Forum sur la phénoménale série de PC et Kristin Cast !
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Derrière les calepins et les crayons... [PV Cléo]

Aller en bas 
AuteurMessage
Naomi Murasaki
Elément Esprit
Elément Esprit
avatar

Messages : 409
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 21

Identité:
Rang: 2ème année - Fille de la Nuit
Don: Affinité avec l'Esprit
Aura: Mauve et Bleu pastel / Lavande

MessageSujet: Derrière les calepins et les crayons... [PV Cléo]   Jeu 5 Juil - 14:53

Un vent doux mais insistant... Quelques nuages masquant la Lune... L'air un rien humide... La fin de l'été se faisait sentir.
Même si les vampires n'étaient pas sensés réagir au froid, la cour se vidait de ses novices ambulants de plus en plus tôt chaque jour. Par réflexe, sans doute. Je finis moi aussi par rentrer dans le Salon, alors que j'avais l'habitude de flâner à l'extérieur presque jusqu'au couvre-feu. Il est facile de paraitre transparente au milieu de la foule, mais quand il n'y a plus personne...

Je poussais la porte battante et entrais dans la pièce pleine de novice, mes longs cheveux blonds cessant soudain de virevolter dans un vent désormais absent.
Comme à mon habitude, je balayais le salon du regard, à la recherche d'un endroit où m'assoir pour bouquiner tranquille, ou bien d'une connaissance avec qui parler. J'étais à la Maison de la Nuit depuis deux ans, et même si je connaissais la plupart des habitant de l'école, je n'avais pas lié de liens avec beaucoup d'entre eux, ma nature timide et solitaire prenant le dessus la plupart du temps. J'appartenais juste à une sorte de "bande" très sympathique, composée de Lyna, Maé, Nayel et moi.
Ou plutôt "qui avait été composée". Nayel avait disparut mystérieusement. Un meurtre ayant été commis peu de temps avant, la plupart des gens en étaient venus à la conclusion qu'elle était morte. Lyna, Maé et moi ne partagions pas cet avis, et cherchions encore un moyen de la retrouver... Malgré tout, le deuil était plus que difficile, et nous étions toutes les trois devenues plus ou moins indépendantes depuis lors. Histoire de faire le point avec nous-même... Sans cesser de nous soutenir mutuellement bien sur.

Bref, ni Lyna, ni Maé n'était dans le salon. Ni non plus Amber, une autre novice avec qui je m'étais liée d'amitié. Presque aucun siège n'était libre pour autant, et j'envisageais un instant de faire demi-tour et d'aller autre part, quand je remarquais une silhouette démarquée des autres...
Tiens donc, une novice seule dans le salon? Cela n'aurait pas été étonnant si elle avait été en train d'étudier, mais ce n'était pas le cas. Une nouvelle marquée déprimée? Elle avait l'air trop âgée pour cela, et je me souvenais l'avoir déjà vue plusieurs fois ici...
Je m'approchais discrètement, regardant avec une douce curiosité la jeune fille... Les traits fins et angéliques, une peau très pâle (même pour une vampire), de longs cheveux blonds platine, de grands yeux bleus baissés sur... un calepin?
Je m'approchais un peu plus. La novice ne parut pas se rendre compte de ma présence. C'est alors que je vis le fin crayon noir (certainement une mine 05) qu'elle tenait à la main! Elle prenait donc des notes, elle était donc en effet en train de réviser? Non... Elle dessinait! Je relevais mes yeux émerveillés, pour regarder de nouveau son visage... Il me disait en effet quelque chose... Un nom me viens à l'esprit. Je tentais un:

- Cléo?

J'espérais en effet que la jeune fille était bien Cléo, cette discrète novice de 3ème année dont j'avais vaguement entendu parler pour ses dons de dessinatrice... C'était une belle occasion pour la rencontrer! Je n'attendis pas de réaction de sa part pour demander:

- Qu'est ce que tu dessines?



_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cléo Etyope
3em année
3em année
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 22

Identité:
Rang:
Don:
Aura:

MessageSujet: Re: Derrière les calepins et les crayons... [PV Cléo]   Ven 6 Juil - 20:54

La nuit était plus fraîche aujourd'hui, c'est pour ça que cette fois je ne me trouvais pas dans la cours sous mon arbre favoris pour dessiner. Même si je suis Irlandaise et que je suis une novice, j'ai toujours eus une sainte horreur du froid, cette sensation désagréable qui vous hérisse les poils... Trés peu pour moi. Je devais trouver un nouvel endroit pour pouvoir dessiner, et en 3 ans j'avais eus loisir d'explorer les recoins de ma Maison de la Nuit.

Lentement je m'avançais dans les couloirs, mon sac bandoulière sur l'épaule. J'observais du coin de l'oeil des groupes de jeunes qui se trouvaient dans les couloirs en sens inverses du mien. Si il y a bien quelque chose pour laquelle je suis douée c'est l'observation, j'aime beaucoup étudier les expressions des gens et les immortaliser sur papier. Comme par exemple le sourire rayonnant de cette fille quand elle regarde le garçon qui se trouve à sa droite, ou encore la moue contrarié de cette fille alors que sa copine ne vante de ses nouvelles chaussures. J'interrompis mon observation en tournant à droite... Ce couloir était plus silencieux que les autres, et je n'aimais pas vraiment ça. Même si parler c'est pas vraiment mon truc préféré, le silence m’angoisse. Je préfères de loin entendre les murmures des jeunes ou les bruits des oiseaux nocturnes. Sans m'en rendre vraiment compte j'avais accélérer et je me trouvais maintenant devant les portes battantes du salon d'études. Un sourire s'esquissa sur mes lèvres alors que je poussais les portes, je balayais la salle du regard rapidement, les élèves étaient tous par petit groupe, et seul un canapé couleur crème était libre. Lentement j'avançai vers celui-ci, je mis mon sac sur le canapé et en poussant un soupire d'aise je me laissais mollement tomber sur ce canapé.

Après avoir repris mes esprits, je m'assis en tailleur en regardant rapidement la salle... Elle était étonnamment remplit, plus que d'habitude en tout cas, et les échanges de futilités des jeunes avaient le don de m’apaiser. Je me tournai vers mon sac et en sortit mon calepin, que je posa entre mes jambes. J'attachais mes cheveux en chignon mal fait laissant quelques mèches blondes retomber dans ma nuque. Je sortis mon crayon de papier de ma trousse et l'inspecta rapidement... Bizarrement je savais exactement ce que je voulais dessiner, au moment ou mon regard c'était poser sur la feuille blanche de mon calepin, je savais exactement par ou commencer. Aprés avoir mordillé le bout de mon crayon je le laissa glisser pour le premier trait et comme un évidence mon dessin commença à prendre forme.

C'était comme si je faisais partie d'un autre monde, j'étais dans ma bulle, les murmures des étudiants n'était qu'un bruit de fond rassurant. Soudain une phrase fit exploser ma bulle de plénitude... Je levais mes yeux bleus vers la cause de cette explosion et sans vraiment savoir pourquoi j'affichais un doux sourire. Naomi... Je voyais trés bien qui elle était, j'avais souvent fait des dessins de sa marque que je trouvais magnifique et intriguante.

- Je...

Je ne savais pas vraiment comment expliquer mon dessin, alors je le tournais dans sa direction. Sur la feuille blanche se trouvait un cerisier en fleur, un magnifique cerisier, qui prenait toute la place. Pourquoi un cerisier ? A vrai dire je ne sais pas vraiment... Ca m'est venue comme ça. Juste le fait de le dessiner et toutes les senteurs d'été m'avaient envahis.
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Murasaki
Elément Esprit
Elément Esprit
avatar

Messages : 409
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 21

Identité:
Rang: 2ème année - Fille de la Nuit
Don: Affinité avec l'Esprit
Aura: Mauve et Bleu pastel / Lavande

MessageSujet: Re: Derrière les calepins et les crayons... [PV Cléo]   Dim 8 Juil - 9:35

La jeune fille releva la tête, un rien désarçonnée, comme si on venait de la sortir d'un long sommeil... Puis elle esquissa un sourire, doux et pur, qui laissait transparaitre une grandeur d'âme évidente. Je le lui rendis, heureuse d'avoir à faire avec quelqu'un d’apparemment sympathique! Combien de fois les gens n'élevaient qu'un regard dédaigneux sur ceux qu'ils considéraient comme "impopulaires"... Je remarquais alors sur le front de Cléo sa lune vide, pareille à tous les novices, mais d'une magnifique couleur violette! Au delà de la douceur que cette marque inspirait, cette différence avait peut-être une signification... Je m'arrêtais pourtant dans mes réflexions et arrêtais de dévisager sa marque, de peur de paraitre impolie.
La jeune fille répondit à ma question, ou plutôt essaya d'y répondre... Elle balbutiait, le doute se peignant sur son visage. Elle finit par tourner son calepin vers moi, pour que je juge par moi-même.

Majestueux et frôlant l’irréel, trônant sur la feuille blanche, s’étalant sur toute la page, un superbe cerisier en fleur était dessiné devant moi. J’écarquillais les yeux devant une telle précision, un tel soin et une telle splendeur… Bien que fait au crayon noir, je distinguais presque les dégradés de rose des fleurs et le mouvement de leurs pétales ; je sentais presque le parfum de l’arbre et le vent chaud de l’été ; je me croyais presque là, sous ce cerisier…
Ce fut à mon tour de bafouiller :

- C’est… c’est… c’est magnifique! Cléo, où as-tu appris à dessiner comme ça?!

Je m’assis à côté d’elle, presque malgré moi, pour mieux admirer son œuvre. J’adorais les cerisiers ! Pour moi, ils représentaient le bonheur et le rêve…
Mais Cléo avait-elle voulut juste représenter un cerisier, ou bien ce dessin avait-il un message symbolique ? Je cherchais dans ma mémoire ce que pouvait exprimer la représentation d’un cerisier, et je récitais sans m’en rendre compte, les yeux dans le vague :

- En France, les cerisiers représentent un amour prochain, le désir de plaire et de séduire…
Mais au Japon, cet arbre est un signe de chance et de prospérité. Il est aussi porteur d’une douce mélancolie et d’une vision poétique…


Je repris mes esprits. Ce dessin n’avait surement aucun rapport avec tout cela, et la principale intéressée n’avait surement rien à faire de mes propos ! Je tournais la tête vers Cléo, pour voir sa réaction, et espérant obtenir une éventuelle explication…

[C'est très court, désolée...]

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cléo Etyope
3em année
3em année
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 22

Identité:
Rang:
Don:
Aura:

MessageSujet: Re: Derrière les calepins et les crayons... [PV Cléo]   Dim 8 Juil - 11:50

Je me mordillais doucement la lèvre supérieur en guettant sa réaction. Je ne sais pas pas vraiment pourquoi mais son avis avait de l'importance... Pas que je prête une grande importance aux avis extérieurs, pas du tout d'ailleurs. Mais depuis mon arrivée dans cette Maison de la Nuit j'avais toujours eus un immense respect pour Naomi... Une poète hors paire qui en plus possède une affinité avec l'esprit comment ne pas être sensible à ça ? Elle était aimé de Nyx, comme nous tous d'ailleurs mais elle avait quelque chose de plus, et je trouvais ça fascinant.

Mes yeux étaient braqués sur elle avec appréhension. Beaucoup de personnes ne comprennent pas mes dessins, moi aussi des fois j'ai du mal à les comprendre, mais ils sont rarement dénués de sens. Peut etre qu'elle allait penser que ce n'était qu'un cerisier banal, un dessin enfantin sans queue ni tête. Mais pour moi ce cerisier avec tellement de sens... C'est en Avril que les cerisiers fleurissent, au printemps. Mon père a toujours adoré regarder les cerisiers fleurirent, je me souviens quand il m’emmenait dehors admirer ces fleures délicates et magnifiques.
Un matin, il m'avait assit devant ce grand et beau cerisier, je devais avoir 7 ans, si ma mémoire est bonne, il m'avait regardait avec douceur et m'avait dit " De la matière friable que peut-on retenir ? Rien, si ce n'est la beauté. Aussi doivent nous suffire les fleurs des cerisiers. " Je n'avais pas vraiment compris... Je n'avais pas du tout compris à vrai dire, mais maintenant qu'il n'est plus avec moi cette phrase avait prit tout son sens. La vie est éphémère, la beauté aussi... Tout comme les moments de simple est pure bonheur.

Quand le verdict tomba... Un sourire s'afficha sur mon visage, elle avait l'air d'aimer, et ça me faisait plaisir. Je jouais nerveusement avec une de mes mèches de cheveux qui me tombait devant les yeux. J'avais pas vraiment l'habitude de parler de moi, ou meme de parler tout court, les gens ne s'intéressaient pas vraiment à moi et je m'en contentais.

- Oh... Merci c'est gentil. Je... En faite je crois que j'ai toujours su dessiner.

J'haussai doucement les épaules en la suivant du regard, elle semblait vraiment apprécier mon dessin. Je me tournai un peu sur le coté pour être en face d'elle. Elle était vraiment trés belle, comme tout les vampires ici, mais elle avait cette prestance en plus. je secouais la tete pour me concentrais sur ce qu'elle venait de dire.

- Je supposes que pour moi ils représentent la mélancolie... Ils traduisent d'une certaine manière que la vie est éphémère. Belle, précieuse, mais éphémère.

[ Oula... Mon aussi c'est un peu court. ]
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Murasaki
Elément Esprit
Elément Esprit
avatar

Messages : 409
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 21

Identité:
Rang: 2ème année - Fille de la Nuit
Don: Affinité avec l'Esprit
Aura: Mauve et Bleu pastel / Lavande

MessageSujet: Re: Derrière les calepins et les crayons... [PV Cléo]   Mer 11 Juil - 13:49

Cléo jouait nerveusement avec l'une des ses mèches de cheveux. J'avais moi aussi cette habitude en présence d'autre personnes. Je pense que d'une certaine manière, cette fameuse mèche de cheveux nous rattache à la Terre ferme et à nous-même, elle nous aide à garder conscience du monde qui nous entoure sans perdre pied...

Le sourire de la jeune fille me rassura quand à l'avis que je lui avait donné: au moins elle ne me prenait pas pour une folle furieuse... Cette pensée m'aurait fait rire quelques années auparavant, mais bon nombre de gens avec qui j'avais déjà engagé une conversation depuis mon arrivée à la Maison de la Nuit, m'avaient soigneusement évitée depuis... Choquée d'abord, puis chagrinée, je m'étais finalement accoutumée à ce que les gens m'ignorent, ou fassent semblant de m'ignorer. Tant pis pour eux!
Cléo apparemment ne faisait pas partie de ce genre de personne: rien que le regard qu'elle posait sur moi le prouvait! Comment pouvait-il y avoir autant d'humilité, de respect et douceur dans de si petits yeux? Elle me faisait penser à Miel, ma chatte, lorsque je l'avais recueillis alors qu'elle était encore bébé... Mal à l'aise, soucieuse, et pourtant adorable à tous point de vue!

La novice me répondis quelques secondes après ma tirade:

- Oh... Merci c'est gentil. Je... En fait je crois que j'ai toujours su dessiner.
Je souris tout en continuant d'admirer son dessin... On ne m'avait pas menti: Cléo avait un véritable don! Elle continua sur un ton plus rêveur, certainement en réponse à ma précédente tirade:

- Je supposes que pour moi ils représentent la mélancolie... Ils traduisent d'une certaine manière que la vie est éphémère. Belle, précieuse, mais éphémère.

Très belle phrase... Je laissais couler quelques secondes pour profiter de sa profondeur et la laisser s'imprégner en moi. Qui sait, peut-être me sera-t-elle utile un jour, dans un poème? En tout cas, j'appréciais vraiment l'approche qu'avait Cléo de la vie... ça laissait pensif...

Nous aurions pu débattre sur ce sujet, j'aurais d'ailleurs vraiment aimé! Une prochaine fois, peut-être, ou même après! Mais là, une question me brûlait les lèvres:

- Cléo, as-tu déjà montré tes dessins à d'autres personnes?
Je veux dire, j'imagine que tu as pris l'option Dessin, et donc le professeur peut voir tes créations, mais as-tu déjà pensé à sortir de l'ombre et à afficher tes œuvres au grand jour? Parce que ça vaudrait vraiment le coup! Tu possèdes un véritable talent!


Je m'emballais peut-être, et ça s'entendait certainement eu ton de ma voix, mais j'avais des raisons de croire en elle.! Elle était ici depuis 3 ans, moi depuis 2 ans, et j'avais à peine entendu parler d'elle! Pourtant ce n'était pas les occasions qui manquaient!
Et puis, autant être franche, Cléo avait cette douce lueur autour d'elle, qui mériterait qu'on la remarque plus que ça. Elle m'inspirait confiance. Elle m'inspirait tout court, même...


[Je pars en vacances, je ne répondrais donc peut-être pas avant le 8 aout ^^]

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Derrière les calepins et les crayons... [PV Cléo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Derrière les calepins et les crayons... [PV Cléo]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Reste derrière moi et admire. ft. Maeko [TERMINE]
» Derrière le brouillard...
» Derrière la porte [Groupe d'Alice]
» (+) Cher passé... Arrête de me taper sur l'épaule, je ne regarderai plus derrière moi ! ;)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Maison de la Nuit :: La Maison de la Nuit- RPG :: La Maison de la Nuit :: Batiment B :: Salon-
Sauter vers: