Forum sur la phénoménale série de PC et Kristin Cast !
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une petite virée en ville. ~ { LIBRE }

Aller en bas 
AuteurMessage
Démona Wite
Elément Feu
Elément Feu
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 23

Identité:
Rang: 3° Année.
Don:
Aura: Parsemé de couleurs chaudes. Parfum de l'Aura : Odeur du foin fraichement coupé, mêlé à l'odeur d'un feu de cheminée.

MessageSujet: Une petite virée en ville. ~ { LIBRE }   Mar 21 Aoû - 12:47


~~~

Encore un de plus. Et oui, un jour (une nuit)  de plus vécu au sein de la Maison de la Nuit. Je soupirais, mon sac à main, à la main. J'étais devant le portail donnant sur la ville de Blois.  La nuit était douce, pas un nuage dans le ciel, un croissant de Lune brillant, pas de vent juste une légère brise tiède. Je poussais le portail de la Maison de la Nuit. J'avais grandement besoin d'air et comme à mon habitude je sortais faire une virée en ville. Habillée d'une robe bustier noire, qui m'arrivais au dessus des genoux, mes habituels escarpins noir à talons aiguilles aux pieds. Oui, je sais, je suis dure à cerner. Difficile à croire que je suis la même fille qui a été quasi inexistante durant deux ans à cause... À cause de cet humain, mon ex petit ami, Thomas, qui disait m'aimer plus que tout depuis l'année de quatrième. Notre couple avait duré jusqu'au lycée, en seconde. Jusqu'au jour où le traqueur était venu me marquer et que Thomas avait lâché ma main et avait hurlé en me fixant dans les yeux : "Barrez vous, une buveuse de sang !" Depuis ce jour, j'étais célibataire, depuis ce jour j'avais été détruite, brisée. Mais je l'étais, je le suis moin aujourd'hui, car je veux aller de l'avant et la vie n'est pas fini, non loin de là. Elle vient juste de commencer. 
Je fermais le portail derrière moi, encore une soirée en dehors de la Maison de la Nuit. 
Je pensais, que j'aurais bien besoin de m'acheter un véhicule de transport, pour pouvoir me déplacer à ma guise, mais j'aimais trop sentir le sol sous mes pieds nus, sentir le vent soulever ma longue chevelure brune, sentir le vent caresser mon visage. J'aimais courir dans la nuit, avec la vitesse que, le fait d'être une (même future) vampire, m'offrait. 
Je retirais mes escarpins, pour pouvoir sentir le bitume sous mes pieds. Avec un sourire au coin des lèvres,  je m'élançais, à une vitesse fulgurante, dans la nuit. 

En quelques minutes, je me trouvais devant le cinéma de Blois. Mon portable affiché 24h30. J'entrais dans le hall du ciné, je regardais les affiches et résumés des films pendant que je faisais la queue pour prendre un billet. L'affiche qui ma horripilé est celle de " Abraham Lincoln : Chasseur de Vampires " Le pire c'est que le film est en 3D !!  Nan mais avec leur films là ! Ils vont donner envie aux humains de nous achever à coups de haches ! Puis depuis quand les vampires se nourrissent d'esclaves ? Rah j'hallucine ! Le résumé est juste... : Abraham Lincoln: Chasseur de Vampires dévoile la vie secrète d'un des plus grands présidents des Etats-Unis, mais aussi l'histoire cachée qui a forgé toute une nation. L'oeil neuf et l'énergie viscérale des cinéastes visionnaires Tim Burton et Timur Bekmambetov (Wanted) donnent corps au mythe sanglant des vampires, imaginant Lincoln dans le rôle du plus grand chasseur de morts-vivants de l'Histoire.  Rah ce film m'énerve au plus haut point !  Je cherchais de suite un autre film. "Sexy Dance 4 Miami Heat" en 3D. Je lisais le résumé. "Emilie, fille d'un très riche homme d'affaires aspirant à une carrière de danseuse professionnelle, arrive à Miami où elle fait la connaissance de Sean, chef des MOB. Cette troupe organise des flash-mob décalés et s'entraîne dans le but de gagner une compétition. La situation devient critique le jour où le père de la jeune fille décide de détruire le quartier historique où opèrent les MOB afin d'y implanter des constructions modernes. Entourée de ses nouveaux amis, Emilie va tenter de l'en dissuader." Ça avait l'air pas mal, puis bon ça me changerais ! 
Une fois le film choisit, je payais ma place et me dirigeais vers les stands de bouffe. J'avais la dalle ! Et rien de tel qu'un peu de Pop-Corn et un bon Ice Tea devant un film. Je m'exécutais donc et en moins d'une minute j'avais mon Pop-Corn et ma boisson. Je me dirigeais vers la salle 12. Le film allait commencer. Je me dépêchais d'aller prendre une place. 
Aux premiers rangs, personnes quasiment. Mais les meilleures place étaient au centre de la pièce. Et au fond ? Au fond, c'était la place des couples, qui n'en avaient rien à faire du film. Ils étaient la pour se lécher le gosier, jusqu'à ce qu'ils s'étouffent. Oui mes mots sont crus mais c'est belle et bien la vérité ! 
Je prenais donc une place au centre de la salle, vers le mur de droite. On m'avait fourni les lunettes 3D à l'entrée de la salle. J'attendais le début du film pour les enfiler, car on a vraiment l'aire de débile avec ça sur le nez !

Au bout d'un instant les lumières s'éteignirent et le film commença. J'enfilais les lunettes 3D et commençais à savourer mon Pop-Corn. 

~~~ 

THE END. Le film était fini, les gens se remirent à parler, ils échangeaient leur point de vue sur le film. Je me dirigeais vers la sortie et rendais les lunettes 3D, avant de jeter mon pot de Pop-Corn vide et mon verre en carton par la même occasion. 
Une fois dehors, je respirais l'air frais, basculant la tête en arrière. La foule se dissipait et le cinéma fermer ses portes. 
Je voulais profiter de la fraîcheur de la nuit avant de rentrer à La Maison de la Nuit. Je consultais mon portable. Il était déjà 02h35. Il fallait que je rentre. Je décidais de marcher tranquillement et de prendre un autre chemin, un chemin désert la nuit, un endroit calme qui fout la frousse à tout le monde, mais je n'avais pas peur de cet endroit, ce n'était qu'une simple ruelle sombre. Oui, une simple ruelle sombre...

Cela faisait déjà un moment que je marchais, dans la nuit, dans cette ruelle. Soudain j'entendis des rires rauque, des voix graves et des pas. Cela devait être de jeunes gens qui sortaient d'une soirée bien arrosée. Instinctivement, je me plaquais contre le mur. Les bruits de rapprochaient. Jusqu'au moment ou je vis le groupe. Trois garçons, un peu plus âgé que moi, des bouteilles de bière dans les mains.  Ils étaient complètement bourrés ! Une fois qu'ils furent passés, je continuais mon chemin. 

-Eh ! Vous avez vu ça les gars ?! 

Je regardais par dessus mon épaule, et merde ils se dirigeaient vers moi. Je voulais accélérais le pas mais j'en étais incapable. 

-Eh ma jolie ! Que fais tu seule par ici ? Hein ?!, dit l'un des trois. Rentre avec nous on va te gâter !, dit un autre. 

Je me mis à marcher plus vite, apeurée, je tournais à droite. Merde une impasse, je me retournais pour faire demi tour, sauf que c'était trop tard, les trois gars étaient là. L'un d'eux m'arracha mon sac à main des mains. 

-Eh ! Rend moi ça espèce de con !  
-J'ai bien entendu là ?

Je parlais entre mes dents. 

-Ouai ta bien entendu ! 

Il balançât mon sac sur la rue principale, et avec ses amis il réussis à me faire reculer,  je touchais le mur. Merde. J'étais au fond. Un des trois s'approcha de moi, il puait l'alcool. Je lui mis mon poing dans son gros pif. Il tourna la tête, sous le coup. Un autre mec répugnant s'approcha de moi, il me tira par les cheveux. 

- Elle se rebelle la t'iote ? Tu veux pas passer un bon moment avec nous ? 

Il rigola, et posa une main sur ma hanche. L'autre, à qui j'avais donné un coup approcha, il but une longue gorgée de sa bière. Ensuite ce fut le dernier de la bande, qui approcha, il mit son visage près du mien. Trop près à mon goût.  

-Lâchez moi bande de pervers !  

Je donnais un coup de tête, à celui à la casquette de travers. Il recula sous l'effet de surprise et se frotta le front. J'encastrai mon genoux entre les jambes de celui qui promenait sa main sur ma hanche. Il le lâcha de suite, mais ce fut l'autre, celui qui portais la capuche et saigner du nez, qui me mis son poing dans la figure. J'étais légèrement sonnée. Je voulais qu'une chose, pouvoir partir avec vitesse. 
Mais je devais d'abord m'occuper d'eux. Ces trois mecs répugnant ! Même avec la force des vampires je ne m'en sortirais pas seule...
Revenir en haut Aller en bas
http://safety-creek.forumotion.com/
Cerridwyn Sùrionn
Professeur de Sorts et Enchantements
Professeur de Sorts et Enchantements
avatar

Messages : 363
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Là où vous ne voudriez pas être.

Identité:
Rang: Prétresse élément feu.
Don: Détection.
Aura: Forme flamboyante, blanche lune / Parfum : Seringat.

MessageSujet: Re: Une petite virée en ville. ~ { LIBRE }   Mer 22 Aoû - 11:12

Cerridwyn venait de finir les cours. Il était tard dans la nuit. En général les élèves allaient s'amuser quelques heures puis manger puis dormir. L'emploi du temps du professeur faisait qu'elle pouvait aller se coucher plus tard. En semaine elle n'avait cours que de 2H à 3H et cela correspondait à la dernière heure des cours.
La nuit était belle, la pleine lune brillait, belle comme jamais. Nyx surveillait ses enfants peut être même que quelqu'un serait la victime du traqueur. Oui victime. C'est ce que pensais Cerridwyn. Nyx veillait ensuite sur eux, comme une nouvelle mère protectrice.
Après sa prière au temple, la prêtresse décida d'aller se promener avant de rentrer dans son loft. Ce soir elle n'avait pas envie de lire comme habituellement. C'était un bonheur de se promener dans Blois à cette heure-ci. La ville était plus calme que jamais, et elle ne pullulait pas d'humain. Il ne fallait même pas cacher sa marque, et on pouvait faire ce qu'on voulait sans avoir un comportement bizarre. Sauf faire des bêtises. Sinon les policiers rappliqueraient et pour s'en débarrasser, un seul moyen était efficace. C'était leur faire peur.
Néanmoins le lendemain on verrait paraître dans le journal section faits divers ou main courante qu'une étrangeté s'était produite et qu'il y avait de la magie dans l'air. Est-ce que toutes leurs histoires étranges venaient de là ? S'ils savaient...

Elle marchait tranquillement sur le trottoir en observant la ville à l'air fantomatique. La vampire préférait presque voir la ville comme ceci. C'était tellement reposant et cal...
Soudain un cri retentit, à deux rues de là. Par curiosité Cerridwyn décida d'y aller. Elle posa un pied sur le mur, puis l'autre, et remonta la maison en courant. Sur le toit elle s'aperçue que le bruit venait d’une rue plus loin.
Elle fléchit les jambes pour ensuite pousser dessus un maximum et sauter par-dessus la ruelle avant d’atterrir sur le toit d’en face. Comme pour monter au mur elle avait utilisé un sortilège. Ce dernier lui permettait de faire de plus grands sauts, il était enseigné aux élèves de 3éme année. Elle arriva en douceur sur le toit pour ne pas abîmer les tuiles. Elle le traversa pour regarder ce qui pouvait bien se passer en bas.
La vampire voyait quatre silhouette. Seul un réverbère les laisser découvrir. Il s’agissait d’une femme et de trois hommes. Ils avaient apparemment trop bu et chercher du réconfort auprès de la demoiselle.
Cerridwyn détestait au plus haut point se comportement d’homme immature, contrôler par l’alcool, développant leur appétit sexuel. Ils n’avaient qu’à aller au bordel, où ils trouveraient des filles qui faisaient bien leur métier. Ils s’attaquaient comme des lâches à plusieurs à une femme innocente et faible, à cette heure-ci, fatiguée et voulant juste rentrer chez elle. Elle n’avait pas beaucoup vécu en tant que vampire, elle était même très jeune pour l’un d’eux. Et pourtant elle avait vu le monde changer petit à petit. Tout était toujours plus violent, plus manipulateur et cela en tout point. Que ce soit la politique, le sexe, la consommation. Bref. Parfois les humains la dégoutée, bien qu’elle en fut une, un jour.
Elle sauta du toit pour atterrir derrière les trois garçons. Juste au dernier moment elle ralentie son mouvement pour ne pas s’écraser par terre.


« - Hum… ça pue la pourriture d’humain alcoolique et violent dans le coin. »

Elle ne faisait plus attention à son vocabulaire, c’était comme si elle avait changé. Les trois garçons, tenant toujours la demoiselle se retournèrent pour la regarder. Ils ne l’avaient pas vu descendre du toit. Chouette, elle pouvait s’amuser encore un petit peu.

« - T’es qui toi hein ? T’es jalouse ? Tu en veux aussi ? »


L’un d’eux se rapprocha.


« - Oh, il n’y a pas plus jalouse que moi. C’est vrai ça, tout le monde veut sentir ton haleine charmante. Tout de suite on a envie de t’embrasser.
- Je peux faire de tes rêves une réalité, poupée. »
« Poupée » décidément il était bien aveuglé par l’alcool. Il n’avait pas remarqué l’insulte non plus. En tout cas il s’approcha de Cerridwyn qui le laissa faire jusqu’au moment où il approcha la tête de la sienne. Elle lui tira les cheveux et donc sa tête en arrière, dévoilant sa gorge. Furieux, le jeune homme se débattait.


« - Dommage, je n’aime pas le sang trop sucré. »

Les deux rappliquèrent sur la vampire pour défendre leur copain. Elle l’envoya boulet avec un coup de pied dans le torse après avoir lâché ses cheveux. Il finit par terre.
Avant que les deux autres n’arrivent elle disparut soudainement.

« - Putain c’était quoi ça ? Elle est où ?
- Faut que j’arrête l’alcool… »


Cerridwyn se retourna vers l’humaine, et elle fut choquée de savoir qui était cette personne. Elle n’avait rien d’humain. C’était Démona Wite, l’une de ses élèves. Elle se mit devant elle, face aux garçons avant d’enlever son rideau d’invisibilité.


« - Vous cherchez quelqu’un ?
- Là ! »

Cerridwyn écarta les bras et un nuage de magie vint en entourer deux sur trois. Le troisième fila le plus vite possible dans la ruelle. La professeur se retourna pour regarder son élève.

« - Démona… Voilà une heure tardive pour trainer dans les parages, seule…
Oh ne t’inquiète pas pour les deux derrière, ils sont bercés dans un nuage d’illusion, rien de très grave. Aucun mal ne leur sera fait, sauf s’ils en ont fait à toi. T’ont-il fait du mal dis-moi ? »

Dent pour dent, œil pour œil. Ils allaient payer le même prix qu’ils auraient pu faire à Melle Wite. Pas parce que c’était une élève de la maison de la nuit. Elle l’aurait fait pour n’importe qui et à propos de n’importe quoi.

[Prochain post réservé par Kristopher Stein !]

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Démona Wite
Elément Feu
Elément Feu
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 23

Identité:
Rang: 3° Année.
Don:
Aura: Parsemé de couleurs chaudes. Parfum de l'Aura : Odeur du foin fraichement coupé, mêlé à l'odeur d'un feu de cheminée.

MessageSujet: Re: Une petite virée en ville. ~ { LIBRE }   Mer 22 Aoû - 14:39

Mon ouïe est plus fine que celle des humains, j'entendais des pas approcher.
J'avais les poings serrés prête à mettre une patate dans le visage de ces humains répugants. J'étais l'une des leurs au paravant, pourtant, parfois je ressentais du dégoût en vers eux.
Les trois garçons, se rapprochèrent, remit de leur précédent coups. Si seulement ils savaient, qui j'étais. J'avais masqué mes marques, pusique j'étais sortie avant minuit. Une seconde, je songeais à frotter mon front pour les effrayer, mais ils étaient complétement bourrés, alors ils ne la relmarquerais pas... Enfin, je supossais.
J'entendis des pas, pas loin de nous.
J'évitais un poing de justesse.

-Elle est rapide la petite dit donc !

Une voie féminine s'éleva derrière eux.

« - Hum… ça pue la pourriture d’humain alcoolique et violent dans le coin. »

Les trois humains, se retournèrent, dans l'ombre je ne distinguais pas bien, sa silhouette, mais j'aurais pus, reconnaitre cette voie parmis mille autres. Le professeur Sùrionn.
Je parie, qu'elle avait utilisé la magie pour arriver là.

« - T’es qui toi hein ? T’es jalouse ? Tu en veux aussi ? »

Ahah ! Il était sérieux lui ? Stupide humain va !
Il ne se doutait pas à qui il avait affaire.

« - Oh, il n’y a pas plus jalouse que moi. C’est vrai ça, tout le monde veut sentir ton haleine charmante. Tout de suite on a envie de t’embrasser.
- Je peux faire de tes rêves une réalité, poupée. »

Il y allait avoir de l'action, je le dis ! Provoquer Mlle Sùrionn ? Il faut être fou pour faire ça ! Il allait gouter à la force d'une vampire, et être brulée par la glace.
Le professeur Sùrionn, jouat le jeu, jusqu'au bout, elle le tira par les cheveux. Bien fait !

« - Dommage, je n’aime pas le sang trop sucré. »

Les deux autres foncèrent sur la vampire, pour défendre leur ami, je suppose. Trop tard, la vampire avait disparut, elle était face à moi.

« - Putain c’était quoi ça ? Elle est où ?
- Faut que j’arrête l’alcool… »


L'un des trois décampat, mauviette, il se dégonfle.

« - Vous cherchez quelqu’un ?
- Là ! »

Le professeur leur jeta un sort, ils étaient dans une épaisse fumée. Waah, falalis que j'aprenne a faire ça. Mlle Sùrionn, se tourna vers moi.

« - Démona… Voilà une heure tardive pour trainer dans les parages, seule…
Oh ne t’inquiète pas pour les deux derrière, ils sont bercés dans un nuage d’illusion, rien de très grave. Aucun mal ne leur sera fait, sauf s’ils en ont fait à toi. T’ont-il fait du mal dis-moi ? »


Froide, comme la glace. Brûlante comme le feu. Mais pas méchante, loin de là.
Je frottais mon visage, pour retirer le font de teint.

- Mlle Sùrionn ! Merci d'être venue, je ne m'en serais pas sortie seule.
Oui, en effet il est tard, mais j'étais sur le chemin du retours, je rentrais du cinéma.
 part, des caresses mal placée, et un sacré coup de poing, ça va.


Je montrais, le haut de mon oreille, la ou j'avais ressus le coup. En retirant ma main, je constatai que je saignais. Aïe. Je regardais, vers le brouillard de magie.

- Dites moi, quels sorts utiliser, et je pourrais vous aider. S'il vous plait, professeur Sùrionn.

J'allais, enfin pouvoir me défendre, c'était équitable.
Revenir en haut Aller en bas
http://safety-creek.forumotion.com/
Kristopher Stein
Membres d'honneur
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 36
Localisation : Dans la salle d'escrime, certainement...

Identité:
Rang: Professeur d'Escrime.
Don: Double personnalité à cause de sa réaction au soleil ~ Affinité avec le feu.
Aura: Noire à Grise-bleue ~ Odeur de cèdre & vétiver ~ Gout métallique ~

MessageSujet: Re: Une petite virée en ville. ~ { LIBRE }   Jeu 23 Aoû - 22:12

« Monster, how should i feel ?
Creature lie here, looking through the window. »

Cela fait maintenant plusieurs heures que la Maison de la Nuit est en ébullition. Les élèves assistent aux différents cours, mais les couloirs ne semblent jamais se désemplir. Anglais, maitrise du don, sortilèges et enchantements.. La plupart des cours sont assurés. La plupart oui, mais pas tous. Parmi les enseignements manquants, l'on retrouve notamment l'escrime.
Assis sur l'un des matelas de la salle de sport, le genou droit replié lui servant d'accoudoir, Kristopher réfléchit à différentes choses. À sa place ici, entre autres. Il sait qu'il doit songer à lancer une leçon. Bientôt. Il serait plus que temps à vrais dires. Il s'en occuperait.
Mais pas ce soir. Se levant agilement, le vampire lance un dernier coup de pied dans le sac d'entrainement et, le laissant vaciller dans un grincement à glacer le sang, finit par quitter son terrain de jeu.

2h00. Un inter-cours. Le couloir est bondé à cette heure-ci : pas de chance. Slalomant entre ces élèves qui le dévisagent tous avec un peu plus d'intensité, Stein finit par regagner son loft. Se laissant glisser au sol en prenant appui sur sa porte qu'il vient de refermer, le jeune homme permet à son esprit de s'évader dans le néant. Juste un moment. La nuit s'annonce longue. La baie vitrée qui occupe le mur en face de lui laisse filtrer les rayons lunaires. Un regard jeté au paysage recouvert par les couleurs de Nyx et la décision est prise. Un tour en ville s'impose. Cela fait près d'une semaine que le professeur n'a pas quitté son lieu de vie, la civilisation ne peut que lui faire du bien.
Laissant son compagnon à quatre pattes se reposer, l'ancien militaire se hâte de regagner l'extérieur, les murs semblant l'oppresser toujours plus à chaque instant.
« And the shadows of the day, will impressed the world in gray.  »

Une légère brise l'accueille au dehors. L'homme s'arrête et la savoure au mieux. La nuit est décidément propice à une balade. Enfonçant les mains dans ses poches, le vampire entame une marche à pied en direction de la ville voisine : Blois. Habillé d'un pantalon de toile noire, d'un T-shirt au col en V gris, d'une veste noire et de ses Rangers de militaire, le trentenaire ne se presse aucunement, profitant de cet instant de solitude pour allumer une cigarette. Voilà bien une chose qu'il avait commencé en devenant vampire. Apres tout, quitte à posséder des organes plus ou moins morts, autant ne pas se priver.

[...] Une demi-heure plus tard, sortant son énième bâton de tabac, Kristopher pénétrait enfin au sein de la ville. L'air était déjà nettement moins frais qu'à l'école. Rien de bien dérangeant non plus, cependant.
Au moins, le coeur de la cité demeurait calme et silencieux. En effet, pas un bruit de voiture ne venait polluer le doux son que produisait cette métropole endormie. Une chose rare de nos jours. Aussi, tendant l'oreille, le vampire s'arrêta un instant et prit le temps de se délecter de cette absence quasi totale de bruit. Une chouette parvenait même à faire entendre son hululement, tandis que plus loin, un groupe de jeunes gens, certainement fraichement imbibés d'alcool, faisait entendre ses voix dans une querelle. La curiosité aidant, Stein tourna les talons et, nonchalamment, regagna la place de la dispute. Peut-être aurait-il quelque chose à se mettre sous la dent.

S'avançant toujours plus, le jeune homme reste focalisé sur les différentes voix, qu'il perçoit de plus en plus distinctement.

« [...] Faut que j’arrête l’alcool… »

Une. Non. Deux femmes pour.. Trois hommes. Peu équitable. Arrivant près de la scène, le nouveau venu a juste le temps d'observer l'un des présumés agresseurs qui s'élance dans sa direction. Fuyant.

« Le lâche. » Murmure-t-il d'ailleurs tout en tendant le bras pour barrer la route à cette proie improvisée. La lune brille au milieu de son armée d'étoiles. L'air est frais. Il n'y a pas de vent ni de nuage. Le temps idéal pour s'amuser un peu.
La cible semble d'ailleurs encline à se prêter au jeu. Ni une, ni deux, elle est stoppée dans sa course folle, n'ayant pas vu l'obstacle que sa route lui présentait. Le souffle court, elle est soulevée de terre. Stein tient l'homme par le col et, le portant un instant en l'air, finit par le plaquer au sol.

« Hein ? M-Mais quoi encore ?!
-Tu as raison, l'alcool est mauvais pour toi. S'accordant une pause, le vampire savoura une bouffée de sa cigarette puis, reprit la parole, calmement. Ceci dit, tu devrais également revoir ta mentalité. On n'abandonne pas ses compagnons au front, voyons. »

Profitant de sa position de force, Stein, car considérant également les deux autres hommes, gratifia ce premier de sa plus belle droite, l'envoyant ainsi directement rejoindre le doux monde des rêves et des bisounours. Le soulevant sur son épaule, le vampire continua ensuite sa route vers le lieu de l'affrontement où il l'y déposa, histoire de ne pas laisser ce corps inconscient au milieu de la ruelle.
L'observant un court moment, le vampire termina de consumer son bâton blanc avant de l'écraser sur le sol et de se retourner vers les deux jeunes femmes, qui parlait tranquillement. Comme si de rien était.

« J'ai trouvé ce déserteur plus loin, là-bas. Quelqu'un que vous connaissez ? Commença-t-il le sourire en coin, avant de réaliser à qui il avait affaire, et de poursuivre, les observant tour à tour l'une et l'autre. ... Ah. Eh bien voyez-vous ça. Mademoiselle Sùrionn et.. Une élève.. Je présume.. ? Hmm.. J'en déduis que vous allez régler leur compte aux deux autres .. ? Puis-je vous être d'une quelconque utilité mesdames ? »

[Gosh, désolé, je déteste ce post. Mais oui, j'aime les clichés.]

Revenir en haut Aller en bas
Cerridwyn Sùrionn
Professeur de Sorts et Enchantements
Professeur de Sorts et Enchantements
avatar

Messages : 363
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Là où vous ne voudriez pas être.

Identité:
Rang: Prétresse élément feu.
Don: Détection.
Aura: Forme flamboyante, blanche lune / Parfum : Seringat.

MessageSujet: Re: Une petite virée en ville. ~ { LIBRE }   Ven 24 Aoû - 20:57

« - Un sacré coup de poing hum… Avant d’utiliser quelconque sorts, vous devriez plutôt vous dire de ne pas recommencer à faire ça. Vous êtes peut être à la maison de la nuit mais vous êtes encore une humaine. Ce n’est pas parce que vous avez cette marque sur votre front que vous êtes totalement un vampire. Vous ne pouvez pas vous défendre entièrement… »

Melle Sùrionn eut à peine le temps de finir sa demande qu’un autre bruit retentit au bout de la ruelle, dans la direction par laquelle le dernier des « agresseurs » s’était enfuit. On put entendre qu’il fut surpris mais impossible de savoir ce qu’il disait exactement. Un coup se fit entendre, et après le bruit mou d’un corps tombant au sol, le silence s’installa.
Cerridwyn regarda par-dessus son épaule avant de se retourner et de regarder le nouvel arrivant déposer le corps inconscient du garçon. L’observant, il jeta ensuite sa cigarette consumée au sol. C’était un homme qui avait la trentaine, portant la barbe de trois jours, musclé par le sport qu’il devait pratiquer. La silhouette faisait penser à quelqu’un que connaissait à peine la vampire.
Lorsque celui-ci releva la tête à la lumière, elle vit son visage. Elle fut étonnée de voir son collègue ici. Décidément, les vampires étaient de sortie.
La professeur de sortilèges et enchantements semblait un peu étrange. En fait, la gorge de cette pourriture d’humain lui avait donné envie. Elle avait appris à se contrôler, et savait parfaitement le faire mais… Cela faisait un moment qu’elle n’avait pas bu du sang tout frais. Elle essayait d’enlever cette pensée de son esprit mais… Plus on essayait d’oublier, plus on se rappelait. Les pupilles dilatées, elle ne croisait pas le regard ni de Stein, ni de Démona.

« - A se demander si c’est la pleine lune qui nous a tous amené ici. »

Elle leva les yeux en regardant Nyx avant de regarder le corps inconscient du garçon dont s’était occupé Stein.

« Comme vous vous êtes occupé du dernier tout va bien. Vous avez surement rendu le coup que Melle Wite ici présente s’est pris dans le visage. Loki n’est pas avec vous Stein ?
Sinon pour l’instant pas besoin d’aide… Enfin… »


Le sortilège d’illusion pris fin et les deux humains furent libérés de leur prison. Ils avaient eu leur compte et étaient prêts à fuir la seconde après avoir observé les trois silhouettes devant eux. Mais Démona avait presque supplié pour pouvoir utiliser un enchantement. Cerridwyn soupira puis s’adressa à son élève de troisième année.

« Je suis certaine que vous avez retenu le cours sur la paralysie. »

C’était donc un message subliminal pour qu’elle utilise ce sortilège. Après ça, ils ne seraient pas prêts de recommencer. Même s’ils pouvaient prendre cela pour un cauchemar, ils l’avaient fait tous les trois et ce n’était pas une coïncidence. A voir si tous les six seraient oui ou non en première page le lendemain.
Cerridwyn regarda son collègue, pour essayer de savoir comment il allait réagir, si tout le monde était inconscient qu’allaient-ils faire des corps inconscients ? Les laisser pourrir ici ? Si deux sur trois pouvaient encore bouger, ils pourraient ramener leur copain. La paralysie que Démona allait utiliser n’était pas une magie agressive mais d’auto-défense.

[PS Démona : Le sortilège de Paralysie est normalement appris en troisième année. Le sort paralyse pendant 10 secondes et la "victime" est consciente pendant tout ce temps.

PS Kris : A t'entendre tu détestes tout. (Même moi Rolling Eyes). Tu crois que dans mon post y'a pas de clichés ? Tss]

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Démona Wite
Elément Feu
Elément Feu
avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 23

Identité:
Rang: 3° Année.
Don:
Aura: Parsemé de couleurs chaudes. Parfum de l'Aura : Odeur du foin fraichement coupé, mêlé à l'odeur d'un feu de cheminée.

MessageSujet: Re: Une petite virée en ville. ~ { LIBRE }   Mer 29 Aoû - 12:03

[HRP= Excusez moi du retard..]

Cette fois c'est sûr. La cavalerie était bel et bien arrivée !
L'homme qui venait de régler le problème de l'humain en fuite était en fait, le nouveau professeur d'Escrime. Monsieur Kristopher Stein.
Mlle Sùrionn évitait de croiser nos regards, je regardais vers l'humain affalé contre le mur, il était suremenent sonné. Il saignait du nez. Prenant une grande inspiration discrètement, l'odeur du sang humain vint me chatouiller les narines. J'avais envie de boir ce sang, mais je ne le devais pas. Le sang mêlé au vin au refcetoire, n'était qu'en toute petite quantitée. Je détournais les yeux, maitrisant ma soif, pour regarder le nuage magqiue qui entourait les deux autres humains. L'illusion prit fin et libéra ses prisonniers. Le professeur Sùrionn, soupira et s'adressa à moi.

« Je suis certaine que vous avez retenu le cours sur la paralysie. »

Un sourire en coin s'afficha sur mes lèvres. En effet, je m'en souvenais très clairement. Sortilège apprit en troisième année, il permettait de paralyser ses "victimes" pendant dix secondes, mes les personnes prise dans le sortilège restent consciente tout ce temps.

Je regardais vers les deux humains, qui étaient sur le point de déguerpir a toute vitesse. Levant une main dans leur direction, ils commencèrent a reculer. Cette fois, je devais être rapide. Je fermais les yeux, visualiser la scène. En rouvrant les yeux, mes pupilles étaient dilatées, d'un geste de la main je lançais le sortilège.
Les humains qui étaient sur le point de prendre leur jambes à leur cou, se stoppèrent net.
Je baissais la main, et me tournais vers les deux professeurs.

- Nous avons exactement dix secondes, à partir de maintenant.

[C'est un peu trop court a mon goùt, j'essayerais de faire mieux la prochaine fois]
Revenir en haut Aller en bas
http://safety-creek.forumotion.com/
Cerridwyn Sùrionn
Professeur de Sorts et Enchantements
Professeur de Sorts et Enchantements
avatar

Messages : 363
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Là où vous ne voudriez pas être.

Identité:
Rang: Prétresse élément feu.
Don: Détection.
Aura: Forme flamboyante, blanche lune / Parfum : Seringat.

MessageSujet: Re: Une petite virée en ville. ~ { LIBRE }   Ven 11 Jan - 22:45

Les humains avaient l'horreur peint sur le visage. Surtout lorsqu'on parlait de les paralyser. Ils ne devaient rien comprendre, devaient être perdu dans leurs esprits, ne sachant s'ils avaient avalé des substances illicites en même temps que l'alcool, ou s'ils avaient juste trop bu. Dans tous les cas ils allaient rester chez eux, chez leurs parents pendant un moment.
C'était encore bien là la preuve que l'humain était faible et débile. L'Homme croit tout connaître alors qu'en fait il ne connait rien. Son esprit est aussi fermé qu'un coffre fort auquel on aurait jeté la clef. Dés que quelque chose dépasse son imagination il est perdu, ne sait plus quoi faire. Il a besoin de se poser de multiple question pour savoir, dans des débats parfois inutiles. Combien de débat inutile ont eu les humains ? Les vampires eux, vivaient assez longtemps pour devenir plus sage. Et dire que Cerridwyn avait été l'un eux.
Les humains rejetaient toujours ce qu'ils ne comprenaient pas, c'est pour cela qu'il y avait tant d'endroit comme la maison de la nuit. Obligeant les vampires à vivre en ommunauté pour survivre à leurs idioties. Sans cela, tant d'enfants ne seraient pas séparés de leur famille pour partir vivre chez de parfait incconu. Enfin au moins, ils avaient une chance d'être moins bête.

Démona lança alors le sortilège, ce qui paralysa les trois humains. La terreur se lisait dans leurs yeux. Peut être se rendaient-ils compte que tout cela était bel et bien réel. Ils seraient traumatisés à vie. Et comme personne ne les croiraient, car les humains sont aveugles sur toute choses, ils finiraient en hopital psychiatrique. Tant pis pour eux, après tout ils l'avaient cherché non ? Les humains savaient que les vampires pouvaient éxister mais ne savait pas de quoi ils étaient capable.
Cerridwyn pensait en fait vraiment que tout cela allait paraître dans le journal le lendemain.
Comme l'avait dit Demona, ils avaient, Kristopher, la jeune fille et Cerridwyn, dix secondes. Dix pour quoi ? Elle n'avait pas précisé. Il était inutile de "fuir" ce n'était pas à eux de le faire. Dans dix secondes, lorsqu'ils auraient retrouver leur capacités physiques, ils attendraient là, comme des âmes vides, que les trois vampires partent. Ils pouvaient juste prendre leur temps.
Cerridwyn se retourna alors pour sortir de la rue, en marchant de son pas habituel, faisant résonner sur les pavés le son de ses talons haut.

"- Vous avez su garder votre calme pour lancer ce sortilège, c'est pas mal... Cependant, c'était quelque chose à faire avant que Monsieur Stein et moi même n'arrivions. N'aviez vous vraiment pas la possibilité de le faire ? Vous aviez le droit de vous servir de vos pouvoirs, c'était légitime. On se défend avec le meilleur de nous même. Tant que vous ne les tuez pas..."

La vampire jeta un regard derrière son épaule, en effet les humains restaient dans leur coin jusqu'à être sûr que leur "victimes" soient bien loin d'eux. Elle reposa ensuite son regard sur Demona. Elle pensait rentrer de suite, inutile de s'attarder ici.

"A se demander ce que vous faisiez là à cette heure ci..."

Cerridwyn pensa de nouveaux à l'école, et aussi à Loshad. Cette dernière n'allait pas trop apprécier ce qui s'était produit, de la part de Demona ou bien de deux professeurs.
Boarf, elle les pardonnerait de toute façon, pour avoir éviter un traumatisme à cette jeune fille.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une petite virée en ville. ~ { LIBRE }   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une petite virée en ville. ~ { LIBRE }
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite virée dans le Canyon [libre]
» Petite virée nocturne dans les bois [Pv Angel ^.^] [HENTAÏ]
» Promenade en ville ( libre ) suite
» "Une Petite Visite de Courtoisie" [Libre]
» Petite faim pendant la nuit [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Maison de la Nuit :: Aux Alentours... :: Blois :: Rues et Boutiques-
Sauter vers: