Forum sur la phénoménale série de PC et Kristin Cast !
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Filles et Fils de la Nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nayel Redbreast
Elément Air
Elément Air
avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 14/09/2010
Age : 21
Localisation : Là où les Vents me portent...

Identité:
Rang: Enfant de Thanatos :: Élément Air
Don: //
Aura: Panache orangé parsemé de jaune :: Mangue et Passiflore

MessageSujet: Les Filles et Fils de la Nuit   Lun 27 Juin - 12:14

Devenir Fille ou Fil de la Nuit


Jusqu'à présent, il suffisait de le demander pour devenir une Fille ou un Fils de la Nuit.
Mais le nombre de place est limité à 15 personnes et déjà 15 personnes sont inscrites. Il y a donc plus de place pour les nouveaux.
Je met donc en place un système d'inscription. Il suffit de poster un message ci-dessus expliquant comment vous êtes devenue Fille ou Fil de la Nuit et et jurais sur votre élément - l'authenticité de l'Air, la loyauté du Feu, la sagesse de l'Eau, l'empathie de la Terre et la sincérité de l'Esprit.


Sont invités à participéer :

Octobre 2010
Lyna Dawson (18,5/20) Esprit
Alliahn Denali (16/20) Eau
Nayel Redbreast (18/20) Air
Grace Downson (19/20) Feu
Judith Bradford (16/20) Terre
Chuck Phébus (15,5/20) Poète
Eliana Li (15/20)
Keira Salvatore (7/20)
Kevin Stonehenge (5/20)
Nathan Samuels (12,5/20)
Roxanne (15/20)
Tony Micelli (12/20)


Après la première intrigue :

Juillet 2011
Lyna Dawson Esprit
Amber Wilcox Feu
Will O'Malley Eau
Birdy Stern Air
Elva Di Renzo Terre
Naomi Murasaki Poète
Akasha Thoros
Eliana Li
Tony Micelli
Loan Silver
Jenny Scelta

_________________
Chantez, dans la nuit
la liberté nous écoute...

Nayel

Spoiler:
 


Dernière édition par Nayel Redbreast le Mar 21 Aoû - 9:30, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tony Micelli
Membres d'honneur
avatar

Messages : 775
Date d'inscription : 09/04/2011
Age : 20
Localisation : La maison de la nuit

Identité:
Rang: 1ère année, élément: eau, membre des Filles de la Nuit
Don: Affinité avec l'eau
Aura: Jaune - Odeur de la Mer

MessageSujet: Re: Les Filles et Fils de la Nuit   Lun 27 Juin - 14:52

Lorsque je suis entré à la Maison de la Nuit, je me suis découvert une affinité avec l'élément Eau. A cette époque (pas si lointaine) je ne le maitrisais pas encore bien, c'est pourquoi j'ai désiré faire parti des Fille de la Nuit, car je me doutais que j'arriverai, avec un peu d'aide, à mieux le maitriser. Maintenant, je le sens en moi lorsque je l'appelle, j'ai la folle (c'est le cas de le dire) impression de me retrouver sur la plage, tout près de la mer, je la sens tout autour de moi et j'adore ça. Théorie tirée par les cheveux, je vous l'accorde, mais c'est peut-être pour cela que j'ai acquis cette affinité: je me sens si proche d'elle... c'est indescriptible. Aussi je jure d'avoir la sagesse de l'Eau en tout temps, tout lieu, et en toute circonstance.

Spoiler:
 

Spoiler:
 


Dernière édition par Tony Micelli le Mar 28 Juin - 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fictions.forumgratuit.org/
Eliana Li
Elément Terre
Elément Terre
avatar

Messages : 573
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 25
Localisation : A ma juste place...

Identité:
Rang: 3ème année, fille de la nuit...
Don: Empathique...
Aura: arc en ciel-pêche, rose et miel...

MessageSujet: Re: Les Filles et Fils de la Nuit   Mar 28 Juin - 8:52

Quand je suis arriver à la maison de la nuit j'était perdu et j'en voulait au monde entier de m'avoir choisi moi alors durant toutes ma première années pensant ne pas me faire remarquer je me suis plonger dans le travail où je récolta des notes excellentes dans tout les domaines j'essayer par dessus tout d'être gentil avec tout le monde et d'accepter ma condition...

...C'est en deuxième années qu'une Fille de la nuit est venu me voir et ma dit que le groupe m'avait plus où moins remarquer et que j'avais été choisi pour intégrer les Filles de la Nuit...elle s'avérer être intrigué par ma personne est pensée que j'était doté de capacité que je n'imaginer pas encore!!

...Et c'est grâce au Fille de la Nuit que je suis devenu celle que je suis en partie...une personne ouverte qui s’accepte t'elle qu'elle est qui tente tant bien que mal d'apprendre à connaître tout le monde car chacun vaut la peine d'être connue et qui cherche par dessus tout à comprendre qui elle est vraiment et pourquoi Nyx la choisie comme "enfant de la nuit"!!

N'ayant aucune affinité élémentaire je vais donc jurer sur tout les éléments: l'authenticité de l'Air, la loyauté du Feu, la sagesse de l'Eau, l'empathie de la Terre et la sincérité de l'Esprit...

Néanmoins aillant découvert que ce que je prenait pour de la sensibilité n'était qu'autres qu'un don de clairvoyance (ou d'empathie pour ce qui préfère) je vais donc doublement jurer sur: l'empathie de la Terre et la sincérité de l'Esprit...qui permettent par dessus tout d'exprimer se que je ressent car La Terre sans qui personne n'existerais me permet de rester qui je suis et me rappelle tout les jour que je ne suis pas seul et L'Esprit qui anime l'essence même de mon don qui me permet de rester en communion avec tout être existant vampire ou humain ou même animal chacun existe et mérite d'être compris...



Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Eliana Li le Lun 4 Juil - 14:30, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Judith Bradford
Elément Terre
Elément Terre
avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 26/04/2011
Age : 22
Localisation : La maison de la nuit

Identité:
Rang: 1ère Année, Fille de la nuit
Don: Peut savoir le lien qui m'unit à autrui
Aura: Bleu - Tulipe

MessageSujet: Re: Les Filles et Fils de la Nuit   Mar 28 Juin - 15:13

C'est à mon tour, en tant que préfète je ne pouvais pas ne pas poster. Alors je vais vous dire toute la vérité et seulement la vérité.

Dès que je suis arrivée ici, j'ai tout de suite su que j'avais une affinité avec la terre en plus de mon don. C'est fou comme mon élément m'a appris des choses.
Déjà lorsque j'étais humaine il m'arrivait de marcher sur le sol pieds nus rien que pour être en contact avec le sol, comme ci j'étais née pour être une fille de la nuit et avoir la terre pour élément.
Donc j'ai intégré les filles et fils de la nuit grâce à Lyna qui a vu mon affinité et su faire de moi ce que je suis une fille de la nuit et préfète. Je vous expliquerais donc plus en détails.
J'adore mon élément, le bruit du vent et sa froideur constants en moi, le sol où l'on marche rien que cela m’épanouis. La Terre est l'élément me correspondant vraiment, parce qu'il reflète ma nature, enfin ma vraie nature, je ne dis pas que j'ai une fausse nature ou bien même que je cache des choses, non juste que la Terre est moi. En fait un jour, je me suis demandée ce que je serais sans ma Terre, sans mon autre moi, je me suis rendue compte que je ne serais pas grand chose à vrai dire, en fait elle m'apporte ce qu'il y a de meilleur en moi, c'est ma joie. Les saisons passent, et c'est la Terre et seulement elle. Lorsque l'on voit l'été où le sol est chaud (j'en appelle donc au feu ), que sur les plages les vagues se font plus grandes et plus chaudes mais aussi que les fruits viennent titiller nos papilles.. Après vint l’automne début d'une ère nouvelle, les feuilles tombent, les couleurs changent, un beau soleil est là, pour qu'ensuite la pluie et l'orage arrivent, c'est ça l'automne. Ensuite c'est à l'hiver de faire son apparition, la Terre recouvrant de neige le sol, ce si beau manteau blanc, froid et glacial, mais j'aime ce froid et toute cette glace, mes lèvres qui tremblent, ma peau fraiche, mes cheveux volant dans le vent, c'est la Terre. Et pour finir vint la plus belle saison, la plus merveilleuse, celle où les oiseaux chantent, et où les fleurs s'éveillent celle où l'on est heureux et rit aux éclats. Celle où l'herbe est bien verte, et où je marchais, marche et marcherais pieds nus rien que pour sentir, sentir ma Terre. Tout cela est ma Terre, elle évolue, et j’essaie de la garder, voilà mes raisons, le pourquoi du comment est-ce mon élément.
Spoiler:
 


Le fameux jour où Lyna à découvert. mon affinité:
Dans ma petite robe beige et mes ballerines noires; je couurais, je n'arrivas pas à croire, ce qui m'arrivait. Cela faisait deux semaines que j'étais ici, et jamais, oui jamais je n'avais eu pareil sensation, non pas que je ne l'aimais pas bien au contraire, j'adorais cette sensation bien que se soit la première fois que je la ressentais. Et Tony devait me prendre pour une folle même si ce n'était pas du tout le genre de Tony de juger les personnes. Mais moi qu'est-ce qui m'avait pris de venir ici ? Nous n'aurions pas pu parler dans ma chambre ou bien la sienne au lieu d'aller dehors. Jugeant que j'avais assez courus, je m'assis sur un rocher, mis ma tête en mes genoux et me remémora tout ce qui c'était passé dans les moindre détails. Tony me parlait, mais je ne l'écoutais pas, je pensais à autre chose, à la tristesse que j'avais d'être loin de Mathys et de mon petit frère. Il me manqué tous les deux, mon père aussi mais lui il m'envoyer de l'argent toutes les semaines, c'était mon père l'argent. Bref, j’éprouvai tellement de tristesse et de haine que j'aurais pu envoyer Tony ailleurs, elle qui m'exposer simplement ses problèmes. Une larme coula sur ma joue, elle tomba par terre, sur l'herbe fraiche du printemps, et du coup je sentis l'herbe sous mes pieds même si j'étais en chaussure puis ensuite l'odeur du blé, des océans. Et depuis mon arrivée je me sentais bien, et sûre de moi. Quelque chose me poussait à devenir meilleure; à refléter ma vraie nature. Mais j'eus peur, alors je me mis à courir et vous connaissez la suite. Croyant ne pas être dérangée, je fus surprise de voir Lyna s'approcher de moi. Je lui expliqua donc, tous mes sentiments, tout ce que j'avais vu et ressentis, toutes les émotions. Elle me comprit et me dit que j'avais une affinité avec.. la Terre. Les paroles qu'elle m'avait dite était si rassurante que je me sentis apaisé, elle avait vraiment les mots pour rassurer les gens. Puis je pensa très fort à la Terre et elle et moi étions transportées dans un autre monde, le monde de la Terre, j'étais forte, très forte et savais pleinement ce que je faisais, la Terre me le disait comme une voix intérieure.
Voyant ma force, Lyna m'a nommé préfète et j'en suis fière.




A même la nature tranquille, les jardins fleuris, le parc vide parsemé de passants, le lac où l'eau si froide nous réchauffe le corps, et la rivière où le petit bruit de l'eau qui s'écoule comme une jolie mélodie. La terre et mon élément et lui et moi faisons qu'un.
Et je jure donc sur
l'empathie de la Terre mon élément à jamais.



Spoiler:
 


Dernière édition par Judith Bradford le Lun 1 Aoû - 13:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Keira Salvatore
Elément Feu
Elément Feu
avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 21
Localisation : Dans les écuries bien sur :D

Identité:
Rang: 3ème année fille de la nuit, élèment de feu, comme son caractère
Don: Affinité avec les Chevaux
Aura: Rouge et orange flamboyant, avec une légère touche de rose

MessageSujet: Re: Les Filles et Fils de la Nuit   Mer 29 Juin - 14:10

J’ai toujours été sincère et j’ai toujours eu un tempérament de feu.
Après que j’ai été marqué, lorsque je suis arrivé ici, mon lien avec l’élément feu à été renforcé.
J’ai donc intégrée les filles de la nuit, puisque je me sentais en parfaite osmose avec la déesse. Et les gens.
J’aime mon élément, la chaleur réconfortante, le bruit du crépitement des flammes.
Je jure donc sur la loyauté du Feu mon élément !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nayel Redbreast
Elément Air
Elément Air
avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 14/09/2010
Age : 21
Localisation : Là où les Vents me portent...

Identité:
Rang: Enfant de Thanatos :: Élément Air
Don: //
Aura: Panache orangé parsemé de jaune :: Mangue et Passiflore

MessageSujet: Re: Les Filles et Fils de la Nuit   Mer 29 Juin - 15:28

Spoiler:
 

Debout dans les branche de Tuan Tui Li , les yeux rivaient vers la Maison de la Nuit. De grandes bourrasques de vent chatouillaient le visage de Nayel. Elle ne pouvait se laçait de contempler la merveilleuse académie. Tout comme elle ne pouvait se laçait du vent dans ses longs cheveux châtains. Un vent nouveaux soufflât alors, lui délivrant un message magique.
"Goûter à chaque rafale..."
Cette phrase devint alors une évidence. La jeune novice se mit à danser. Doucement d'abord. Puis de plus en plus vite. Jusqu'à devenir un ensemble de mouvements flous. Elle continua. Longtemps. Jusqu'à que la fatigue se fasse connaître. Lentement, elle descendit son rythme pour pénétrer celui du vent et s'immerga dans une lente et calmante gestuelle.
Un air pur arriva soudain à ses oreilles.
Lyna et Alliahn étaient arrivées dans la forêt.
Au moment où elle s'apprêta à descendre, le vent lui soufflât un dernier message.
"Peut tu peindre en mille couleurs l'air du vent ?"


____Alliahn et moi étions en train de brosser nos chevaux quand Lyna nous rejoignit dans l'écurie. Elle nous explica que l'ancienne dirigeante des Filles et des Fils de la Nuit s'était transformer et qu'elle venait de lui céder sa place. Nous étions évidament ravie pour elle. Puis elle ajoutât qu'elle cherchait des préfètes et qu'elle avait penser à nous. Nous étions arrivé il y a moins d'une semaine et nous trouvions sa proposition parfaite pour nous intégré à l'académie. Elle nous proposât même de choisir notre élément. Sans même y réfléchir, je jurat sur l'authenticité de l'Air. Après tout, l'Air était l'élément qui me correspondait le plus, c'était mon complément, mon confident... et, quelque que soit les raisons - le manque de tolérance, la plupart du temps -, je n'avais pas changé mes valeurs. Je ne dit par là que je change pas d'avis - je priviligis la vérité et la justice - mais je parle de mes valeur morales, la Liberté, le Respect, l'Harmonie... les cours aussi, même si on se moque pas mal des intello'.
____Au moment où je prêtas serment à l'air, mon tatouage s'étendit légèrement. Je n'avais pourtant pas d'affinité avec l'Air ? Je ne compris pas sur instant... et je ne comprend toujours pas maintenant.
____Voilà donc comment je suis devenue Fille de la Nuit. Merci Lyna.


Spoiler:
 

_________________
Chantez, dans la nuit
la liberté nous écoute...

Nayel

Spoiler:
 


Dernière édition par Nayel Redbreast le Mar 12 Juil - 17:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Roxanne
Elément Terre
Elément Terre
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 18/06/2011
Age : 22

Identité:
Rang: Enfant de Thanatos - Championne d
Don: Aucun
Aura:

MessageSujet: Re: Les Filles et Fils de la Nuit   Jeu 30 Juin - 12:23

Comment es-tu entrée chez les Filles de la Nuit ?
Quand je suis entrée dans le cercle très fermé des Filles de la Nuit, il y avait beaucoup plus de monde. Les quatrièmes années y été majoritaire. Il y avait peu de premières années. On n’y invité que des novices avec un don ou un talent exceptionnel. J’ai pu y entrer car mon talent pour l’équitation avait fait gagner quelques trophées à la Maison de la Nuit. On ne me portait pas tellement attention et je servais surtout à installer les tables, mais j’étais tout de même contente, communier avec Nyx plus que d’autre me faisait le plus grand bien…
Comment as-tu découvert ton affinité avec la Terre ?
Lors d’un rituel de la grande prêtresse, j’ai eut l’impression de ressentir quelque chose. Elle venait d’appeler la Terre et il m’a semblé respirer l’odeur du foin séché, de sentir la caresse de l’herbe sous ma peau… Impression fugace ou réalité, c’est toujours ce que je ressens lors de l’appel de la Terre…

J’honore, je respecte, j’aime et je remercie ce lien avec la Terre, qui nous porte et qui offre ces paysages sauvages et verdoyants. C’est pourquoi, j’ai prêté serment de respecter, l’empathie de la Terre.


Spoiler:
 

_________________
J'ai ouvert mon cœur à la Déesse et j'ai compris que malgré tout, la vie valait la peine d'être vécue...

Revenir en haut Aller en bas
Kevin Stonehenge
Elément Feu
Elément Feu
avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 23
Localisation : Un peu partout sur Terre

Identité:
Rang: Vampire
Don: Être moi est déjà un don, pourquoi en avoir d'autre ?!
Aura: Noir et argent

MessageSujet: Re: Les Filles et Fils de la Nuit   Jeu 30 Juin - 16:49

La loyauté du feu....
Etant un beau gosse de nature, il est normal que je fasse partit de la population des fils et fille de la nuit. Je suis le plus beau et le plus populaire homme de la maison de la nuit donc il était logique que je devienes un fils de la nuit.
Il est vrai que je ne suis pas loyal mais je suis quelqu'un de doux, cacher mais doux

Je jure sur la loyauté du feu que je respecterais mon élement.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lyna Dawson
Dirigeante des Filles de la Nuit
Dirigeante des Filles de la Nuit
avatar

Messages : 870
Date d'inscription : 14/09/2010
Age : 22
Localisation : Dans les étoiles...

Identité:
Rang: 2ème Année- Préfète en Chef
Don: Affinité avec l'Esprit, l'Air et l'Eau, médium.
Aura: Violet-Mauve

MessageSujet: Re: Les Filles et Fils de la Nuit   Ven 1 Juil - 12:27

Lyna avait quatorze ans…
Debout sur le pic d'une falaise, les yeux rivaient sur le paysage. Une grande cascade se jetant très bas sous le pic. Lyna aimait venir ici, pour se ressourcer et profiter de ses vacances avec sa mère. Une grande rivière se jetait à l'horizon dans une mer turquoise, deux forêts s'étendaient de chaque côté de la rivière...
L’heure arriva ou Lyna devait rentrer au chalet.
La jeune humaine soupira, elle allait dé escalader la falaise quand une folle idée lui vint: elle courut jusqu'au bord du pic et plongea. Un plongeon de 50 mètres. Elle entra dans l'eau comme une flèche, l'eau était fraîche, Lyna sourit intérieurement.
Va jouer avec la rivière...
Elle joua avec les courants, suivit un banc de poisson, ses mouvements épousaient chaque remous. Elle nagea jusqu'au fond de la rivière et se propulsa à la surface. Heureuse et en totale harmonie avec l’eau. C’était il y a un an, jour pour jour avant de rentrer à la maison de la Nuit…

Lyna avait quinze ans…
Elle se promenait dans la forêt, errant sans but. Elle cherchait une idée, elle cherchait à avancer, à comprendre, elle cherchait trop… Ses pas la conduisirent jusqu’au temple de Nyx. Elle resta immobile à attendre on ne sait quoi, jusqu’à ce que le Vent souffle sur son visage, sur son âme. Elle sourit.
Gouter à chaque rafale…
Le vent souffla, faisant tourbillonner ses longs cheveux. Plus légère, elle entra communiait avec Nyx…

Lyna avait quinze ans…
Elle venait de sauver Pierre, seulement il fallait encore briser totalement le lien. Elle avait appelé les éléments, ressenti les effets de l’eau et de l’air. A sa grande surprise, elle ressentit l’Esprit l’apaisait, lui prodiguant amour, paix et harmonie dans chaque partie de son âme. Jusqu’aux tréfonds de son esprit, jusqu’aux parties les plus sombres…


Je suis devenue une Fille de la Nuit lorsque, vers la fin de l’année, j’appelais Nyx à l’aide. Dans une certitude soudaine, je priais les éléments de m’aider, l’eau pour laver les souillures, le feu pour ronger le lien qui unissait Pierre et son posséceur, l’air pour balayer les douleurs, la terre pour soutenir et l’esprit pour apaiser. Je ne ressentis alors que l’eau, l’air et l’esprit. La grande prêtresse invita la dirigeante à me faire entrer dans leur communauté. Puis la dirigeante et trois de ces éléments ont terminé leur transformation. C’est la grande prêtresse qui ma confier le rôle de dirigeante car elle savait que j’avais une affinité avec l’Esprit, l’Air et l’Eau. C’était une grande première pour moi, mais j’y arrivais tant bien que mal à force de persévérance.

L’eau est indispensable. Sans eau la vie n’existe pas. Je jure fidélité sur la sagesse de l’eau.Sans l’air, nous ne pourrions pas vivre. Je jure mon attachement à l’authenticité de l’air.L’esprit est mystérieux et apaisant. Je jure sur la sincérité de l'Esprit.


Spoiler:
 

_________________
Lyna Dawson

Vivre c'est se mettre en danger, réalisa-t-elle.
De la même façon qu'apprendre à marcher c'est d'abord accepter l'idée de tomber.
Les Âmes Croisées - Pierre Bottero
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://house-of-night.forumsactifs.com
Alliahn Denali
Mort ou parti
Mort ou parti
avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 14/09/2010
Age : 21
Localisation : In the House of Night...

Identité:
Rang: Disparue
Don: //
Aura: //

MessageSujet: Re: Les Filles et Fils de la Nuit   Ven 1 Juil - 12:37

L'eau, l'eau et ses remous, ses torrents, ses vagues, ses tourbillons, ses cascades.
L'eau qui abreuve toute vie sur terre, l'eau qui érode les rochers, immortelle, l'eau fluide qui se glisse entre les doigts, l'eau joueuse et enjôleuse.


Je suis devenue une Fille de la Nuit par pur hasard devrais-je dire. Déjà humaine, j'allais me baigner dans les rivières bordant ma maison, je passais des journées entières à nager dans les lacs en compagnie des poissons et de toute la faune sous-marine. J'avais fait de la plongée en mer pour jouer avec les dauphins. Jamais les courant n'avaient tenté de me dévier, de m'entrainer à ma perte, jamais une lame de fond n'avait voulu me happer. L'eau me guidait en son sein comme la vie mène les Hommes.
A mon arrivée à la Maison de la Nuit, j'avais ressenti un réel besoin d'aller retrouver ce petit rituel personnel d'union parfaite avec l'eau. De nombreux ruisseaux coulent dans la forêt de Nyx. Je les ai tous trouvés en me laissant guider par une quelconque entité invisible. Lyna m'a vue. J'ai rejoins les Filles de la Nuit.

Je jure sur la sagesse de l'Eau...

Spoiler:
 


Dernière édition par Alliahn Denali le Dim 3 Juil - 19:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://x-amour-des-mots-x.skyrock.com
Nathan Samuels
Mort ou parti
Mort ou parti
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 07/06/2011
Localisation : The House of Night

Identité:
Rang: 3ème année, Élement Air
Don: Aucun
Aura: Jaune - Noire

MessageSujet: Re: Les Filles et Fils de la Nuit   Sam 2 Juil - 13:24

Quand on a un passé de garçon populaire et que suite à un évènement dans mon cas celui d'être marqué un changement radical d’attitude peut paraitre anormal aux yeux des gens, surtout si ce changement donne lieu a un lien avec un des quatre élément.
Je me souviens très bien que lorsque que j'étais humain et courait sur le terrain de foot, car oui je faisais du foot, j'étais même le capitaine de mon équipe, le meilleur comme il le disait... Bref, comme je le disais lorsque je courrais à grande vitesse, c'était le vent qui puisait mon énergie, c'était grâce au vent que je vagabondais si vite et c'était surtout grâce à lui que j'avais toute cette force et puissance.
Cela est donc tout à fait normal que j'ai comme élément l'air, il n'y a pas d'autre possibilité, c'est mon élément et je le respecte.
Mais comment suis-je devenu un fils de la nuit ? Et bien tout simplement par l'intermédiaire de miss Bradford, elle m'a vu en train de "jouer" si je puis dire, avec l'air et elle a tout de suite accourus vers Lyna me tira presque. Elle avait parlé très vite à Lyna je ne comprenait rien à son charabia mais au final Lyna a tout compris de ce qu'elle racontait à croire qu'elle avait l’habitude, Lyna m'a donc découvert et j'ai pu intégrer les fils de la nuit. Donc c'est en partie grâce Judith.
Il ne me reste plus qu'à faire une chose, je jure donc sur l’authenticité de l’air mon attachement.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Chuck Phébus
Professeur de Poésie
Professeur de Poésie
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 17/05/2011
Localisation : A la recherche de lui-même...

Identité:
Rang: Prof de Poésie | Elément Feu | Poéte
Don: Aucun
Aura: Rouge\Safran | Fumée volcanique

MessageSujet: Re: Les Filles et Fils de la Nuit   Sam 2 Juil - 15:44

Chuck n'a pas encore été marqué.
La baston à laquelle il vient de participé s'est mal fini. Il a tapé l'innocent, sans conviction, c'est vrai, mais par loyauté.

Chuck vient d'entrer dans la maison de la Nuit.
La Marque le désespère, il ne la veut pas. Il a tout perdu à causse d'elle. Il joue avec son briquet, admirant sa flamme. Grace, assise prés de lui, lui annonce qu'elle vient de rentrer chez les Fille de le Nuit qu'elle voudrait qu'il l'accompagne. Il juge alors sur la loyauté du Feu

Chuck est en deuxième année.
Devenu un des plus populaire des Fils de la Nuit, il ne pense plus a son ancienne vie. Il a tout pour être heureux, mai un petite boule de
je-ne-sais-quoi lui reste constamment dans la gorge. Il commence à écrire de la poèsie.
Soudain mon cœur s'embrase
Et attise la ferveur
De ma rage qui s'enflamme.

Chuck est en troisième année.
Sa soeur meure noyée. Son dernier souvenir d'elle remonte à leur dernière vacances, son visage heureux éclairé par le feu de camps. Il cherche son moral d'un le regard de Grace et y trouve réconfort.

Chuck est en quatrième année.
Sa transformation est proche. II a grandit en un an. Surtout dans sa tête. Grace lui prouve en l'embrassant enfin. Il est heureux. Le Feu le réchauffe, loyal à Grace, loyal à lui-même... loyal à Nyx.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Stella Blacksnow
Elément Esprit
Elément Esprit
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 22

Identité:
Rang: 3eme Année :)
Don:
Aura:

MessageSujet: Re: Les Filles et Fils de la Nuit   Sam 16 Juil - 22:05

Comme certains le savent, je me suis faite marquée de façon assez, exceptionnelle je pense. En effet, j'ai été frappé par la foudre en même temps que le Traqueur m'a choisi.
Depuis, je me sens plus forte, plus résistante, plus responsable. C'est comme si l'éclair m'avait donné confiance en moi. Et côté musique, je suis plus inspirée, je compose plus et je n'ai jamais le syndrome de la page blanche. C'est incroyable !

Je ne suis arrivée à la Maison de la Nuit que quelques jours après mon Marquage. Et dès que je franchis le Portail, tout s'intinsifia. J'avais des pressentiments tout le temps. Quand j'arrivais devant un arbre, je savais sans les entendre qu'il y avait des oiseaux. Je sursotais quelques secondes avant qu'ils ne s'envolent. Aussi, dès que je croisais un élève, j'avais cette envie, que je qualifierais de nécessaire d'apprendre à le connaître. C'était instinctif. Et aussi, j'avais envie de dire tout ce qui me passait par la tête. Etrange.

Un jour, que je m'étais assise sur un banc pour composer, une fille s'installa près de moi. Elle me regardait en souriant. Je lui répondait de la même manière. Elle me paraissait plus sécurisante que les autres. Pas que les autres novices soient effrayants. Son regard me rassurait, mais je voyais quand même au fond de ses yeux que je l'intriguais. J'aurais pu lui demander " Qu'est-ce-qu'il y a ?" comme une simple ado qui se fait dévisager par un inconnu, mais je fis directement : - Qu'est ce que tu attends de moi ?. Avec un air dramatique vous savez, comme dans les films. Je fus suprise quand elle me dit qu'elle voudrait que j'intègre le prestigieux groupe des Fils et Filles de la Nuit". Sans hésitation j'acceptais. Mais il fallait que je choisisse un élément. Je pris l'Esprit, car c'est simplement grâce au mien que j'ai réussi à arriver là où je suis et c'est aussi le plus attractif des éléments : il a plusieurs déviations : L'Esprit saint, malin, de contradiction, criminel, large. Je pense que c'est l'Esprit qui dirige la vie. Et je veux être seul maître de la mienne ...

La fille me regardait, je pense qu'elle était heureuse que j'accepte sa proposition, même si je ne lui avais pas encore développé mon choix. Je lui fis donc :
- Je jure, sur la sincérité de l'Esprit, que je tiendrais mon engagement ...

Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Grace Downson
Elément Feu
Elément Feu
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 09/05/2011
Age : 24
Localisation : La maison de la nuit.

Identité:
Rang: 4 ème année. Membre des filles de la nuit. Element feu.
Don: Aucun.
Aura: Grace a une aura noire et rose pâle.

MessageSujet: Re: Les Filles et Fils de la Nuit   Mar 19 Juil - 12:06

"Esqu'une simple marque sur le front d'une personne pouvait dirigé sa vie?"


C'est la question que se posait la jeune blonde, assise sur un banc dans la cours de la Maison de La Nuit. Des trombes d'eau se déversait du ciel tandis qu'un vent froid fouettait son visage déjà meurtrie et pleins de larmes. Elle aurait pu faire tellement chose de sa vie.. Pourquoi cette marque? Pourquoi sur elle? Elle avait toujours été une fille compréhensive et douce. Et elle ne se reconnaissait plus. La marque avait ammené tant de rancoeur, de colère qu'elle était devenue un personnage infecte. Elle se rappelait bien le visage de sa mère, dur et le regard glaciale quand elle lui avait annoncé, en larme, qu'elle était devenue un vampire..


[...]

-Enlève tes mains de ton visage.

Grace s'exécuta. Sa marque récente ressortait parfaitement.

-Je vois... comme si ton père n'avait pas assez de problème en ce moment Grace. Tu as toujours été un déshonneur pour cette famille. Nous t'avons tout donné et ton indifférence est une preuve de ton égocentrisme et de ta puirilitée enfantine.

Grace continuait de pleurer, chaques mots que sa mère était un couteau planté dans son coeur.

-Tu n'es pas sans savoir qu'il existe une Maison pour les monstres comme toi Grace. Je te pris de t'y rendre sur le gens. Je ne suis pas fière de toi ma fille, sache le.

Elle tourna les talons après lui avoir jeté un regard dédaigneux et partit prévenir son marix. Elle laissait derrière elle une jeune fille sensible terrorisé qui deviendrait une garce endurcie à cause de son éducation laissant à désirer.

[...]

Grace s'essuya les yeux. Sa mère l'avait recontacté une seule fois depuis qu'elle été arrivé, pour savoir si ils avaient le droit aux animaux à la maison de la nuit car elle ne voulait pas garder le caniche de sa fille. La jeune blonde rentra dans le batiment où les filles dormaient.. Un grand feu ronflait dans une cheminée et elle s'approcha, fascinée. A vrai dire, le feu avait toujours eu un effet étrange sur elle. Grace regarda les flammes léché les pierres qui constituait la cheminée. Elle tendit la main pour sentir la chaleure. Autrefois elle se rappelait avoir eu beaucoup d'amis. Elle leur était toujours fidèles. Comment pouvez-t-elle le montrer, dans cette maison hostile où tout le monde la prenez pour une garce? Grace regarda une dernière fois les flammes et partit se coucher
.

3 ans et 6 mois plus tard.

Grace rejeta sa chevelure blonde en arrière, son groupe d'admiratrice trotinant derrière elle sans cesser de papoter. La belle blonde les foudroya du regard et regarda les visages hostiles qui se dressait sur son chemin. Des filles et garçons qu'elle avait blessé, qu'elle horripilait, elle le savait. Des fills et des garçons qui ne savaient même pas voire derrière sa facade de salope endurcie. Elle avait fait bien du chemin depuis la petite fille tremblotante qu'elle avait été. Sa mère était morte, son père était tombé en dépression, au chomage. Et la voilà, elle sortait avec le mec le plus populaire, détruisait des couples, terrifier les premières années, une vraie reine. Elle jaugea de ses yeux bleus la fille qui se rapprochait. Lyna. La dirigeante des filles de la nuit, place que Grace convoitait depuis le deuxième jour de sa première année.


-Grace, j'ai entendue dire que tu avais une affinitée avec le feu, c'est vrai?

Grace lui répondit d'un ton glaciale.

-Oui, pourquoi?

Quand elle avait appris ça, elle n'avait pas été fière. A vrai dire, le feu était la seule chose qui permettait de dire qu'elle avait une âme. La loyautée. Elle était loyale. Au fond d'elle. Les flammes réchaufait son coeur dans les pires moments et même si elle niait ce lien, elle savait qu'il lui était bénéfique. La garce qu'elle était ne pouvait même pas chercher à effacer le sentiment de courage qui la prenait chaque fois qu'elle regardait le feu. Seulement.. il aurait fallu qu'elle est des amis pour qu'elle puissent se montrer loyale avec eux..

-Je me demandais si tu voudrais faire la préteresse qui incarnerait l'élément feu lors de la prochaine réunion des filles de la nuit.

Grace en resta muette. Pourquoi la choisir elle? Elle qu'on avait toujours détéstée?

C'est à partir de ce moment là qu'elle compris que la loyautée ne s'appliquait pas qu'aux amis. Ce que Lyna venait de faire était noble et Grace décida donc d'être loyale envers elle quoi qu'li arrive. Le feu serait toujours là pour elle, et elle serait toujours là pour lui et toutes les personnes qui saurait voire à travers son image de garce.

Et voici pourquoi je prête serment de tenir mon engagement envers la loyautée du feu, qui est de le servir jusqu'au bout de ma vie, si je survit à la transformation.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Murasaki
Elément Esprit
Elément Esprit
avatar

Messages : 409
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 20

Identité:
Rang: 2ème année - Fille de la Nuit
Don: Affinité avec l'Esprit
Aura: Mauve et Bleu pastel / Lavande

MessageSujet: Re: Les Filles et Fils de la Nuit   Jeu 15 Sep - 15:07

Fin de la première semaine à la Maison de la Nuit. Premier devoir de sociologie. Naomi s'éclairait à la lueur d'une bougie, assise posément devant son bureau. Les larmes tombant sur la feuille blanche devant elle brillaient d'une lueur pittoresque, mais les yeux embués de Naomi ne pouvaient le voir... Jamais elle ne s'était sentie aussi mal. Et ça faisait 3 heures qu'elle restait immobile devant sa plume. Elle ne savait pas. Elle ne savait plus. Elle n'en pouvait plus. Les mots essayaient de se frayer un chemin dans sa tête, mais n'y parvenaient pas. Les émotions se cognaient douloureusement contre les parois de son cœur sans pouvoir sortir. Ses pensées n'aboutissaient pas... Une détonation retentit dans son âme, et sans savoir réellement se qu'elle faisait, les yeux hagards, Naomi attrapa fermement son stylo et se mit à écrire. Sa plume filait sur la feuille, de moins en moins blanche... Non pas sa dissertation, mais des vers. Des couplets. De la poésie... Et plus ses mots se libéraient d'elle-même, plus le poids qui pesait sur son esprit s’allégeait. L'âme de poète de Naomi venait de se réveiller...


Fin de la première année à la Maison de la Nuit. Naomi sait qu'elle ne vient d'entrer qu'en 2nde année, que sa théorie parait impossible, mais elle veux être sure. D'un pas rapide et déterminé elle se dirige vers le temple de Nyx. La poésie qu'elle avait découvert un an auparavant lui procurait un soulagement, une libération, une joie immense au plus profond d'elle-même, mais ce n'était rien pas rapport à ce qu'elle ressentait aux rituels de pleine lunes... Quand Lyna invoquait l'esprit... Cette rafale d'harmonie, de sérénité, de plénitude, d'apaisement qui se déversait sur Naomi... Ce souffle de vie qui l'illuminait intérieurement... Naomi veut savoir. Le vent souffle autour du temple, et Naomi vide son esprit, complétement ouverte à sa déesse. S'agenouillant devant l'autel, elle prie... Rien n'était plus puissant que la Foi. Puis enfin, lève les yeux vers le ciel, et demande. A-t-elle réellement une affinité avec l'esprit? A-t-elle réellement cet honneur? Comme une réponse à sa question silencieuse, une douce paix s'insuffla en elle, dans son âme et dans sa tête, élevant son cœur vers les nuages, et elle sentit comme un vol de colombe passer près d'elle... Une larme de joie coula le long de sa joue jusqu’à son sourire lumineux: elle savait maintenant.


Fin de la journée pour les 2ndes années à la Maison de la Nuit. Naomi avance gaiement vers le salon, ses écouteurs vissés sur ses oreilles. Elle se sent bien, tout simplement... Elle pousse la porte du batiment et voit Chuck, avachit sur le canapé, lui faisant signe d'approcher. Les questions se bousculent dans la tête de Naomi, mais elle s'assoit en silence, toujours souriante, près de Chuck.
L'air gêné du garçon déstabilise la jeune fille, mais elle n'en laisse rien paraître.
- Euh... Tu écrit bien des poèmes?
Naomi s'empourpre. Quasiment personne n'était au courant, pourtant...
-Euh...Oui. Pourquoi?
-Bon,... C'est un peu dur à expliquer... Cette année, j'étais le poète du cercle de Lyna. Mais au prochain rituel, je ne serait surement plus là - soit transformé, soit mort. Donc.... J'ai pensé à toi. Enfin, si tu veux bien... Cela sous-entend que tu dois rentrer dans le groupe des Filles et Fils de la Nuit.
Vague de choc. Yeux écarquillés. Naomi s'attendait à TOUT, sauf à ça... Elle réfléchit, n'y parvient pas. Ses pensées n'aboutissent pas, elle s'agite, et se souviens douloureusement du soir où elle a écrit son premier poème... Même sensations, même panique intérieure... Et pourtant, Naomi sait cette fois-ci ce qu'elle doit faire.Une voix la pousse, la conseille, la recueille, l'apaise... Et elle se souviens agréablement du jour où Nyx lui a révélé son affinité avec l'esprit... Même sensations, même harmonie intérieure... Naomi suit son instinc. Elle accepte.
Chuck la conduit au temple de Nyx pour qu'elle prête serment, et lui demande de choisir un élément. Il ne connait évidement pas son affinité... Mais malgré l'évidence de la réponse qui s'offrait à elle, elle réfléchit tout de même, passe en revue les éléments, doute... Et se rends compte:
C'était l'Esprit qui reliait les êtres entre eux, quels qu'ils soient, et qui représentait donc au mieux son idéologie des êtres égaux... C'était dans l'Esprit que nous puissions notre énergie, celui nourrissait notre âme, et elle lui vouait un culte intérieur pour cela... Nyx l'avait dotée d'une affinité avec le 5ème élément. Elle la comprenait à présent... C'était l'Esprit qui lui soufflait les vers à travers le vent... C'était l'Esprit encore qui lui offrait la liberté d'avancer en elle chaque jours, dans son cœur, son âme et ses pensée... C'était l'Esprit toujours qui lui ouvrait les portes du rêve et de l'imagination, nécessaire à son bien-être intérieur et à son destin de poète. L'Esprit était toujours présent en elle et avec elle...
C'est pour cela qu'elle jura sur cet élément qui était le sien.
- Je prête serment sur la sincérité de l'Esprit, et jure fidélité et respect aux autres éléments qui m'entourent...

Spoiler:
 

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Amber Wilcox
Elément Feu
Elément Feu
avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 22
Localisation : Ailleurs, je ne sais où.

Identité:
Rang: 1er année
Don: Élément Feu.
Aura:

MessageSujet: Re: Les Filles et Fils de la Nuit   Dim 18 Mar - 21:42

La campagne. Un grand champ. De l’herbe verte. Là-bas, une rivière !

La petite rouvrit les yeux et s’approcha du ruisseau. Elle trempa ses petits pieds dans l’eau fraiche observant la verdure l’entourer. Au loin, elle pouvait entendre le clapotis de l’eau sur les rochers. Oui, là-bas il y avait une toute petite cascade, et puis à côté un magnifique arbre aux racines inondées, avait formé un minuscule bassin où la petite observait vivre les écrevisses. Elle se laissa porter par les doux gazouillis des oiseaux et traversa un rideau de lierres. La cascade était là, tout près. La fillette aux yeux verts escalada les rochers et gardait l’équilibre malgré le dépôt d’algues déposé sur les blocs. Elle s’assit observant l’arbre inondé. Elle mouillait son short, mais elle n’en avait que faire. Il faisait très chaud ce jour-là, les rayons du soleil étaient brulants. La fillette était en sécurité, cachés sous les feuilles des arbres. Cela faisait des lustres qu’elle attendait une journée comme celle-ci. Elle avait besoin de sa rivière et du contact avec les arbres. Pourtant, il ne lui manquait plus qu’une seule chose : un bon feu était la seule chose qui lui faisait regretter l’hiver. La chaleur des flammes était bon, mais peut-être pas autant que ce qu’elle vivait à ce moment. Soudain elle observa sa montre rose, Hello Kitty… C’était une petite fille ! Il était midi et demi, elle devait remonter et manger avec sa famille. Elle descendit des rochers se rendant enfin compte que son short avait été mouillé. Elle sauta sur le rivage et s’approcha de l’arbre aux racines mouillées. Elle posa une main sur son tronc chaud, le soleil tapait la souche de son ami. Oui, parce que c’était son ami. C’était lui qu’elle venait voir chaque jours, c’était aussi pour lui qu’elle pleurait chaque soir de tempête.

« Je reviens » Lui disait-elle chaque fois qu’elle le quittait.

Elle l’embrassa et s’éloigna en montant le près qui la séparait de sa maison. Elle y était presque pourtant, quelque chose la fît se retourner. Son ami brulait. Elle ne comprenait pas et restait pétrifiée face au massacre. Les larmes plein les yeux, elle cria le plus fort possible. Ses parents affolés par ces cris étaient forcément venus. Ils avaient réussis à éteindre le feu à eux seuls. Il n’avait pas été si grand en fait. La petite avait libéré toutes les larmes de son corps. Depuis ce jour, elle détestait le feu, elle ne supportait de voir la cheminée occupée, les crépitements apaisants la dégoutaient à présent.

Son ami avait brulé, son tronc avait été abimé ! Elle avait mal pour lui.

L’hiver passa lentement, faisait souffrir d’avantages la petite, elle n’attendait plus qu’une chose. Et lorsque la première journée ensoleillée arriva, la petite descendit le près à une vitesse grandiose, elle courut vers la cascade, vers l’arbre aux racines mouillées. Puis elle s’arrêta net, l’arbre avait l’air guéri. Il avait fleuris et ses feuilles arboraient une couleur époustouflante ! Il était vivant, beau et vivant ! Elle courut vers lui et serra le tronc le plus fort possible. Elle failli remercier le feu pour l’avoir rendu aussi beau…

« Tu es là ! »

Elle rit et on entendit de loin le magnifique éclat d’une petite fille émerveillée. Oui, le magnifique éclat de la petite Amber.


Evidemment, vous connaissez la suite… Cela n’avait pas duré, elle avait déménagé en Polynésie, elle avait fait ses adieux à son ami. Mais depuis, elle avait développé quelque chose avec le feu. Quelque chose qu’elle ne voulait pas vraiment. Elle ne savait pas comment l’expliquer.
Cette chaleur, ces crépitements, cette force, cette puissance ! Elle les désirait plus que tout et çà, elle ne le tolérait pas, elle ne l’a d’ailleurs jamais toléré. Jusqu’au moment où elle découvrit l’existence des vampires, l’existence des dons, et des affinités avec des éléments.

Là, elle comprit. Vous vous demandez surement pourquoi elle n’a pas choisi la Terre, mais elle ne l’a pas compris non plus. Elle avait besoin du feu, c’était quelque chose d’incontrôlable. Alors, lorsqu’on lui proposa de faire partie des filles et fils de la nuit, elle ne put dire non. C’était une occasion de se rapprochait de son élément, et peut-être de réussir à l’aimer….
[Désolé, je sais que je suis très en retard T.T]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Akasha Thoros
Elément Feu
Elément Feu
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 16/11/2011

Identité:
Rang: élève de 3ième année
Don: prophéties? Son don ne vient que de se manifester et est très instable
Aura: Bordeaux et épicée

MessageSujet: Re: Les Filles et Fils de la Nuit   Mer 23 Mai - 22:09

Pour moi, tout commença par une fajitas...Je vous imagine sourire et je comprends. Comment s'imaginer devenir une fille de la Nuit, une fidèle de Nyx, grâce à une fajitas?
D'accord je concède, c'est ridicule, et pourtant pas si éloigné que cela, c'est dans la cantine que j'ai eu l'occasion d'embrasser mon destin. J'ai rencontré Lyna, Naomi et Nayel un peu sous le signe du hasard, mais au fond était-ce vraiment le hasard?

Tant de question...si peu de réponses. Jusque là, la vie n'a pas été très clémente avec moi. J'ai perdu ma mère et après m'avoir faite marquée le reste de ma famille a suivi. Perdue, rebelle, incomprise, je refusais tout contact humain, tout ce qui reliait à la vie. J'étais comme un zombie parmi des êtres étincelants. J'étais sûre et certaine de ne jamais trouver ma place.
Ce refus m'amena à avoir presque abandonné ma vie, une voix néanmoins réussi à m'insuffler de l'espoir. Malgré tout, je continuais à vivre détachée du monde. Je ne cherchais plus à abandonner, mais je n'étais pas vivante pour autant. Pourtant la rencontre des ces trois jeunes filles me perturba, je commençais à ressentir des sentiments que je n'avais pas avant, comme si leur présence avait été nécessaire pour me sortir de cette léthargie.

On me proposa une offre que je ne pus refuser: devenir fille de la Nuit. Au début, bien sûr, je refusai. Un être aussi impure que moi ne pouvait se voire gratifier d'un tel titre, mais elles insistèrent et je céda. Certes une joie nouvelle m'envahit, mais un doute continuait toujours à m'habiter.
Malgré cette petite voix qui m'encourageait, il me fallait plus de preuve. Au fond ce que je cherchai, c'était une certitude.
On m'amena au temple de Nyx et on me plaça devant les bougies.
Qu'il est étrange de voir à quel point un humain peut s'émouvoir pour si peu. Je continuais à observer cette petite flamme devant moi et j'attendais. J'attendais que quelque chose de spectaculaire se produisit, mais rien ne se fit.
A ce moment le désespoir m'envahit.

*RIEN.... je ne vaux RIEN!!*

Je fermais les yeux et une larme coula le long de ma joue. Là ce produisit quelque chose d'étrange. Était-ce mon pouvoir qui se manifesta, je ne saurais le dire, mais je me sentis loin comme enveloppée dans une petite bullle. Mes amies n'étaient plus là, il n'y avait que moi, moi et cette étrange vieille femme. Je la reconnu tout de suite. Cette vieille dame m'avait déjà sauvé une fois, me sauveras-t-elle encore?

*As-tu vraiment besoin d'être sauvée, ma fille?*

Sa voix me taquinait, mais il n'y avait aucune méchanceté et il y avait une tendresse infime dans son mot "ma fille". Puis ces traits se modifièrent et devant moi apparu ma mère. J'émis un hoquet de surprise.

"MAMAN!"

Je couru vers elle et me lança dans ses bras. Elle m'entoura de ses bras. Rien n'avait changé, son odeur, sa voix, sa peau, tout était pareil. Je me mis à pleurer et me lovais contre elle telle une enfant avide d'un peu d'amour. Elle ne disait rien, mais continuait à m'enlacer. Je finis par m'apaiser et mes soucis s'envolèrent. Je me redressai, elle ne disait rien, mais continuait à me regarder avec toute sa bienveillance.

Enfin, je compris tout. Cette force qui jusque là m'avait toujours illuminé qui souvent me donnait aussi du fil à retordre. Cette voix avait raison, avais-je vraiment besoin d'être sauvée? C'était moi-même qui me sauvais, animée par le désir d'aimer et de donner sans concession. Face à cette vérité, je sentie enfin ma force. Une chaleur commença à grandir à l'intérieur de moi. Ma passion et ma force était le feu, telle une flamme je grandissais cherchant inévitablement l'oxygène. Je pouvais apaiser, réchauffer, protéger, mais je pouvais aussi enflammer, détruire. Je compris que jusque là je n'avais pas saisi le véritable étendue de ma "force", il fallait maintenant que j'apprenne à mieux me connaître et me faire confiance. Je pleurais des larmes de joie. Tout avait un sens. Si j'avais souffert jusque là c'était pour mieux me retrouver. Je devais devenir fille de la nuit pour protéger mes nouveaux amis et avec mon pouvoir les guider vers la lumière ainsi que le représente mon tatouage de dragon.

Je regardai une dernière fois ma mère. Je souriais pour la première fois vraiment apaisée.

"Je vaux quelque chose! De temps en temps, on a vraiment besoin de me le rappeler."

Nyx/Maman émit un petit rire genre "je ne te le fais pas dire".

Forte de ces résolutions, j'ouvris à nouveau les yeux. Je me retrouvais dans le temple de Nyx. Devant moi, cette petite flamme qui avant était minuscule avait maintenant grandie à tel point que je la regardais tout simplement éblouie. Moi aussi je venais de grandir. Je la salua telle une bonne vieille amie. Je sentis la présence de Naomi et de Lyna. Je regardai cette dernière dans les yeux. Elle avait eu raison de me faire confiance et je ne lui en remercierai jamais assez.

- Je prête serment sur la loyauté du feu. Je jure d'être fidèle à la déesse Nyx et à mes amis, de ne jamais me trahir et de protéger ceux que je chéris. Je jure également sur les 4 autres les éléments: l'air, la terre, l'eau et l'esprit que je reconnais en tant que tels et que je louerai à pied égal afin de ne former qu'un!

Spoiler:
 
La chaleur du feu continuait à m'envahir. Je savais que j'avais fait le bon choix et que quoiqu'il m'arrive je n'étais pas seule.
Je me sentie renaître tel un phoenix renaissant de ses cendres et pour la première fois dans ma vie j'avais fait la paix avec moi-même.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
William O'Malley
3em année
3em année
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 21

Identité:
Rang: 3° année - Fils de la nuit
Don: Affinité avec l'eau
Aura: Bleu nuit/Gris - Douceur nocturne

MessageSujet: Re: Les Filles et Fils de la Nuit   Lun 27 Aoû - 14:52


Je pose enfin le pied à terre, après douze interminables heures de train. Il fait encore plus froid ici, à Blois, que là où je viens, de ma petite ville où souffle l'air glacial de l'océan qui grelotte. Mon océan. Ma plage d'Aquitaine, où Terrence et moi avions l'habitude de faire des feux de camps, avec quelques potes et la jolie blonde qui passait tous ces étés dans la villa, en face de la mienne. J'aimais savoir que le vent salé souffle toujours là bas. Vous savez, celui que tout le monde déteste. Cette brise, plus ou moins violente, qui décoiffe les filles et rendent leur cheveux indomptables, et qui glisse du sable dans les yeux des enfants. J'aime le bruit des vagues, que l'on retrouve quand on pose un coquillage sur son oreille. J'aime me laisser flotter sur elles, jusqu'à ce que je sois si loin de la côte que je dois crier pour que Mike, le moniteur de jet ski, vienne me chercher avec sa moto des mers. J'aime sentir les flots en colère, sous ma planche, alors que les foudres de Poséidon déchainent l'océan sous un orage menaçant. Mais un jour, il faut redescendre sur Terre, et se rendre compte qu'on est à la gare. Que Linkin Park nous crie dans les oreilles, et, que sa valise à la main, on attends sur le quai enneigé, qu'un vampire vienne nous chercher pour entamer notre nouvelle vie. Je vais devoir devenir un des leurs. Un monstre, suceur de sang, qui ne jure que par la violence, et qui cherche en permanence qui est le plus fort. Dans les films, seuls les plus belliqueux sont respectés, mais la vie, c'est pas du cinéma, et je ne suis pas le héros de ce long-métrage, alors allez savoir ce que je deviendrai. Ça ne m'étonnerait pas de mourir dans les deux semaines qui suivront mon arrivée. D'ailleurs d'après ma mère, j'étais déjà mourrant quand elle m'a trouvé, dans un état semi-comateux, sur le seuil de la porte, un croissant de lune planté sur le front. Lorsque je me suis réveillé, dans mon lit, j'étais en sueur, et complètement déshydraté. J'ai du boire trois ou quatre bouteilles d'eau avant de ne plus avoir la gorge sèche et les yeux vitreux. L'eau, ajoutée aux mots de ma mère, m'a sauvé la vie.



La nuit était claire, les étoiles innombrables, l'atmosphère tranquille et fraîche d'une nuit de fin d'été.. Seul, dans la cour, je lisais le récit du premier des vampires, à la seule lueur de la lune. Un livre pas vraiment captivant, surtout qu'il est rédigé en manuscrit, c'est pas évident de déchiffrer ce qui est écrit. Las, je cogne le derrière de mon crane contre l'herbe fraîche et m'allonge là. Je plane, je suis ailleurs. Des pas résonnent autour de moi, mais je ne leur porte pas vraiment d'attention. Je me tourne sur le côté, et arrache un brin d'herbe, puis deux, puis trois, et quelque chose grouille dans le creux de ma main. Ma paume est attirée par le sol. L'attraction est tellement importante que ma main se colle toute seule contre la terre. J'ai l'impression qu'un tube s'est implanté dans ma paume, et que l'on aspire mon sang à travers ma peau. J'ose finalement soulever le poignet. Un filet d'eau, suit les mouvements de mes doigts, comme les fils d'un pantin suivent les gestes du marionnettiste. Tout en douceur, calmement, je fais des mouvements circulaires, l'eau les reproduit. Je pousse un soupir d'étonnement. Je plis et déplis mes doigt en me redressant, et le filet d'eau s'élargit et s'élève au même rythme que moi. C'est incroyable. Je n'en crois pas mes yeux. Je repose la main à terre, et lève les yeux. Quelqu'un est là, sur le banc, juste en face de moi. Une fille. Elle a tout vu, de ses grands yeux bruns qui luisent dans la nuit. Elle me fixe un moment, et finis par s'en aller.
Je jure, sur la sagesse de l'eau, d'être toujours fidèle à ma Déesse, Nyx. D'être toujours disponible pour ma maison d'adoption, la Maison de la Nuit, et de toujours agir en sa faveur. Je jure de faire preuve de respect à mes hôtes et convives, d'aider les nécessiteux, et de toujours leur montrer la voie de la Lumière, la voie de Nyx. Je prête serment de bonne augure, à tous les habitants de la Maison de la Nuit. Soyez bénis.

Will.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Birdy C. Stern
3em année
3em année
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 13/06/2012
Localisation : Dans la forêt...

Identité:
Rang: 3ème années, Fille et Fils de la nuit
Don: magniment des armes blanches et pratique des sports de combat,afinité avec l'air
Aura: Bleu indigo-violet/Mer et Orchidée

MessageSujet: Re: Les Filles et Fils de la Nuit   Mar 28 Aoû - 13:34

Birdy C. Stren: Journal d'une vie




Jour 1 de ma transformation


Un journal j’avais toujours trouvé l’idée stupide jusqu’aux jours où ma mère et ma sœur m’en avait offert un avant que je m’envole pour Londres afin de mener a bien ma transformation.
La première chose que j’y ai trouvé en l’ouvrant c’est un mot de ma mère : « Le journal ne te trahira pas, sauf si quelqu’un le lie alors reste toi-même… »


Jour 2


Aujourd’hui j’ai décidé de jouer le jeu et de retranscrire ma vie dans se journal.
Il est vrai qu’avant ma transformation je n’avais jamais pensé à l’utilité qu’il y avait d’écrire sa vie mais tout avait changé car pour nous novice l’avenir était incertain. Ainsi écrire me permettrais de laisser une trace de moi, de permettre au gens qui m’auront était proche de se souvenir au cas où je ne survivrais pas à cet état ou dans le cas contraire de me souvenir de cette période et comment je serais devenue celle que je serais si je parvenais à bout de ma transformation et que je devenais un vampire.



Jour 10


Voila maintenant quelques jours que je n’ai pas écrit mais se bref délai ma fait remarquer que se serait difficile de concilier tout cela, ma première année a La Maison de la Nuit ne risque pas d’être aisé. En tant que novice de première année on doit concilier tant de chose : découverte de nouvelle matière, accepter notre nouveau statut, s’intégrer et découvrir nos nouvelle capacité.
Alors comprend moi je n’ai pas décidé de te fermer définitivement mais cela va être plus compliqué et ne crois pas que je me défile j’ai décidé d’écrire que quand sa en vaudra la peine car tout serait trop long et superficielle en plus avoir une camarade de chambre qui farfouille partout n’es pas pour arranger les choses !
Mais je ne te laisserais pas fermer ne t’en fait pas car sentir tes pages d’un papier ancien m’aide et ta couverture au motif tribaux me rappelle un peu chez moi. Et ne t’en fait pas relire la belle écriture de ma mère m’aide à tenir loin de ceux que j’aime et a me rappeler qui je suis : je resterais authentique !


Jour : compter et devenu trop compliquer, le temps c’est écouler !


Il m’est arrivé quelque chose qui est venu éclaire cette fin de première année ! Oh excuse moi d’abord cela fait longtemps que je n’ai pas repris la plume mais ne m’en veut pas il ne sait rein passer d’exceptionnelle comme on dirait : métro, boulot, dodo !
Bon mais je vais me rattraper tu va voir sa vaut le détour.
Premiers cour de la journée Escrime tu sais que j’ai toujours adoré ce cour en plus aujourd’hui il y avait un intervenant un élève de 4ème année qui a remporter la compétition inter-maison de la nuit et qui fait partit de l’équipe d’escrime de l’école : l’élite de l’élite si tu vois se que je veux dire. Officiellement il était là pour nous aider à affiner notre technique mais officieusement il était à la recherche d’un nouveau novice qui serait susceptible d’intégrer l’équipe ! Beaucoup de ma classe ne se sentait plus tu l’imagine bien alors quand on demanda un volontaire pour s’exercer contre le novice de 4ème années tout le monde leva la main enfin sauf moi tu me connais bien je suis du genre modeste, celle qui n’expose pas ses talents. Alors ne me faisant pas de souci il y avait tellement de volontaire quand j’entendis mon nom ce fut une véritable claque suivi de chuchotement du genre « elle à fait quoi elle pour être choisi ! », « Non mais laisse on va se marrer tu parie combien qu’elle n’est pas capable d’aligner deux pas, ou même de tenir correctement son fleuret je ne suis même pas sur qu’elle sache comment sa s’appelle. »
Tu m’imagine bien tout sourire montant sur ma piste a moi j’aller enfin pouvoir sortir de ma coquille et leur montrer de qu’elle boit je me chauffer, certes je n’avais aucune chance de reporter cette manche mais je pouvais au moins prétendre à défendre ma place et a lui donner du fil à retordre. (Bon si je te raconte tout sa va être long alors je coupe…) Une fois attraper le fleuret c’est là qu’il se passa quelque chose d’étrange comme un déclique je n’avait plus a penser ni a réfléchir a ce que je devait faire mon corps agisse sans que je le demande tout était très éphémère mais je sentais au plus profond de moi qu’une chose avait changer, enchainent les touches et les petit pas je n’entendait plus personne chuchoté tout le monde suspendu a nos fleuret même le quatrième année était choquer. Une fois le combat achever le prof en personne vint me faire le salut propre au vampire en marque de respect les autres élève choquer se sont tous écarter sur mon passage au moment de rejoindre les vestiaires et se sont encore plus tu quand le novice vint m’apporter une enveloppe contenant mon invitation a rejoindre a mon tour l’élite de l’escrime !
Et voilà qu’elle journée n’est ce pas je suis dans l’équipe d’escrime, j’ai appris que j’avais reçu un don de la déesse en personne et l’avantage dans tout sa c’est que j’ai une chambre seule maintenant on va pouvoir être tranquille !
Bon cette deuxième année risque d’être forte en rebondissement et je n’aurais surement pas beaucoup de temps pour l’écriture mais je viendrais vers toi a l’issus de la compétition inter Maison de la nuit si je suis sélectionné !


Jour : je dirais la moitié de ma deuxième année


Je ne te l’avais pas dit non ? Alors comme promis me revoilà mon début d’année ses enchainer entre cour et entrainement puis qualification bizarrement obtenue haut la main puis compétition et contre toute attente le petit oiseau le surnom dont on ma affublé lors de la compétition et bien je me suis classer sixième ce qui es une première selon mais entraineur pour une deuxième année en plus j’étais la plus jeune de cette rencontre.
Bon passons la joie aujourd’hui j’ai reçu une lettre de ma sœur et sa pris de plein fouet j’ai fondu en larme sa faisait plus de deux ans que cela ne m’était pas arrivé j’ai donc pris une franche décision je demande mon transfert pour Blois. On dirait qu’on va entreprendre un voyage du moins je l’espère bon on verra bien je te tiendrais au courant ! Bon je te laisse on m’attend.


Jour : le plus heureux de ma courte vie


Je saute sur mon lit si tu avais des yeux du t’en amuserais beaucoup je l’ai transformé en trampoline : tu voudrais savoir pourquoi hein ? Et bien je vais te le dire aujourd’hui je l’ai reçu : l’enveloppe me disant que mon transfert a été accepter je dois t’avouer que l’équipe d’escrime n’es pas super contente sachant que j’étais la grande favorite pour le titre cette année mais moi je ne pouvais pas être plus heureuse je vais retrouver ma famille t’imagine ses ce que j’attendais depuis bientôt trois ans ! Alors je fais mes bagages et c’est partie pour un long voyage destination Blois !

Jour : En route pour un nouveau départ


Sa y es c’est le grand jour la dernière fois que je prends ma plume en ce lieu pour écrire sur tes pages : la dernières fois que l’on occupe cette chambre. J’ai fait au revoir et dit a bientôt qui sait j’aurais peut être l’occasion de retrouver tout mes petit camarade d’escrime lors d’une nouvelle compétition ! La grande prêtresse ma saluer comme les Amazones un salut que je ne connaissais pas mais qui me parle beaucoup plus elle ma inviter a réfléchir a mon avenir aux seins de se groupe.
Bon aller je te ferme pour te mètre dans ma valise l’avion nous attends je te dis a tout à l’heure à Blois.


Jour : Enfin et pleinement installer


Nous sommes arrivé, enfin sa fait bientôt 7 jours soit une semaine que j’ai retrouvé mes racine. Ma camarade de chambre na rien d’une folle furieuse accro au rose bonbon au contraire elle et vraiment calme et apaisante : avec elle on peu discuter une futur amie j’espère.
J’en ai presque oublié de te raconter que j’ai était accueilli comme il se doit par Lyna et Maé de filles extra avec qui je me suis tout de suite sentie a l’aise. Quand à la Maison de la Nuit en elle-même sa na rien avoir avec Londres encore une fois si tu avais des yeux tu adorerais !


Jour : Je n’en reviens pas


Cela fait à peine 10 jours que je suis là qu’il arrive un truc que je n’aurais jamais espérer.
Aujourd’hui en allant a mon cassier ranger mes livres j’ai trouvé une enveloppe noir d’un papier doux au toucher avec inscrit sur le dessus dans une calligraphie spécial et d’un rouge vif mon nom : Birdy.
Il à fallut que je la prenne dans les mains pour que les regards au alentour change tu tout au tout j’avais l’impression d’être renvoyer à Londres au moment où j’avais fait face a se novice de quatrième année pour au final obtenir une place dans l’équipe d’escrime. A croire que cette lettre signifié quelques chose d’important, ni faisant guerre attention sur le coup je la glissai au fin fond de mon sac pour me précipité a mon prochain cour mais cette lettre m’intriguer toujours, alors j’ai décidé de rentrer plutôt ! J’ai d’abord hésité à attendre Naomi afin de partager se moment avec elle mais finalement n’en pouvant plus je me suis dit que l’ouvrir avec toi serais mieux : alors voilà le moment et venu ! J’ouvre la lettre………………Oh par la Nyx journal, journal je n’en reviens pas je comprends mieux la réaction de ses filles tout à l’heure c’est une invitation a rejoindre les Fille et Fils de la nuit et ce n’es pas tout la lettre dit qu’elles me veulent pour fermer le cercle et ainsi être l’élément air ! Je n’avait pas cru sa possible je me suis toujours sentie proche de cette élément, je l’ai toujours sentie au plus profond de moi mais j’ai mit mon affinité de côté pour les sport de combat et l’escrime et maintenant alors que je ne suis la que depuis 10 jours on me fait assez confiance pour ce rôle : j’en suis les larmes aux yeux. J’ai hâte d’annoncer cela a Nao’ quoi qu’elle doit déjà être au courant mais tant pis je ferais comme si elle ne le savait pas. Je savais bien que les Fille et Fils de la Nuit recruté j’en avait entendu vaguement parler au détours d’un couloir et cela suite au événements tragique mais je ne penser pas qu’on se tournerais vers moi…
Mais je ne sais pas si je suis a la hauteur de leur attentes je ne suis que moi : mais qu’es ce qui me prend de dire ça être moi es déjà bien suffisant je ne représente pas l’élément AIR pour rien, Nyx de ma fait ce cadeau pour rien. On m’a toujours décrie avec beaucoup de compliment mais celui qui revenait le plus souvent c’était bien Authentique !En plus je ne décide pas de jurer sur l’Air au-delà de mon affinité j’aime a me dire que je suis la réincarnation d’un oiseau et puis je n’ai pas choisi Birdy pour rien. L’air ses signe de liberté : son espace indéfinie et son infinie, elle est l’essence même de nos vie on la respire et on la sens ! Pour moi ses l’élément qui n’a pas de contrainte. Et je me suis toujours dit quand j’étais petite en regardant Heroes avec ma sœur que j’aimerais être Nathan Petrelie et pouvoir voler et être libre comme l’air arpentant le ciel de part en part.
Alors journal je te prends témoin en ce jour et toi seul garderas a jamais ses mots graver sur tes pages, en ton cœur :


"Moi Birdy Cyllianne Stern je jure devant notre bien aimer déesse Nyx et sur l’authenticité de l’air, celui la même qui nous insuffle la vie, qui nous apporte fraicheur et réconfort que je serais resté celle que j’ai toujours était et ainsi toujours rester aux services de ce qui en auront besoin, et que je ferais de mon mieux pour rester digne du statut que l’on m’offre."


Sur ses simple mots qui vienne du plus profond de mon cœur mon journal je vais te laisser et je te dit surement en très vite car il risque de s’en passer des choses cette année et j’ai hâte de voir sa : on dirais bien que Birdy a enfin trouver un Nid qui lui convenait !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Loan Silver
4em année
4em année
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 09/08/2012
Age : 23
Localisation : Là où vous ne le trouverez pas

Identité:
Rang: Novice de quatrième année
Don: Cryokinésie
Aura: Noire, sentant la pêche fraiche

MessageSujet: Re: Les Filles et Fils de la Nuit   Ven 7 Sep - 23:16

"Dans l'obscurité.
Drappée des ombres et des ténèbres,
Du froid, de la solitude et des égarés,
Et, acclamant la terreur,
Du fond des limbes émergent les éloges funèbres,
Accordés à l'acteur,
Qui ne put résister au vainqueur,
Celui qu'on nomme,
L'homme de la peur."


La clameur s'élevait partout.
On ne pouvait l'ignorer. Ébranlant les solides fondations des arènes de l'ombre, l'hymne mortel martelait le crâne de Liv. Les mains et les pieds enchainés, il regagnait sa cellule entouré par un escadron de garde complet.
Eux ne parlaient pas, ne disaient pas un mot, pourtant, le pré-adolescent sentait une présence émaner d'eux, la même que celle qui se dégageait des spectateurs qui venaient de se divertir....
Eux aussi avaient assister au "petit spectacle", eux aussi avaient apprécié et servi leurs désirs pervers.
Liv n'était pas un enfant comme les autres. Il ne le serait jamais.
Au début, il avait eu du mal à garder ses distances avec son travail. Puis au fil des années, il avait put séparer ses sentiments de ses actes, insensible à ce qu'il expérimentait.
Et pourtant, ce chant funeste lui glaçait le sang.
Certes, il tuait sans hésitation. C'était nécessaire à sa survie, mais entendre qu'on lui faisait l'éloge de ses dons maudits, l'acclamait pour ces meurtres et qu'il était surnommé "l'homme de la peur"..... Il en avait l'envie de vomir, malgré toutes ses barrières, il se répugnait. Le jeune garçon n'avait presque jamais parlé depuis sa capture, rébellion ou enfermement ? Qu'importe.
"Assez" murmura-t-il.
Liv s'arrêta net, sa voix était écailleuse et rauque, sa tête le lançait douloureusement, il n'en pouvait plus.
Tombant à genoux au sol, prostré dans une position protectrice, bras sur les genoux et tête rétractée, il hurla : "ASSEZ !!!"

Il n'y eut plus un bruit dans les sous-sols secs et froids de l'arène.
Le cri résonna durant de longues minutes, s'étendant de plus en plus loin, portant aux oreilles de chacune des présences souterraines, ce cri de rage et de douleur.
Un cou de vent brusque s'engouffra par une ouverture inconnue, il vint caresser les cheveux de Liv.
Le garçon ne savait pas ce que s'était, ne savait plus, il avait passé trop de temps enfermé dans ce genre de lieu, en oubliant la vie normale. L'air lui apparut chaud et rassurant.
Il lui fit penser à sa maman, une idée abstraite d'une femme, dans des souvenirs qui s'apparentait à des rêves, il la voyait le serrer dans ses bras et l'habiller, le rassurer.
Ce souvenir rêvé, Liv le lia à cette douce caresse venteuse, sa mère était venu le rassurer.
Quand le bref contact se termina, Liv se releva et repartit sans broncher d'une démarche lente et rythmée, semant ses gardes pour s'enfoncer dans sa cellule.
Mais son cœur était apaisé, sa mère l'avait retrouvé.


Loan se retourna dans son sommeil, entre rêves et cauchemars, peu de différence pour lui, car ses bons et mauvais moments étaient tous enlacés, il finit par s'immobiliser sur le dos, un bras sur le front, l'autre, qui tenait une lame, sur le ventre. Il sentit dans son sommeil la pointe de son poignard sur son abdomen et il s'arrima à une nouvelle scène.

Cette fois le décor était immaculé de taches blanches sur fond bleu, bordé en bas par une bande non uniforme de blanc.
Tout était flou, il n'arrivait pas à savoir où il était.
Quelque chose le gênait, son ventre était rouge, rouge et poisseux. Une douloureux momentanée ce fit sentir quand une main lui coupa quelque chose sur le ventre.
Il tendit la main et toucha les taches. "Du sang" du moins c'est ce qu'il voulut dire, seul un gazouillement d'oiseau sortit de ses lèvres.
Liv essaya de se redresser mais n'y parvint pas, entraver par une chose inconnue. Cherchant du regard l'obstacle, il vit du sang partout sur son corps, mais ce n'était pas tout, ses jambes, ses bras ses mains ses orteils, etc.... Tout avait rétréci sur lui !
Alerté, il se mit à appeler à l'aide mais n'obtint qu'un son à plusieurs tons, d'ailleurs fort joli.
Il fut alors balloté, mouillé, lavé puis essuyé et enfin soulevé dans les airs avant d'être oppressé de façon plus permanente.
A la différence de la seconde d'avant, il n'était plus gêné par cette oppression, mais réchauffé et calmé, dorloté. Des lèvres vinrent papillonner sur son front et ses joues et un main l'enveloppa dans une sorte d'étoffe aux couleurs mordorées. Encore une fois, des baisers furent déposé sur son visage et il réussit à agripper la main baladeuses de ses minuscules mains fripées.
Il se servit de son point d'appui pour voir le propriétaire des lèvres et vit une silhouette, familière et chaleureuse. Liv l'observa quelques minutes et put enfin voir la silhouette quand il la reconnut : "Maman !"
Liv retourna sa tête et regarda le paysage une nouvelle fois.
Enfin il sut où il était.
Devant lui se tenait une magnifique étendue de sable, surplombée par une voûte étoilée complètement découverte, Mais au loin, il discerna une vague... une tempête de sable !
Gazouillant du mieux qu'il pouvait il tenta de faire comprendre à sa mère le danger mais celle ci lui sourit et lui posa un doigt sur les lèvres tandis qu'elle lui murmurait :

"Dors Liv, dans ma famille, on dit que si une tempête de sable se lève la nuit d'une naissance, l'enfant sera béni par les dieux."

Maintenant que son chaud cocon d'ignorance était brisé, Liv eut froid, très froid, il faisait bien -40°C dans le désert le vent allait givrer tout le campement.
Soudain, la première vague déferla sur les abris, l'air s'infiltra et alla mordre les familles présentes, mais Liv n'eut pas froid, ce fut même l'inverse qui se produisit, le vent le réchauffa tendrement et Liv aurait put juré qu'il reçu un baiser sur le front.
Puis ce fut le noir, bébé Liv et sa mère avaient cédé la place au Liv de 15 ans, couvert de sang qui ne lui appartenait pas.


Suite au doux rêve qui venait de se dérouler, une larme se versa sur la joue du quatrième année profondément endormi.

Liv courait dans les couloirs et les détours de l'arène depuis trop longtemps. Il était perdu.
Les dédales souterrains étaient trop grands et complexes pour que l'adolescent puisse en sortir.
Il n'y arriverait pas, serait rattrapé avant d'avoir prit sa liberté il allait être ramené en cage peut être même tué ou vendu, dans tous les cas, il resterait un esclave ou une bête de foire.
Et ça, il ne le tolèrerait plus jamais.
Jamais Liv ne serait de nouveau enfermé.
Quitte à encore verser le sang, personne ne le priverait de sa liberté.
De rage, d'impuissance et de colère, il frappa du poing le mur qui se trouvait à sa droite, il se fissura et laissa retomber de la poussière. Mais étrangement, cette dernière ne toucha pas le sol et resta immobile dans les airs avant de se diriger lentement à hauteur de vue de Liv qui observa avec incrédulité le phénomène.
Une bourrasque de vent arriva en face de Liv et par appel d'air, la poussière se dirigea dans la direction d'émission de vent. Le nuage étrange le conduisit dans un endroit de plus en plus clair, éblouissant et aveuglant. Alors qu'il s'arrêta, les yeux brulés par le soleil, le vent lui chatouilla les cotes et le rasséréna, il reprit sa route, les yeux fermés et confiant s'avança à l'aveugle dans la lumière du jour.


Loan se réveilla en sursaut, haletant et le cœur battant, il avait l'impression très clair d'avoir parcouru un marathon aventureux pendant son sommeil.
Il s'assit sur son lit et fit quelques exercices de respiration.
Comme à chaque fois qu'il se réveillait après un série de rêves cauchemardesques, Loan se souvenait des moindres détails de chacun de ses rêves. C'est d'ailleurs ce qui en était le plus éprouvants, il ne pouvait dissocier ce qui était un souvenir et ce qui provenait de son imagination.
L'autre nuit, il avait fait trois rêves succins portant chacun sur une des ses trois première années de noviciat.

Pour le premier, il s'était agi du jour où il lui avait été demandé de rejoindre les Fils et Filles de la Nuit.

Contrairement à ce que tous pensait, il avait décliné l'offre, devenir un de leurs membres revenait à accepter d'être populaire et surtout, accepter d'être un novice béni et choisi par notre déesse Nyx. Jusqu'à la fin de sa première année, il avait toujours refusé malgré les demandes enflammées de la part des membres féminins et quelques masculins des filles et fils de la nuit.
Cela ne l'intéressait pas tant que ça, il préférait mener sa petite vie, s'entrainer et passer le temps, mais quand il découvrit son don de manière brutale et accidentelle, Loan prit conscience d'un manque dans sa vie.
Malgré tout le contrôle qu'il avait sur lui-même, il n'arrivait pas à se gérer en grande communauté. Ayant l'habitude d'être seul dès qu'il y arrivait, il n'était pas préparé à posséder un don.
Après de nombreuses discussions notamment avec la prêtresse, Loan décida de rejoindre les Fils et Filles de la Nuit. Il y entra en début de deuxième année. Le fait d'être reconnu comme un des membres de l'organisation lui valut d'être encore plus populaire (même si il s'en serait bien passé), mais plus profondément, de s'habituer au contact des novices fin de ne pas les mettre en danger.
Malgré toute la bonne volonté dont il avait put faire preuve, Loan ne s'était pas investi à 100% dans les F&F, impliqué seulement en apparence, le projet ne lui tint pas suffisamment à cœur pour lui offrir la possibilité de sa relâcher.


Et c'est la que le deuxième cauchemar de la nuit commença. "Ce" cauchemar, il le faisait souvent...
Presque tous les jours en fait.


Son don lui avait échappé et les faits ne s'étaient pas bien terminées, pas du tout.
Presque aussitôt après cette catastrophe si horrible que je ne la mentionnerais pas ici, Loan demanda son transfert en urgence à Blois, France. Ce fut accepté et il partit au grand soulagement de tous.

Le dernier de ses cauchemars remontait à la troisième année.

De nouveau assailli par des groupies postiches, il fit très bientôt parlé de lui dans toute la Maison.
Mais à son grand soulagement en fait, il ne lui fut pas demandé de rejoindre les F&F.
Quelque part, il avait peur de recommencer les mêmes erreurs et il entreprit de se construire sur d'autres bases, passant plus de temps à s'intéresser à l'autre et à apprendre à connaitre même superficiellement les gens qui l'entourait. La soif de sang lui permit de se rapprocher des plus intéressantes ainsi que les nouvelles transformations de son corps, brillant en études, il avait tout pour lui, ormis le fait qu'il risquait le suicide collectif à tous moments si il disjonctait.
Il commença donc à utiliser son don et fut terrassé par celui-ci, il fut sauvé par un des professeurs alerté par l'odeur du sang alors qu'il se trouvait dans sa salle de cours et Loan à l'autre bout de l'école, plus tard, il se rappela qu'une présence familière s’était fait sentir alors que la vie le quittait, un souffle chaud et proche...
Cet incident et la modification de sa marque l'incitèrent de nouveau à penser à rejoindre les F&F, mais Loan n'était pas encore persuadé qu'il s'agissait de la meilleur chose à faire.
Dans son rêve, on passait directement à l'apprentissage de la batterie....
En fait, à ce qui le sauva.

Une batterie produisait un rythme, un rythme mouvait l'air et l'air lui rappelait sa mère, veillant sur lui.
Il trouva enfin un moyen de se canaliser et d'empêcher les débordements de son don.
En effet, pour pouvoir le maitriser, il fallait que Loan puisse être tout à fait détendu en permanence, quelque soit la situation, ceci d'en le but de ne canaliser son contrôle que dans les cas d'extrême urgence.
Malgré cela il ne pouvait pas se décider, et si il n'arrivait pas à se maitriser et provoquait une catastrophe ?

Il avait reçu un carton d'invitation au moment même où il décida de rentrer chez les Filles et Fils de la Nuit, peut être avait il attendu que son destinataire soit prêt avant d'arriver.... Il devait encore jurer sur un élément.

Pour faire ce choix, Loan se remémora tout ses souvenirs et ses rêves de sa mère.
Quand il eut fini, il n'eut plus la moindre hésitation, il jurerait sur l'authenticité de l'air.
Il n'avait pas à sa connaissance d'avoir une affinité avec un élément.
Loan ne se sentit de lien puissant qu'avec l'élément qui lui figurait sa mère.
Il avait fermé les yeux et s'était imaginé la tente de sa mère, celle dans laquelle il était né.

Elle lui était apparue comme dans ses souvenirs embrumés, mais vide de sa mère, seul le vent l'agitait de soubresauts. Il s'était alors assis dans un des fauteuils bédouins et avait appelé sa mère du fond de son cœur, cela pendant de longues minutes. Elle lui était apparue pour lui donner un baiser sur le front et un sur chaque joue avant de disparaître pour laisser sa place à un petite tornade qui, bizarrement ne rendait pas la tente folle de courants d'airs, diffusant un simple vent apaisant, familier.
Alors il avait compris, sa mère avait choisi de rejoindre le cercle de l'air pour veiller sur lui.
Loan obéit à son instinct et se mit à genoux devant l'être pour porter serment.
Bien qu'il n'eut rien préparer, les mots se délièrent d'eux même de sa langue :


"Douce Nyx, moi, Loan Silver, fils de Liam, jure devant ma Maison de la Nuit, mes camarades novices et mes défunts, de protéger et servir les intérêts de ma Maison, d'apporter le réconfort aux cœurs blessés, de guider les âmes perdues, de chérir ceux qui me sont chers et de veiller les solitaires.
Je jure sur l'Authenticité de l'Air de tenir mon serment et de rester fidèle à moi même."


L'apparition lui avait déposé un baiser sur le front avant de lui murmurer un "Soit béni", puis il rouvrit lentement les yeux, un peu désorienté.
A ce moment là, il était quasiment deux heures de l'après midi, Loan était harassé et s'endormit sans demander son reste, et pour une fois, il ne refit pas de cauchemar.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elva Di Renzo
3em année
3em année
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 20
Localisation : A la bibliothèque ou dans un endroit calme

Identité:
Rang: Novice de 3ème année
Don: Affinité avec les chats
Aura: Blanche avec des petites touche grises et noires

MessageSujet: Re: Les Filles et Fils de la Nuit   Sam 8 Sep - 20:33

Elva était tranquillement installée dans une petite étendue d'herbe au pied d'un vieux saule pleureur situé l'orée de la Forêt de Nyx, Comme d'habitude, elle avait l'esprit totalement concentré sur sa lecture et absolument rien ne pouvait la déranger : l'endroit était vide et l'italienne doutait que quelqu'un d'autre qu'elle affectionne particulièrement cette place hormis Nobu peut-être. Ce dernier n'était pas couché à côté d'elle à ronronner comme il le faisait habituellement, mais Elva ne s'en souciait pas plus que ça, il avait sûrement mieux à faire.

Au bout de quelques minutes où seul le bruissement de la brise ébouriffant les feuilles du saule comme il ébouriffait les cheveux de la jeune novice qui tournait délicatement les pages de son livre, brisait le silence, Elva ferma son ouvrage. Restant un instant à observer la couverture de celui-ci, l'Italienne finit par le posé à côté d'elle. Fermant les yeux, elle se mit à réfléchir. A quoi ? Toutes sorte de chose bien évidemment. Elle songeait au questions qu'on lui avait posé auparavant. De nombreuses interrogations auxquelles elle avait souvent le droit.

- Elva où vas-tu ?
- Elva ? As-tu fais ton travail ?
- Elva tu vient avec nous au réfectoire ?
- Elva tu à finit l'exposer de littérature ?
- Elva tu comptes faire quoi pour le théâtre demain ?
- Elva ?
- Elva ?
- Elva ?!

L'italienne balaya toutes ses pensées qu'elle qualifiait d'ennuyante. De toutes façons qu'on lui posait en ce moment étaient ennuyante. Rien ne faisait vibrer son esprit au point qu'elle ai envie d'y répondre immédiatement, tout en sachant que de cette réponse aurait des conséquences importante. Il fallait donc y réfléchir posément. Sagement. Mais c'était souvent difficile à cause de l'excitation qu'elle procurait.

Elva s'était déjà plusieurs fois retrouvée dans cette situation et même si elle semblait toujours calme pour les autres, à l'intérieur d'elle-même, elle avait besoin de réfléchir posément. Dans ses cas là, elle se rendait toujours aux même endroit. Quand elle était à Venise, elle se réfugiait dans un petit verger proche de sa Maison de la Nuit. Ainsi loin de tout, elle pouvait pensé tranquillement. Seulement en arrivant à Blois, l'Italienne ne pouvait plus se réfugier dans cet endroit, il lui fallu en trouver un autre et c'est donc au pied de ce saule pleureur qu'elle l'avait trouver. Bien sûr, son choix n'avait pas été fait au hasard, la jeune novice sentait ici une sorte de puissance différente qui s'en dégageait, une puissance reposante qui l'apaisait et la mettait dans de bonnes conditions pour réfléchir.

C'est un peu bizarre vous ne trouvez pas qu'une jeune fille élevée dans une ville comme Venise où l'eau est omniprésente ne se sente pas proche aussi proche de cette élément qu'elle était de la Terre. Oui. Si Elva était ici aujourd'hui ce n'était pas pour ce ressasser des vieux souvenir ni songer à ses interrogations qu'on lui avait posé dans la journée. Enfin si, car dans toutes ses questions qu'on avait posés aujourd'hui une avait résonner dans son esprit pour ne plus jamais vouloir en sortir.

Elva, sur quel élément veux tu jurer ?

La question était encore là dans son esprit, Elva l'entendait parfaitement, comme si la personne qui lui avait posé était encore devant elle. L'italienne avait toujours été quasiment sûre de sa réponse. Mais pourquoi prenait-elle le temps de réfléchir alors ? Tout simplement car ce temps lui avait été accordé et les quand ses choix consternait sa Déesse, Elva ne voulait pas prendre la question à la légère. La novice procéda donc par élimination.

Premièrement : L'Eau. Comme je l'ai déjà dit un peu avant, Elva avait beau être née à Venise, elle ne se sentait pas forcément proche de l'Eau. Cet élément avait sans doute fait partit de son quotidien pendant trop longtemps, il ne conservait plus aucun secret pour elle en apparence tout du monde. Parce que les personnes possèdent une affinité avec cet élément pensaient sans doute le contraire. Et puis il y avait cet qualité qui était lié à l'Eau : La Sagesse de l'Eau. Elva était calme, certes, mais la sagesse n'est pas une chose qu'on acquière à travers les livres, mais à travers les expériences, le vécu et le temps.
En second venait le Feu, l'élément le plus robuste et le plus vif sans aucun doute. Il était d'ailleurs trop vif pour une personne du tempérament d'Elva pour qu'elle se trouve proche de lui. La jeune fille ne détesté pas sa chaleur ni la joie de vivre qui se dégageait généralement des personnes qui avaient une affinité avec lui, elle l'appréciait beaucoup, mais n'arrivait pas à s'identifier au Feu et sa loyauté. L'italienne n'était pas contre le fait d'avoir des amis et leu faire confiance. Mais était-elle assez sociable pour se désigner comme loyale ?

En troisième venait l'Eprit, l'élément le plus complexe et le plus puissant. Peu de personne possédaient une affinité avec lui. Et pour une raison assez étrange, la novice ne se sentait pas aussi proche de l'Esprit que d'autres. Mais la Sincérité était une une chose bien plus difficile à obtenir que tout les autres caractère du monde.

L'Air venait donc en Quatrième. Cet élément, libre, indomptable, en faisait rêver beaucoup. Toujours présent il est nécessaire à notre survie. Elva appréciait beaucoup cet élément surtout pour son côté insaisissable. Pourtant aimer un élément n'était pas une raison valable pour jurer dessus. Oui jurer sur élément n'était pas une mince affaires. Quand on jure, on ne revient pas sur ça décision.

Il ne restait donc plus que la Terre. C'était de cet élément qu'Elva se sentait le plus proche. Pourquoi ? Quand elle était triste, seule, désœuvrer, mais aussi quand elle avait besoins de calme, la Terre savait la réconforté et lui accorder le silence ainsi que le repos qu'il lui fallait. Mais ce n'était pas tout, la Terre était aussi un élément qui était présent en permanence autour de nous, c'est elle qui nous soutient et s'était sans doute pour cela qu'on parlait de l'Empathie de la Terre et Elva bien que discrète, était toujours d'accord pour accorder son aide à son entourage. Amis ou ennemis, quand ils étaient en difficulté, la jeune novice mettait de côté ses ressentiment pour les aider de son mieux. Ainsi, aussi calme que la Terre, l'italienne aimait comprendre avant d'agir et ne laissait que rarement ses sentiments lui échapper. Rester calme en toutes situation rassurait généralement notre notre entourage. Mais à l'intérieur d'elle même, Elva restait un jeune fille vive avec un esprit qui aimait en apprendre toujours plus. Ne vous êtes-vous jamais demander ce qu'il se passe au sein de la Terre ? Cette dernière n'est pourtant pas totalement stoïque, bien au contraire, elle est pleine de vie tout en paraissant immobile à notre vue. Était-ce surtout pour se point qu'Elva se sentait proche d'elle ? Sûrement.

Maintenant qu'elle était sûre de l'élément sur lequel elle jurerait, il restait un dernier point qu'Elva avait à débattre. Pourquoi rejoindre les Fils et les Filles de la Nuit alors qu'elle avait toujours considéré ce groupe comme une sorte de bande réservée aux élèves les plus populaires de la Maison ? Pourquoi ce choix ? Il y avait pourtant une réponse logique à ça. Au fils des années, Elva avait réaliser que ce groupe n'était pas privé. Au contraire, il était libre à tout le monde d'y entrer et l'italienne venait juste d'arriver en France, mais elle était bien déterminé à ne pas rester dans son coin. Pas après avoir entendu parler de cette histoire de meurtre qui s'y était déroulé. Non. Si elle avait été transféré ici, elle et pas un autre c'est qu'il devait y avoir une raison bien précise. Elle ne voulait pas rester inactive. Il fallait donc à la jeune novice qu'elle reste proche de ses camarades pour être toujours au courant des dernières nouvelles et même de la moindre rumeur qui pourrai l'aider. Mais il lui fallait aussi être proche de sa Déesse car malgré le libre arbitre qu'elle offrait à ses enfants, Nyx saurait guider convenablement ses pas, Elva aimait aussi beaucoup sa Déesse et ne voudrait s'en éloigné pour rien au monde. Alors quoi de mieux qu'un groupe de jeune, de son âge se réunissant régulièrement pour former un cercle ? Au moins si elle faisait partie des Fils et des Filles de la Nuit, l'italienne ne pourrai pas se plaindre de ne jamais rien faire pour Nyx et elle y ferai sans aucuns doute des rencontres intéressantes.

Elva se releva, prit son livre et se dirigea vers les bâtiments de la Maison de la Nuit. La jeune fille n'eut pas vraiment du mal à retrouver la personne qui lui avait proposé de rejoindre son groupe. Elle s'approcha d'un pas sûr et annonça :

- Je jure, sur l'empathie de la Terre, de rester éternellement fidèle à notre Déesse, Nyx, mais aussi à la Maison de la Nuit qui à su m'accueillir. Je jure également de l'aider à surmonter ses problèmes actuel comme ses problèmes à l'avenir peut importe la gravité de se dernier. Et je jure une fois de plus sur la Terre, elle qui nous soutient depuis la nuit des temps de soutenir à mon tour toutes les personnes dans le besoin.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Filles et Fils de la Nuit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Filles et Fils de la Nuit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jenerasyon Dechennen 6/8/11 Réveil des filles & fils de Dessalines en diaspora
» Les Demi-Dieux Grecs
» Je suis le fils de la nuit et je suis pas de bonne humeur xD
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Une petite bête dans un lac de nuit.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Maison de la Nuit :: Avant toutes choses... :: Réglement et Concept :: Univers & Histoire-
Sauter vers: