Forum sur la phénoménale série de PC et Kristin Cast !
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un réveil douloureux... [Pv Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Jennifaëll Scelta
1ere année
1ere année
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 20

Identité:
Rang:
Don:
Aura:

MessageSujet: Un réveil douloureux... [Pv Libre]   Dim 19 Aoû - 13:14



Je crève la dalle ! Pensais-je en ouvrant les yeux.
Il faisait bon et une douce lumière éclairait mes paupières fermées. J’ouvris les yeux lentement, et, d’un bon, sautais de mon lit. Première gourde de la journée… Mon lit était beaucoup plus haut que d’habitude et je dus me réceptionner in-extrémis sur mes pieds tremblant. Seconde bourde de la journée… (C’est triste à dire mais je pense que la liste risque de s’allonger…) Mes jambes se mirent à trembler sous mon poids et je tombais ! C’est alors que je me rendis compte que chaque particule de mon corps me faisait souffrir …
Je réussis tant bien que mal à retourner sur le matelas et c’est alors que tout me revint. Le traqueur, la marque, la réaction de Maxime, mon frère, la moto… Le monde autour de moi se mit à tourner, tooouuurner… Mon frère m’avait rejeté, je n’avais plus de maison… Je n’étais PLUS HUMAINE ! La moto… Il allait me tuer, Max, lorsqu’il apprendra que je l’ai laissée en plan au milieu de l’autoroute ! Enfin, encore faudrait-il que je le revois…. Malheureusement, j’eus une autre idée stupide : je jetais un coup d’œil à mes jambes qui me faisaient si mal… Je retirais les bandes qui les entouraient… Quatrième bourde… La nausée me pris lorsque je fis les longues éraflures qui les striaient. Beurk… Je fis de même avec mes bras… Ils étaient dans le même état ! Je me pris la tête dans les mains… (Cinquième…) Je sursautais en sentant une autre bande entourée mon crâne…
N’y penses même pas, me dis-je… Mon malaise empira. Je secouai ma tête, des fois que cela remette mes esprits en place…. Mauvaise idée...
Bon, ma mère me disais toujours de trouver les point positifs de chaque choses…. Alors, euh…

+ Je n’ai plus mon frère dans les basques
+ J’ai « conduit » pour la première fois une moto
+ Et je ressemble à un joli petit tigre beige et rouge !

Ok… ce n’était pas flagrant… Faillais faire avec ! J’observais les lieux … En plus des draps de mon lit, de nombreuses choses étaient blanches ; Les murs étaient blanc crèmes, le carrelage étaient blanc ivoire, la petite chemise que je portais étaient blanche (et très laide d’ailleurs)… Et j’en passe ! Je ne pus en conclure qu’une chose : J’étais dans une Prison !

Il fallait que je trouve un moyen de sortir d’ici, et Vite !

Euh… on reverra le plan de l’évasion plus tard : je crois que j’ai entendus du bruit derrière la porte.…


Dernière édition par Jennifaëll Scelta le Lun 8 Oct - 18:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chuck Phébus
Professeur de Poésie
Professeur de Poésie
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 17/05/2011
Localisation : A la recherche de lui-même...

Identité:
Rang: Prof de Poésie | Elément Feu | Poéte
Don: Aucun
Aura: Rouge\Safran | Fumée volcanique

MessageSujet: Re: Un réveil douloureux... [Pv Libre]   Dim 19 Aoû - 14:11

Une petite nouvelle ! Encore, sauf que cette fois ce n’était pas un changement d’école comme il était courant depuis peu. Non, ce serait une petite nouvelle apeurée qui rentrerait en première année. La pauvre n’arrivait pas au bon moment pour sa santé mentalement et sa famille avait de fortes raisons de s’inquiéter ! Un assassin dans une école, ce n’est jamais une bonne chose !
On m’avait fait passer le mot pour que j’aille la voir et l’accueillir. C’était normalement à la grande prêtresse de faire cet acte, mais elle avait surement un empêchement. C’est vrai qu’avec la brutale animation terrifiante de l’académie, elle ne devait pas vraiment avoir de temps à elle ! Quand à moi, j’avais un logement à la Maison de la Nuit, mais je n’enseignais la poésie que le samedi. Je cherchais du taf, évidemment, mais pour l’instant je n’avais pas grand-chose à faire ici. Il me paraissait donc plus logique – et correct – de me servir de mon temps libre pour le bien de la communauté ! Je lui avait même fais un casse-croute !

A cette heure, le bâtiment D était vide. Etant plutôt réservé aux loisirs, les élèves y allaient plutôt à la fin des cours ou pendant le week-end… La porte bleue de l’infirmerie était fermée, signe que l’infirmière n’était pas présente dans la salle. La dernière fois, que j’avais foulé ce sol, c’était pour accompagné deux jeunes imbéciles qui s’étaient enfuîtes de la salle et qui avaient ensuite eu un traumatisme crânien à en perdre la mémoire… Je pense que maintenant, elles ont bien compris que nos conseils n’étaient pas toujours pour les faire... chier ! Oui, c’est le mot !
J’ouvris la porte et découvrit la jeune fille. Elle se retourne… Là, c’est le moment ridicule où j’ai envie de faire pêter des confettis en criant comme un présentateur télé américain : « Oui ! Toi ! Invité !! Tu es la bienvenue à mon cours de poésie !! *clin d’œil* Je compte sur toi !! » Sauf que le ridicule me tue. Je me tais et je reste avec trois personnes à mon cours…

Enfin, nous sommes toujours au moment où la novice se retourne. Je lui souris – mieux vaut pas trop lui faire peur – et viens près d’elle. On ne m’avait pas prévenu qu’elle était amochée mais je fais celui qui le savait. D’un air rassurant – et beaucoup moins ridicule que dans mes pensées – je lui dit :
- Bienvenue à la Maison de la Nuit, Lena ! Ne t’inquiètes pas pour tes blessures, ce n’est pas si grave et en tant que novice, tu vas vite cicatriser !

Je fis une pause. Inutile qu’elle sache maintenant, l’utilité première que nous avons à cicatriser rapidement.
- Je suis professeur ici. Cependant un personne plus ‘’officielle’’ viendra te demander si tu souhaites changer d’identité. Réfléchis-y !

_________________
Votre professeur de Poésie...
Chuck Phébus


| La poésie est une aventure vers la vérité... |
Revenir en haut Aller en bas
Jennifaëll Scelta
1ere année
1ere année
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 20

Identité:
Rang:
Don:
Aura:

MessageSujet: Re: Un réveil douloureux... [Pv Libre]   Dim 19 Aoû - 16:04

J'avais bien raison, il y avait quelqu'un dans le couloir... Étonnant que j'aie réussi à l'entendre arriver... Lorsque la porte s'ouvrit, je me retournais. Ouah! (première réussite de la journée!) ! Un gars magnifique se tenait devant moi, me fixant avec ses yeux bleus sublimes... Je me sentis rougir...Je crus déceler une très légère surprise dans son regard, mais elle disparut immédiatement. Lorsqu'il ouvrit la bouche, une voie absolument mélodieuse en sortie...

- Bienvenue à la Maison de la Nuit, Lena ! Ne t’inquiètes pas pour tes blessures, ce n’est pas si grave et en tant que novice, tu vas vite cicatriser ! Je suis professeur ici. Cependant un personne plus ‘’officielle’’ viendra te demander si tu souhaites changer d’identité. Réfléchis-y !

Je plissais les yeux devant cette apparition divine, suspicieuse... Avant de me rappeler où je me trouvais. Si tous les vampires sont tous aussi magnifiques, je vais finir pas devenir gaga!
Je repris mes esprit en voyant que le fameux professeur/demi-dieux attendait que je dise quelque chose.
Que répondre à une question qui n'en est pas une? Je lui souris, histoire de lui montrer que je ne suis pas aussi bêtasse que j'en ai l'air et réfléchis à sa proposition. En changeant d'identité, je pourrais tenter d'oublier mon ancienne vie, et surtout la dispute avec Maxime (qui me laissait un grand vide douloureux, mais ça, je ne pourrais jamais le dire à quiconque...). Une occasion à ne pas manquer, quoi! Mais comment m’appeler?... Je me souvins de ce que m'avait dit le traqueur lorsqu'il m'avait marqué à la sortie de la boulangerie (cela me semblait si loin déjà...):

- La Nuit t'a choisie Jennifaëll ; ta mort sera ta renaissance. La Nuit t'appelle ; prête l'oreille à sa douce voix. Ton destin t'attend à la Maison de la Nuit

La nuit t'a choisie Jennifaëll... J'aime bien ce prénom, même si ce n'est pas le mien... Et pourquoi pas? Choisie par la nuit, scelta dalla notte... (J'adore l'italien et ses accents chantant!). Je relevais la tête que j'avais baissée afin de ne pas me sentir fixer par ce regard déconcertant et, lui dit de mon air le plus assuré possible:

- Je... je toussotais, sentant ma voix trembler, et rougie de plus belle (vive mon assurance!). Je sais que ce n'est pas à vous de régler ça mais oui, je désire changer de nom. Je serais Jennifaëll... Jennifaëll Scelta...

Pour la première fois depuis qu'il était rentré dans l'infirmerie, je remarquai son tatouage, un croissant de lune noire, remplit, et d'étranges écritures de la même couleur qui descendait sur ses pomettes que je ne pouvais pas déchiffrer à cause de la distance. Puis, sachant que ne savais rien de lui, mis à part qu'il était professeur de je ne sais quelle manière (que pouvait-on étudié dans une école de vampires?..), je dis d'un air le plus dégagé possible:

- Et vous êtes..?



Dernière édition par Jennifaëll Scelta le Mar 21 Aoû - 7:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chuck Phébus
Professeur de Poésie
Professeur de Poésie
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 17/05/2011
Localisation : A la recherche de lui-même...

Identité:
Rang: Prof de Poésie | Elément Feu | Poéte
Don: Aucun
Aura: Rouge\Safran | Fumée volcanique

MessageSujet: Re: Un réveil douloureux... [Pv Libre]   Dim 19 Aoû - 18:03

Ah le choix du nom ! Loin d’être simple : il ne fallait surtout pas se tromper… Ca me ramener 4 ans en avance, quand un était un ado’ prétentieux et hautain. McLean, mon grand-père paternel étant américain, je m’appelais Chuck McLean avant. J’avais changé de nom, évidemment. C’était à un âge où j’en voulais à la terre entière. Aux vampires, à mes anciens amis humains,… à mes parents qui eux me soutenaient pourtant… Et j’avais Phébus. Oui, quoi de mieux que le nom du dieu de la beauté masculine pour l’enfant gâté le plus prétentieux du pays ? Je m’en rendais compte maintenant. Je me rendais compte de cette idiotie, de cette prétention à travers chacun de mes gestes. Je savais aussi que je n’étais pas mort pendant ma transformation parce que Nyx avait vu la force caché en moi. Elle savait que je pouvais changer. Et chaque jour, j’essayais de me rapproché de la vérité petit à petit par la poésie. La poésie est une aventure vers la vérité...

La petite allait donc devoir choisir un nom… Et ce nom en dirait beaucoup sur elle ! A ses blessures ou son air un peu… différent, il n’était pas dur de deviné que son arrivée – ou son départ de chez elle – n’avait pas été simple. Elle voulait surement oublier quelque chose. J’espérais pour elle qu’elle ne regrette pas son choix par la suite…

Elle toussota…
- Je... Je sais que ce n'est pas à vous de régler ça mais oui, je désire changer de nom. Je serais Jennifaëll... Jennifaëll Scelta...
- Le premier d’un des derniers choix qui te définira… murmurais-je.

Puis Jenny – oui, je galère avec les noms trop longs– repris d’un air qu’elle voulait détaché :
- Et vous êtes..?
- Je peux être votre prof de poésie si vous le souhaiter !
Sous-entendu : si elle avait le courage de s’inscrire *rire sadique* ! Bon, à vrai, je venais tout juste de me transformé. Mais elle le saurait rapidement. Et qu’elle me pense plus âgé me donné un côté plus crédible que j’aimais bien !


Il y eu un blanc.

- Oh ! Au fait, j’ai apporté ça pour vous ! dis-je en lui tendant un sandwich… Souvenir de transformation : je mourrais de faim mais personne ne m’avait apporté un truc. Il faut bien que les choses changent !

_________________
Votre professeur de Poésie...
Chuck Phébus


| La poésie est une aventure vers la vérité... |
Revenir en haut Aller en bas
Jennifaëll Scelta
1ere année
1ere année
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 20

Identité:
Rang:
Don:
Aura:

MessageSujet: Re: Un réveil douloureux... [Pv Libre]   Mar 21 Aoû - 7:32

Il se présenta comme étant le professeur de poésie de cette école.

Je ne pus répondre, ayant du mal à avaler que les vampires aient des cours tout à fait normaux. Mais il était vrai que j'aimai moi aussi énormément la poésie, qui me berçait dans les moments difficiles...

Pensées douces-amères
Effleurent l'Océan
Tempête


Ce petit Haïku que je tirait de je ne sais où résumait très bien mon état d'esprit...

Il brisa le silence en me tendant un plateau sur lequel reposait un sandwich et un verre.

- Oh ! Au fait, j’ai apporté ça pour vous !


J'attrapais le sandwich et en pris une grosse bouchée, sans même imaginer que l'on puisse essayer de m'empoisonner. J'étais morte de faim!

- Merci ! Dis-je avec un sourire chaleureux

- En fait, fis-je tout de même un peu plus tard, je veux bien avoir des cours de poésie: j'adore ça! (mais je ne lui révelai pas pourquoi, biensûr...)

N'attendant pas de réponse, je jetai un coup d'oeil au verre: il était remplit d'un liquide rouge étrange.... Je me sentis palir et la nausée me repris... Je fermais les yeux... Du sang.... Hors de question que je boive du sang! Je ne savais rien des vampires, mis à part cette légende étrange quand à leur alimentation...

Je m'approchai tout de même et pris le verre, faisant tournoyer l'étrange liquide et remonter une odeur de.... vin! J'étais tellement soulagée qe je faillis en lâcher le verre! Du vin! ça n'était que du vin! Je rougis en me rappellant que je n'étais pas seule et reposais précipitament le verre:

- Euh, non merci, je ne bois pas...
Revenir en haut Aller en bas
Chuck Phébus
Professeur de Poésie
Professeur de Poésie
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 17/05/2011
Localisation : A la recherche de lui-même...

Identité:
Rang: Prof de Poésie | Elément Feu | Poéte
Don: Aucun
Aura: Rouge\Safran | Fumée volcanique

MessageSujet: Re: Un réveil douloureux... [Pv Libre]   Mer 22 Aoû - 10:33

- Merci ! me remercia la jeune fille. Le sandwich ne paru pas mauvais. C’était un casse-croute typiquement humain – jambon/beurre - puisse que je n’avais pas voulut l’effrayer plus que ça. Par mégarde, j’avais remplis le verre de vin. Disons que j’avais fais gaffe au sandwich, mais j’avais oubliez que certain humains buvaient peu d’alcool. Je mets sous parenthèses que, moi à son âge, je ne comptais même plus mes cuites…

Dévorée par la faim – quel jeu de mot ! -, Jenny ne s’était pas encore rendue compte de la bourde. Elle eu même la gentillesse d’ajouté :
- En fait, je veux bien avoir des cours de poésie: j'adore ça !
Là, deux sentiments : ‘’Cool ! Génial une élève !’’ et le deuxième : ‘’Je fais si pitié que ça ?’’ Enfin, si elle était motivée, ce cours pourrait devenir top ! Il y avait déjà Naomi – ma remplaçante poète dans le cercle des Filles de la Nuit – sui se débrouillée bien. Et Lyna, Maé et Amber, qui tarderaient à faire de jolis progrès. J’étais donc plutôt content de la réponse de la jeune novice.

Sauf que cette dernière ne semblait pas penser à la poésie… Au regard dégouté qu’elle portait au verre de vin, elle ne devait pas penser que cette boisson était un simple alcool ! Le sang, les vampires et leurs… satanées légendes ! Elle du prendre son courage à deux mains pour prendre le verre – à deux mains aussi ! – et fit déposer la robe du liquide sur la paroi. Le dépôt qui s’y déposât ou l’odeur s’y émanant lui fit changer de point de vue.
Surprise elle déposa le verre avec un soulagement en rougissant. Personnelles je trouvais que cette réaction n’avait rien de ridicule. On m’aurait apporté ça après avoir était marqué, je l’aurais bu cu-sec ! Ce qui, au fond, est beaucoup moins digne !
- Euh, non merci, je ne bois pas...
- Ah… Euh… C’est pas grave excuse-moi ! bredouillais-je…

Je saisis un autre verre dans l’armoire à pharmaphie de l’infirmerie et alla lui chercher un peu d’eau au robinet. En lui tendant le verre, j’ajoutai :
- En tant que novice, l’alcool ne te fera plus d’effet. Ce sera comme si tu buvais un soda ou un jus de fruit.

Je la regardai finir son verre et dis :
- Tu peux me retrouvé samedi à 3h dans la salle de Littérature si tu es toujours partante pour le cours de poésie ! Nous parlerons de la contestation des valeurs académiques, se sera intéressant je crois. Sur ce, je te laissse. Quelqu’un te tardera pas !
Et je sortis de l’infirmerie… Jenny allait avoir sa place dans cette école…

FIN


Spoiler:
 

_________________
Votre professeur de Poésie...
Chuck Phébus


| La poésie est une aventure vers la vérité... |
Revenir en haut Aller en bas
Jennifaëll Scelta
1ere année
1ere année
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 20

Identité:
Rang:
Don:
Aura:

MessageSujet: Seule...   Lun 3 Sep - 8:49

Le départ de Mr le Professeur de Poésie (dont je ne connaissais décidément pas le nom) laissa un grand blanc dans la petite infirmerie.
Il m'avait inviter à ses cours le samedi suivant (depuis quand avait-on cours le samedi?), mais, si je voulais y aller, j'avais plutôt intérêt à m’échapper d'ici...

Maintenant que ma tête ne tournait plus autant, je décidai enfin de poser les pieds par terre.

Je me dirigeai à pas tremblants vers la porte qui n'avait pas été fermée à clé (comme quoi, je n'étais pas prisonnière.).

A pas tremblants? Je m'arrêtais. Hors de question que je me montre ainsi! De plus, je portais toujours cette petite robe en tissu blanche hideuse!

Je me retournais. Il y avait un lit, bien entendu, mais aussi une petite armoire à pharmacie, où Mr le Professeur de Poésie avait pris un verre d'eau pour satisfaire mes petits caprices (la honte)....

Je me dirigeai donc vers cette armoire. A l’intérieur, il y avait toute sorte de calmant, d'antiseptique, de compresse, de cachet et... d'autre exemplaires emballés de ma magnifique petite robe...

Je refermais doucement la porte et et décidai de chercher plus loin.

J’aperçus une chaise sur laquelle trônaient des vêtements. Je m'approchais. Je les essayais. Il m'allaient à merveille. Ils avaient peut-être été posés là pour moi...

Une fois vêtue d'un jean et d'un t-shirt à manche longue vert (et surtout débarrassée de la robe...), je me dirigeai enfin vers la porte.

Je pris une grande inspiration et l'ouvris. J'avançais sans prendre le temps de vérifier si il y avait quelqu'un dans le petit couloir.

Il y avait bien quatre ou cinq portes mais je ne savais pas où j'étais...

Je crois que je ferais mieux de suivre les directives de Mr le professeur de poésie et d'attendre la venue d'une personne plus officielle...

Je retournais m'asseoir sur mon lit, désespérément seule et perdue...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un réveil douloureux... [Pv Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un réveil douloureux... [Pv Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réveil peu orthodoxe ... [LIBRE]
» un réveil douloureux [Ebony]
» Un réveil difficile et un nouveau point de départ. [Libre à un membre de Fairy Tail]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Maison de la Nuit :: La Maison de la Nuit- RPG :: La Maison de la Nuit :: Batiment D :: Infirmerie-
Sauter vers: