affole plus. Ma respiration est moins haletante, mes pensées moins confuses. Et si mon cœur bat toujours un peu trop vite et un peu trop fort, il ne contrôle désormais plus mes actions… Mon attention revient vers Will, à qui je peux désormais offrir un sourire lumineux et sincère, frais et reconnaissant.
Inspirée soudainement, je trace du bout de mon doigt sur la buée de la vitre :

Comme de l’arbre tombent les feuilles mortes,
Les ombres s’envolent du vent qui les emporte
Laissant place aux bourgeons d’une nouvelle lueur…


Je ne sais pas si Will a pu lire de là où il était, ni même s’il a su me comprendre… Je m’avance vers lui d’un pas, sans chercher à taire ma question :

- Et… que reste-il une fois ces ombres et fantômes partis ?

Je retranscrivais mes humeurs et points de vue à l’écrit, comme à l’instant sur la fenêtre. Mais j’aimais entendre Will m’offrir les siens de vive voix…

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
William O'Malley
3em année
3em année
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 22

Identité:
Rang: 3° année - Fils de la nuit
Don: Affinité avec l'eau
Aura: Bleu nuit/Gris - Douceur nocturne

MessageSujet: Re: Quand les ombres prennent vie... [PV Will]   Ven 19 Oct - 21:26

Son regard s'allège. Je pense qu'elle se détend, qu'elle s'apaise. Elle ressemble à une de ces enfants à qui l'on annonce une bonne nouvelle, où à l'une de ces jeunes filles à qui l'ont offre la première rose. Ses doigts glissent sur la vitre embuée, laissant derrière eux les quelques mots qui résonnent dans ma tête..

Comme de l’arbre tombent les feuilles mortes,
Les ombres s’envolent du vent qui les emporte
Laissant place aux bourgeons d’une nouvelle lueur…

Le silence a perdu son poids. On le comparerait maintenant à la chute muette d'une plume qui tombe, invisible, jusqu'à nos pieds. J'imagine la plume, qui passe devant mes yeux dans la verticale, et lorsqu'elle touche le sol allègrement, la voix calme de Naomi s'échappe de ces lèvres, comme si le contact avait déclenché la parole de la poupée..

- Et… que reste-il une fois ces ombres et fantômes partis ?

- Quand le voile tombe, il ne te reste plus qu'à découvrir la lumière que l'obscurité cachait et..

La sonnerie stridente m'interrompt, l'horloge indique six heures. La plupart des vampires sont dans leur chambre, à lâcher des jurons contre cette mélodie infernale, la tête enfouie dans leur oreiller. Le petit déjeuner serait servi d'une minute à l'autre, et les premiers cours auraient lieu dans une grosse heure, ou peut-être deux, si ce n'est plus. J'ai le temps d'imaginer la réaction de quelques novices avant que la cloche ne s'arrête, et que je puisse continuer..

- ... et apprécier tout ce qu'elle a à t'offrir, avant que la nuit ne tombe à nouveau.

Les premiers pas résonnent dans les couloirs. Tantôt des talons, tantôt des baskets, parfois des petits sauts de biche, accompagnés de miaulements de chats affamés. Les éclats de rire des filles, et les bougonnements "matinaux" des garçons traversent les murs. Mon regard se pose sur Naomi, et je lui adresse un sourire, attendant qu'elle prenne une décision..




Revenir en haut Aller en bas
Naomi Murasaki
Elément Esprit
Elément Esprit
avatar

Messages : 409
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 21

Identité:
Rang: 2ème année - Fille de la Nuit
Don: Affinité avec l'Esprit
Aura: Mauve et Bleu pastel / Lavande

MessageSujet: Re: Quand les ombres prennent vie... [PV Will]   Mar 30 Oct - 10:18

Le son de sa voix flotta la pièce, sous mon regard attentif :

- Quand le voile tombe, il ne te reste plus qu'à découvrir la lumière que l'obscurité cachait et...

Will s’interrompt. Je mets un instant à comprendre que la sonnerie venait de retentir.
J’aurais dû m’y attendre et m’y préparer, et pourtant une petite vague de surprise mélancolique me submerge. Que les heures paisibles semblent courtes… Je sais que la plupart des novices de l’école, s’arrachant à contrecœur de leurs couettes, pensent comme moi à l’instant.
Tout s’accélère. Les voix des élèves commencent à remplacer le silence, la lueur de la lune remplace celle des lampes, la vie remplace la torpeur… Tout s’éveille, et pourtant je me sens encore dans un rêve. Will continue sa phrase, un grain de malice au creux des lèvres :

- ... et apprécier tout ce qu'elle a à t'offrir, avant que la nuit ne tombe à nouveau.

Apprécier tout ce qu’elle a à t’offrir, avant que la nuit ne tombe à nouveau…

Mes yeux plongés dans les siens, nos respirations semblent en suspension. Un certain nombre d’affaires trainent encore dans le salon : leurs propriétaires ne tarderont pas à aller les chercher. Certains novices iront peut-être même prendre leur petit déjeuner ici même. Au son lointain des voix qui me parviennent, je calcule approximativement que les portes de la pièce s’ouvriront dans… 45 secondes. 44, 43, 42,…
Will ne bouge pas. Moi non plus. Il semble attendre… mais quoi ? Je devrais le remercier et partir, mais une force inconnue me retient en face de lui. 36, 35, 34,…

Apprécier tout ce qu’elle a à t’offrir, avant que la nuit ne tombe à nouveau…

A chacun son interprétation. C’est vrai, un voile va bientôt recouvrir le halo de lumière qui m’entoure, et interrompre ce moment. Et ce voile n’est autre que la foule de novices qui se trouve maintenant à 29, 28, 27 secondes,…
Alors autant en profiter jusqu’au bout. Carpe Diem. J’arrête mon décompte, j’arrête de réfléchir, j’arrête d’attendre. J’agis selon mon cœur et mes envies.
D’un seul souffle, je m’avance d’un pas, me dresse sur la pointe des pieds, et pose mes lèvres sur celles de Will. Un baiser doux et léger. Un baiser cadeaux, reconnaissant. Je ne cherche pas à éveiller chez lui d’autres sentiments que ceux qu’il aurait pu déjà ressentir. Je lui laisse le droit de me repousser ou de m’accepter, mais cela importe peu. Ce baiser traduit des mots qui ne se disent qu’avec l’âme.
Et qu’importe s’il ne reste que 14, 13, 12 secondes…

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
William O'Malley
3em année
3em année
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 22

Identité:
Rang: 3° année - Fils de la nuit
Don: Affinité avec l'eau
Aura: Bleu nuit/Gris - Douceur nocturne

MessageSujet: Re: Quand les ombres prennent vie... [PV Will]   Jeu 8 Nov - 13:48

Il se passe un temps. Un silence. Pas de bruits. Rien ne bouge. Les yeux dans les yeux, comme cela, pendant un long instant. Puis Naomi fait un pas, et pose un baiser sur mes lèvres. Si je m'attendais à ça .. mais ce n'est pas pour me déplaire. Non, au contraire. J'adore ça. Je ferme les yeux, pose délicatement mes mains sur sa taille, et lui rend discrètement son baiser. Quelles secondes défilent. Des pas se rapprochent massivement de la salle commune. Il ne reste que quelques instants avant que le premier novice n'ouvre la porte. 8, 7, 6 secondes ..

Je me détache doucement d'elle. Je crois que mon coeur bat très, très vite. A moins que les boum-boums qui résonnent dans ma tête ne soient simplement mes neurones qui explosent. Je relève la tête en faisant un pas en arrière. Je ne sais pas quoi dire. Enfin, si, je pourrais trouver des millions de citations pour réagir, à ce moment là, mais je n'en utilise aucune. Je ne veux pas faire de bêtise, alors je reste silencieux. Mes yeux sont alors les mêmes que ceux d'un enfant à qui un parent absent promet de venir jouer avec. Un rictus timide se dessine sur mon visage. Rien que cela lui laisse un aperçu de ce que je ressens. Un aperçu, ça se voit. Un ressenti, ça se sent. 3, 2, 1 ..

0. Game over. Les portes s'ouvrent, et une nuée de novices s’épand dans la pièce. Des garçons et des filles, au croissant de lune bleu saphyr sur le front. La foule vit autour de nous, comme des ombres. Des ombres bruyantes, irrespectueux fantômes. Un groupe de trois garçons m'interpelle, et je tourne la tête en leur direction. Peut-être Naomi a-t-elle fait la même chose. Mes camarades s'approchent de moi, me serrent la main, et l'un d'entre eux me passe le bras sur les épaules, m'entraînant hors de la pièce. Avant de quitter la salle, je lance un dernier regard à Naomi. Je souris et fais un clin d'oeil à la jolie poète, avant de disparaître dans le couloir.


Revenir en haut Aller en bas
Naomi Murasaki
Elément Esprit
Elément Esprit
avatar

Messages : 409
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 21

Identité:
Rang: 2ème année - Fille de la Nuit
Don: Affinité avec l'Esprit
Aura: Mauve et Bleu pastel / Lavande

MessageSujet: Re: Quand les ombres prennent vie... [PV Will]   Dim 11 Nov - 16:15

Ce n'est que quelques secondes trop tard que je me rendis compte que d'autres moyens, moins surprenants, s'offraient à moi pour transmettre ce genre de messages... Le faible frisson de surprise de Will faillit me faire regretter. Faillit, seulement. Je savais au fond de moi-même que quelqu'un comme William O'Malley pouvait voir au-delà des apparences...

"Vous savez, le Monde est fou! Et de vos lèvres, vous avez tant à donner..."

Une fois de plus, les horloges du temps s'étaient arrêtées, les minutes ne faisaient plus tout à fait soixante secondes... Mais était-ce le Temps qui, de son libre-arbitre, régnait ainsi sur notre destin; ou bien était-ce nous qui, finalement, jouions avec les aiguilles? La question méritait d'être posée, et pourtant je ne me la posais pas. Mon esprit, d'habitude si évasif, était bien trop accaparé par les mains qui se posaient lentement sur ma taille... Will me rendit discrètement mon baiser, léger mais tout aussi expressif, avant de se détacher de moi.

Je m'étais attendue à une citation poétique, ou un murmure dont Will avait le secret. N'avait-il pas, une demi-heure à peine avant, réussi l'exploit de briser ma bulle rien qu'avec ses mots? Il ne dit rien cependant. Enfin, aucune parole ne sortit de sa bouche s'entend. En revanche ses yeux, fenêtres de l'âme, parlaient très explicitement... Son expression, si différente des précédentes, m'arracha un sourire. Ce rictus timide ne semblait pas lui appartenir... Ou peut-être était-ce la seule chose qui, depuis le début, lui appartenait réellement.
Les portes s'ouvrent, les novices entrent... Et tout va très vite. Ou très lentement, selon le point de vue... Comme dans un film, j'ai l'impression de rester immobile alors que tout s'accélère autour de moi. Un groupe de novices bruyants s'approche de Will tandis que j'aperçois Birdy, ma colocataire, qui arrive vers moi avec un air inquiet. Juste le temps de la rassurer sur mon absence à son réveil, et déjà plus personne à mes côtés.
Bidibidibidi! Mon téléphone sonne, les affaires reprennent... Mais Lyna peut attendre quelques secondes. Je cherche Will des yeux, et le vois près de la porte m'adresser un regard, last but not least... Un sourire échangé, et il disparait.
Et je décroche...

- Allô, Lyna? Oui, les rituels sont prêts. Au fait, pour le novice qui représentera l'élément eau: très bon choix...


RP Terminé

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand les ombres prennent vie... [PV Will]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand les ombres prennent vie... [PV Will]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand les sentiments prennent le pas sur la raison [Armando, Véronica] [12/03/42]
» Lydia ϟ Quand mille personnes prennent la route, il en faut une pour prendre la tête.
» Quand les Ombres se frôlent
» DÉBILITRON ▲ Quand les seigneurs prennent un coup
» Quand les ombres t'envahissent...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Maison de la Nuit :: La Maison de la Nuit- RPG :: La Maison de la Nuit :: Batiment B :: Salon-
Sauter vers: